Les petits maux de bébé

Les maladies chez bébé lors des premiers mois
0 avis

Poussée de fièvre, bronchiolite ou diarrhées : les premiers mois d’un bébé sont émaillés de petits maux en tout genre. La plupart ne sont pas graves, pourvu qu’ils soient correctement diagnostiqués et pris en charge.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julie Luong
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/01/2017

Bébé a de la fièvre

Les épisodes de fièvre (plus de 38 °C) sont loin d’être rares chez les bébés. Chez les bébés de moins de 6 mois, il est indispensable de consulter. Chez les plus grands, vous pouvez généralement attendre 2 ou 3 jours afin de voir si la fièvre disparaît d’elle-même. Par contre, si des symptômes anormaux surviennent, il faut alors prendre un avis médical.
→ Que faire ?
Enlevez les couvertures, les couches de vêtements et maintenez la température de la chambre aux alentours des 18-20°C. Surtout, essayez de faire boire votre bébé le plus possible.

 

La bronchiolite du nourrisson

La bronchiolite du nourrisson est très fréquente et généralement causée par le virus respiratoire syncytial, aussi appelé VRS. Ce microbe sévit surtout en automne et en hiver, avec un pic d’épidémie en décembre. Il provoque en général un simple rhume, mais peut se propager vers les petites bronches : les quintes de toux vont alors s’amplifier et la respiration devenir sifflante. C’est la bronchiolite.
→ Que faire ?
Consultez votre médecin. La bronchiolite peut parfois épuiser l’enfant et nécessiter une hospitalisation. Heureusement, la plupart du temps, cette infection est sans conséquence grave. Des lavages de nez réguliers avec du sérum physiologique permettent de soulager le bébé au niveau respiratoire. Aucun médicament spécifique n’est recommandé, si ce n’est un antipyrétique contre la fièvre. En cas de surinfection bactérienne, le médecin prescrit un antibiotique.

 

La gastroentérite chez bébé

Diarrhées, vomissements, fièvres : les symptômes de la gastroentérite ne trompent pas ! Un des principaux coupables s’appelle rotavirus, un virus très contagieux qui touche particulièrement les bébés...  Le danger principal de la gastroentérite est la déshydratation, car un bébé peut se déshydrater en quelques heures.
→ Que faire ?
Dès qu'un bébé a la diarrhée, il faut lui donner à boire. Il est conseillé d’utiliser une solution de réhydratation orale (SRO), disponible en pharmacie. Elle fournit à la fois de l'eau, des sels minéraux, mais aussi du sucre en quantité équilibrée, et favorise donc l'absorption d’eau et d’éléments nutritifs nécessaires au bébé. Des laits de substitution sans lactose peuvent également être utilisés : ils apportent tous les éléments nutritifs essentiels à votre enfant. Si les symptômes persistent, l’avis d’un médecin est indispensable, surtout si le nourrisson a moins de 6 mois ou que le bébé a perdu du poids, semble fatigué, etc. Dans certains cas, une réhydratation en milieu hospitalier peut s’avérer nécessaire. En cas de diarrhée aiguë, la vigilance reste donc de mise. Il existe désormais un vaccin contre le rotavirus (Rotarix©) mais celui-ci n’est pas remboursé : parlez-en avec votre pédiatre.

 

Crèche et virus

La vie en collectivité semble augmenter la fréquence et la gravité des infections les plus contagieuses. Un enfant infecté qui partage ses jeux avec son camarade ou lui fait des bisous, risque de le contaminer... Les bébés qui entrent en collectivité à plus d’un an sont en général un peu plus résistants face aux maladies infantiles. Mais de nombreux parents n’ont pas la possibilité d’attendre jusque-là pour confier leur petit...

 

Le conseil de votre pharmacien

Paracétamol, ibuprofène, aspirine : ces médicaments ont chacun des propriétés antipyrétiques (contre la fièvre). Mais attention, si vous donnez un antipyrétique à votre bébé, il est important de bien suivre la prescription du médecin. Certains de ces médicaments ne peuvent être pris qu’au-delà de 3 ou 6 mois et ne conviennent pas pour des affections spécifiques. La posologie du traitement (dose, fréquence, intervalle entre les prises) doit être respectée à la lettre et il ne faut pas cumuler ou alterner avec un autre médicament antipyrétique.

 

À lire aussi

La première année : un bébé en pleine forme !

Gérer les douleurs de l'enfant

Pour une prise des médicaments en toute sécurité

Bébé arrive ! Quels médicaments prévoir ?


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julie Luong
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/01/2017

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Les peurs nocturnes chez les enfants
Qui n’a jamais, enfant, vérifié qu’il n’y avait pas de monstre sous son lit ? Les peurs nocturnes tr…
Que prévoir quand on voyage avec bébé
Cet été, vous souhaitez partir en vacances avec votre bébé. Pouvez-vous aller partout ? À quoi faut-…
Les symptômes et les traitements des cardiopathies congénitales
Environ 1 bébé sur 100 naît avec une malformation cardiaque. Heureusement, la plupart peuvent être a…