Les enfants en voyage

Conseils pour voyager sereinement avec ses enfants
0 avis

En voiture, en avion ou en bateau, voyager avec un enfant pose quelques difficultés. Voici quelques précautions à prendre et conseils à suivre pour un trajet en toute sécurité !

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 20/06/2014

En avion

Pas d'âge minimum

  • Bonne nouvelle pour les parents voyageurs, « il n’y a pas d’âge minimum pour prendre l’avion », explique le Dr Gérald Kierzek, médecin urgentiste(1). « Bien que l’on attende généralement que le nourrisson ait une ou deux semaines, les voyages aériens ne présentent aucun danger pour un bébé en bonne santé ! Par contre, s’il est né prématurément ou s’il vient de subir une intervention dans la sphère ORL, demandez son avis au pédiatre. »

Zoom sur les oreilles

  • Pendant le vol, comme nombre d’entre nous, Bébé peut être indisposé par des variations de pression dans les oreilles au décollage et à l’atterrissage, dus aux rapides changements d’altitude. Ces variations de pression peuvent entraîner des douleurs aux oreilles. À un enfant plus âgé, on peut donner un chewing-gum à mâcher et l’encourager à bâiller, mais avec un bébé, comment faire ? « Tout simplement en lui donnant le biberon ou le sein à ces moments-là », conseille le médecin. « Le fait de déglutir nez pincé débouche les oreilles. »

 

En voiture

Un siège adapté 

  • Pendant les (longs) trajets en voiture, installez votre enfant dans un relax, un siège ou un rehausseur adapté à son âge. Si vous mettez Bébé à l’avant, à la place du passager, installez sa nacelle de façon à ce que sa tête soit dans le sens opposé à la route. Pensez aussi à désactiver l’airbag pour qu’il n’écrase pas le relax contre le siège en cas de choc. Le bouton de désactivation se trouve généralement dans la boîte à gants. 

Altitude 

  • Il est préférable de ne pas dépasser 1200 m avant un an et 1800 m avant 2 ans. Si vous devez tout de même vous rendre en montagne, il faudra rouler à très basse vitesse, maximum 50km/h, pour que les oreilles de votre bébé s’habitue à la baisse de pression.

À l'ombre 

  • Protégez votre enfant des rayons solaires à l’aide d’un pare-soleil ou, à défaut, d’une serviette que vous calerez en fermant la fenêtre. 

Une pause s'impose 

  • Faites des pauses toutes les deux heures et, bien sûr, ne laissez jamais Bébé seul dans une voiture fermée en plein soleil, même quelques minutes ! Chaque année, des accidents arrivent… 

 

En bateau

Attention au soleil

  • Le soleil est encore plus redoutable en mer que sur terre. La faute à la surface de l’eau, qui renvoie les rayons solaires dans toutes les directions… Même quand le ciel est couvert. Sur le pont, protégez Bébé à l’aide de vêtements clairs couvrants, d’un chapeau, de lunettes de soleil et de crème solaire à indice de protection 50. Idem pour les plus âgés. 

Jamais sans surveillance

  • Bien sûr, ne les quittez pas des yeux et empêchez-les d’approcher des rambardes. Sur les bateaux de plaisance, le port du gilet de sauvetage est obligatoire pour les enfants de moins de 30kg. 

 

Mission hydratation !

Quel que soit le mode de transport, il est essentiel que Bébé boive suffisamment. En effet, les enfants en bas âge se déshydratent beaucoup plus vite que les adultes. Or, on a tendance à oublier que les environnements climatisés (en avion, en voiture, dans une cabine de bateau ou une chambre d’hôtel) dessèchent l’air. Veillez donc à hydrater régulièrement Bébé.

 

Le conseil de votre pharmacien Giphar

Mal des transports

De nombreux enfants entre 2 et 12 ans souffrent du mal des transports. Pour le contrer, le truc est de regarder l’horizon et d’éviter toute activité qui en détourne le regard. 

Avant le trajet, évitez les repas riches et copieux. Certaines huiles essentielles, certains produits homéopathiques et des bracelets stimulants les points d'acupuncture au poignet peuvent également aider à prévenir les symptômes du mal des transports. N’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien.  

 

À lire aussi

Enfants et soleil : les mauvais coups
Savez-vous tout sur la protection solaire ?
Quand les enfants se baignent... prudence

 

Source

(1) Gérald Kierzek est l’auteur de « 101 conseils pour ne pas atterrir aux urgences », paru en 2014 aux éditions Robert Laffont. 


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 20/06/2014

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Que prévoir quand on voyage avec bébé
Cet été, vous souhaitez partir en vacances avec votre bébé. Pouvez-vous aller partout ? À quoi faut-…
Les symptômes et les traitements des cardiopathies congénitales
Environ 1 bébé sur 100 naît avec une malformation cardiaque. Heureusement, la plupart peuvent être a…
Comment prévenir la mort subite du nourrisson ?
Cause de décès la plus fréquente chez les bébés de moins d’un an, la mort subite du nourrisson (MSN)…