Comment apprivoiser le soleil ?

Bronzer sans coup de soleil
0 avis

Vous êtes en vacances et le soleil est au rendez-vous. Voici des conseils pour bronzer en sécurité et sans coups de soleil...

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Jean-Pierre Roy, Pharmacien
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 15/05/2015

Le soleil et votre peau

Savez-vous que sans l'atmosphère terrestre les rayons du soleil seraient mortels ?

Le soleil est le siège d'une réaction thermonucléaire. Il émet en permanence un rayonnement électromagnétique qui est heureusement filtré par la traversée de l'atmosphère. La couche d'ozone qui entoure la terre arrête complètement les rayonnements mortels : il s'agit des « U.V.C. », rayons ultraviolets de type C incompatibles avec la vie. En revanche, l'atmosphère terrestre laisse passer une partie des rayons ultraviolets de type A et B qui sont responsables des principaux effets du soleil sur votre peau. Certains effets des ultraviolets sont bénéfiques. L'acquisition d'une pigmentation cutanée protectrice : c'est le bronzage.

La stimulation de l'action antirachitique de la vitamine D est précieuse pour les enfants et les personnes âgées. Mais les ultraviolets ont aussi des effets négatifs à long terme : le vieillissement cutané. Particulièrement visible sur le visage et le dos des mains : peau ridée ayant perdu son élasticité et toute parsemée de taches pigmentées. L'apparition sur la peau, après de nombreuses années d'exposition solaire, de petites lésions qui se transforment parfois en cancers cutanés de malignité réduite sauf s'il s'agit d'un mélanome.

 

Le coup de soleil

Ce que vous appelez « coup de soleil », c'est l'action toxique des rayons ultraviolets de type B sur les cellules de l'épiderme. Selon l'intensité et la durée de l'ensoleillement, vous risquez:

  • De simples rougeurs,
  • Une peau qui pèle,
  • Au maximum, une véritable nécrose de l'épiderme (les cellules sont tuées) avec formation de cloques comparables à celles que provoque la brûlure du feu ou de l'acide. Elle est souvent accompagnée de fièvre et de maux de tête.

 

Le coup de soleil est d'autant plus à craindre que la quantité de rayons ultraviolets arrivant au contact de la peau sera plus importante.

Ce qui est le cas : 

  • en altitude (la quantité de rayons ultraviolets de type B arrivant au contact de la peau augmente environ de 4 % tous les 300 à 400 mètres),
  • entre 11 heures et 14 heures (le soleil est alors au zénith, la traversée du rayonnement solaire est plus courte et donc le pourcentage absorbé plus faible);
  • Aux tropiques (pour les mêmes raisons);
  • Par ciel clair (les nuages absorbent plus ou moins les rayons ultraviolets);
  • Sur la neige, le sable, et plus accessoirement la mer (au rayonnement ultraviolet direct s'associe un rayonnement réfléchi particulièrement intense sur la neige). En bateau, le vent masque l'intensité de l'ensoleillement: prenez-y garde.Attention ! la protection du parasol est incomplète: il n'arrête pas le rayonnement réfléchi important sur le sable. Un nourrisson peut attraper une insolation après plusieurs heures passées sous un parasol.

 

Bronzer sans coup de soleil

  • Un ensoleillement progressif

Vous voulez éviter les coups de soleil, vous désirez un beau bronzage : astreignez-vous à un ensoleillement progressif.

  • Vous avez la peau claire

Vous rougissez facilement et bronzez peu: ne prenez pas le premier jour un bain de soleil de plus de 10 à 15 minutes. Le lendemain, vous pourrez augmenter de 15 minutes la durée de l'exposition et ainsi de suite.

  • Vous avez la peau mate

Vous rougissez peu et bronzez facilement: ne vous exposez pas néanmoins plus de 30 minutes le premier jour. Vous pourrez, les jours suivants, augmenter cette durée de 30 minutes par jour et, à partir du quatrième-cinquième jour, vous exposer normalement.

  • Filtres et écrans solaires

L'utilisation de filtres solaires (qui absorbent les rayons ultraviolets) et d'écrans solaires (qui réfléchissent ces rayons) permet d'augmenter les premiers jours le temps d'exposition au soleil. Plus le coefficient de protection indiqué sur l'emballage est élevé, plus, en théorie, la protection est importante, et plus le temps d'exposition peut être prolongé. Les crèmes anti-solaires conviennent mieux au visage et au dos des mains. Les laits anti-solaires conviennent mieux à la protection du corps. N'hésitez pas à mettre sur les lèvres en cas d'ensoleillement intense un écran total spécialement adapté.

Les sujets roux apprennent rapidement à leurs dépens les méfaits du soleil. Ils se consoleront en appliquant les premiers jours des écrans totaux et les jours suivants des filtres "haute protection".

Les sujets blonds doivent utiliser les premiers jours une gamme "haute protection" (indice 50); par la suite, des filtres "moyenne protection" (indice 30) pourront être utilisés.

Les sujets à peau mate passeront plus rapidement à des filtres "basse protection". Rappelez-vous que, pour être vraiment efficaces, les écrans et filtres solaires doivent être appliqués sur la peau toutes les deux heures. Il faut notamment renouveler l'application après un bain.

 

Vos enfants au soleil

Des précautions simples permettent d'éviter les risques d'insolation et de déshydratation, risques d'autant plus à craindre que l'enfant est plus jeune.

Le nourrisson ne doit pas être exposé au soleil.

L'insolation ou coup de chaleur se traduit par l'apparition brutale de fièvre avec maux de tête et vomissements. Elle peut entraîner une altération de l'état de conscience et nécessite le recours immédiat à un médecin. L'insolation sera évitée par l'absence d'ensoleillement direct et des précautions vestimentaires.

L'enfant en très bas âge se trouvera bien d'être dehors mais à l'ombre.

La déshydratation est la conséquence d'une exposition à une température extérieure trop élevée avec pertes importantes d'eau (sueurs, diarrhées) non compensées. Elle se traduit également par une fièvre, puis des troubles de la conscience et du comportement. Elle est particulièrement à craindre chez le nourrisson qui, à l'inverse de l'enfant, ne sait pas exprimer sa soif de manière compréhensible. Il faut donc lui augmenter sa ration quotidienne de liquide et lui proposer très régulièrement un biberon d'eau, notamment quand vous faites de longs déplacements en voiture.

D'une manière générale, l'alimentation doit être légère; il faut respecter la faim des enfants. 

Lors de l'exposition au soleil, protégez le crâne et les épaules de vos enfants par des vêtements légers. Le danger des ultraviolets de type A (U.V.A.) a été longtemps sous-estimé. On sait aujourd'hui que les U.V.A. participent pour une part importante au vieillissement cutané. Une bonne protection solaire protège contre les U.V.B. mais aussi contre les U.V.A.

 

Soleil : 5 conseils pour vous et votre famille

  1. N'oubliez pas vos lunettes de soleil. Sur la neige, en particulier, la réflexion est très importante et de véritables lunettes de ski adaptées au rayonnement réfléchi sont préférables.
  2. N'utilisez qu'avec prudence les produits cosmétiques qui augmentent la sensibilité de la peau au soleil et qui accélèrent le bronzage. Ils peuvent être responsables de coups de soleil intenses ou de taches pigmentées disgracieuses.
  3. Si vous prenez des médicaments demandez à votre médecin si le soleil n'est pas contre-indiqué; certains médicaments augmentent en effet la sensibilité au soleil et vous risquez un coup de soleil très intense.
  4. Si vous souffrez d'herpès solaire, n'oubliez pas d'emporter votre traitement et de le prendre dès les premières sensations de brûlure annonçant la poussée.
  5. Au cours de certaines maladies, l'exposition au soleil est formellement contre-indiquée: consultez votre médecin.

 

  • Après un coup de soleil
  • Coup de soleil léger: appliquez une crème apaisante, hydratante (lait après soleil, par exemple) offrant une garantie cosmétique
  • Coup de soleil intense: consultez un médecin.
  • « Conjonctivite » solaire: consultez un médecin.

 

Et, même sans coup de soleil, il est conseillé le soir de lutter contre le dessèchement de la peau par une préparation hydratante adaptée à votre type de peau.

N'oubliez pas:

  • Les crèmes solaires ne remplacent pas la protection vestimentaire.
  • Le coup de soleil est particulièrement dangereux avant 10 ans.
  • Avoir bonne mine est aussi joli que le bronzage et abîme beaucoup moins la peau !

 

À lire aussi

Apprivoisez le soleil

Comment soigner les allergies au soleil par l'homéopathie ?


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Jean-Pierre Roy, Pharmacien
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 15/05/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Que prévoir quand on voyage avec bébé
Cet été, vous souhaitez partir en vacances avec votre bébé. Pouvez-vous aller partout ? À quoi faut-…
Les symptômes et les traitements des cardiopathies congénitales
Environ 1 bébé sur 100 naît avec une malformation cardiaque. Heureusement, la plupart peuvent être a…
Comment prévenir la mort subite du nourrisson ?
Cause de décès la plus fréquente chez les bébés de moins d’un an, la mort subite du nourrisson (MSN)…