Bien gérer la cohabitation bébé - animal

Bien gérer l'arrivée de bébé pour une bonne relation avec l'animal de la maison
0 avis

Bonne nouvelle, la famille s'est aggrandit ! Comment gérer l'arrivée de bébé pour une cohabitation harmonieuse avec votre chien ou votre chat ? Tous nos conseils...

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julien Delamur, vétérinaire
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 14/11/2013

Bébé arrive !

L'arrivée d'un bébé doit être gérée par les propriétaires de chiens ou de chats pour éviter tout dérapage et ainsi s'assurer d'une bonne cohabitation, permettant à chacun de trouver sa place et son équilibre dans la cellule familiale.
La présence de l'un dans la vie de l'autre est souvent très positive et apporte généralement des bénéfices réciproques notamment dans le domaine de la sociabilisation.
Les comportements propres à chacun (au bébé et à l'animal) doivent tout d'abord être présentés afin d'éviter toute situation à risques.

 

Les comportements de bébé

Par définition, un bébé n'est pas autonome et est très vulnérable. Les parents se doivent d'être présents pour le protéger. L'enfant ne se déplace pas tout seul avant l'âge de 8 à 10 mois.
La proximité de l'animal avec le bébé ne doit être décidée que par les parents.
Un bébé ne perçoit pas les menaces de l'animal. Souvent très joueur et curieux, le bébé a tendance à toucher tout ce qui lui passe à portée de main : poils, babines ou pattes du chien et du chat.

 

Chiens et chats : les comportements

Le chien ou chat aura deux types de réaction :

  • Il ne bronchera pas et se laissera faire, puis las, rejoindra son couchage pour fuir la tyrannie de votre enfant.

  • Il avertira et menacera. C'est une réaction normale et qui n'est pas pour autant agressive. Il ne faut pas pour autant condamner votre animal mais il faut surtout être vigilent et en aucun cas laisser votre enfant seul avec lui. Le bébé ne remarquera pas ou ne saura pas interpréter le grognement, les crachements, l'abaissement des oreilles, les poils qui se dressent sur le dos du chien, ou le relèvement des babines... ATTENTION !


A partir de 6 mois, le bébé peut s'asseoir et donner de la nourriture (ou en faire tomber par inadvertance). Votre chien comprendra vite qu'il pourra chaparder quelques miettes et se rapprochera d'autant plus fréquemment de votre enfant... Cette situation peut mener à des interactions sympathiques... mais également dangereuses car les situations de jeux dérapent vite !
Quand l'enfant commence à se déplacer, il chute souvent... et parfois sur le corps de l'animal qui peut avoir des réactions de défense très rapides !

Attention également à ce que votre enfant n'ait pas accès aux gamelles !
L'animal bien sociabilisé sera presque indifférent à l'arrivée de votre nouveau-né. Il perçoit sa fragilité et comprend vite l'agressivité des parents qui l'éloigne spontanément de l'enfant. Il préférera observer de loin l'interaction parents-enfant.
En revanche, la présence de troubles du comportement (hyperattachement, anxiété, dominance trop prononcée) ou maladies (hyperthyroïdie du chat, arthroses, douleurs …) seront un risque pour la santé.

 

Bébé et animaux : la prévention

 

  • Avant l'arrivée du bébé :

L'animal se rend compte qu'un changement arrive. L'emploi du temps de ses maîtres a changé. L'environnement se modifie. Interdisez-lui dès à présent l'accès à la chambre de l'enfant (par mesure d'hygiène et par sécurité).

  • Pour le chat, la délivrance de Féliway® évitera l'évolution d'une anxiété de déterritorialisation lors des travaux d'aménagement.

  • Pour le chien, on veillera à interdire les accès au lit et au canapé car cela donne une position haute, signe de dominance chez certains chiens peu sociabilisés (le bébé étant très petit, cela renforce encore cette infériorité).

 

  • Dès l'arrivée de l'enfant :

Faites comprendre à votre chien que le bébé passe avant tout. Les instants de jeu, de repas, de caresses ou de promenade sont autant de moments qui ne sont pas prioritaires. Ce n'est donc pas à l'animal de décider de se faire caresser ou d'aller en promenade...
Interdisez à votre animal de s'approcher de trop près de votre enfant.
Eloignez la gamelle et évitez que le bébé y ait accès. Il en est de même pour la zone de couchage de votre chien : privilégiez un endroit calme, loin des regards et à l'abri des « assauts » de votre enfant !

 

À lire aussi

Le chien, atout santé du nourrisson !
Enfants : gare aux accidents domestiques !
Le chocolat : un danger pour vos animaux de compagnie
La Toxoplasmose


Source

Bibliographie : La dépêche vétérinaire n°1226.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julien Delamur, vétérinaire
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 14/11/2013

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Quand recourir à l'ostéopathie chez les bébés et les enfants
En complément des soins médicaux, l’ostéopathie est très utile et efficace chez les nourrissons, les…
Les peurs nocturnes chez les enfants
Qui n’a jamais, enfant, vérifié qu’il n’y avait pas de monstre sous son lit ? Les peurs nocturnes tr…
Que prévoir quand on voyage avec bébé
Cet été, vous souhaitez partir en vacances avec votre bébé. Pouvez-vous aller partout ? À quoi faut-…