Dents de bébé : pouce ou tétine ?

Conséquences du pouce et de la tétine sur les dents de bébé
1 avis

Depuis quelques années, le pouce de bébé s'est fait supplanter par la tétine. Celle-ci étant, a priori, plus facile à faire arrêter et donc moins néfaste pour les dents. Selon les orthodontistes, tout serait une question de timing.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Elise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/11/2014

Le pouce et la tétine n'ont pas leur pareil pour apaiser un enfant qui pleure. Raison pour laquelle de nombreux parents cèdent à la tentation de la tétine après quelques nuits d'insomnies… Depuis son arrivée sur le marché dans les années 60, la tétine a gagné du terrain. Parmi les enfants qui ont besoin d’une aide pour s’endormir, elle est adoptée par 80 % contre 13 % pour le pouce.

 

Le pouvoir apaisant de la succion

Le succès de la tétine et du pouce réside dans les bienfaits de la succion : « La succion est un besoin naturel du bébé, un réflexe lié à la survie de l'espèce. Et l’intérêt de cette activité de succion, qu'elle soit nutritive (au sein ou au biberon) ou non, est d'apporter du plaisir, de la détente. Elle permet notamment de calmer les pleurs et favorise l'endormissement », explique le Dr Valleteau de Mouillac, pédiatre à Paris.

 

Et les dents dans tout ça ?

Reste qu’avoir une tétine ou un pouce en bouche plusieurs heures par jour n'est pas sans risque pour la dentition des enfants. C'est d'ailleurs l'une des préoccupations principales de leurs parents. « Tous les enfants ne sont pas égaux face au pouce ou à la tétine. Certains ne développent aucune anomalie, même après plusieurs années d'utilisation », indique le Dr Édith Lejoyeux, membre de la Fédération Française d'Orthodontie (FFO).

Mais ce n'est pas le cas de tous ! La tétine comme le pouce modifient la manière dont les enfants respirent. « Ce qui peut entraîner un palais trop étroit, mais aussi des troubles du sommeil et des problèmes ORL », précise le Dr Jean-Baptiste Kerbrat, orthodontiste.

 

Arrêt du pouce et de la tétine : une question de timing !

Bien entendu, il existe des traitements orthodontiques efficaces mais ceux-ci sont souvent longs et onéreux. Mieux vaut donc limiter la casse ! Comment ? En évitant que les enfants ne conservent cette habitude trop longtemps. « Plus la succion est tardive, notamment au-delà de 3 ou 4 ans, plus les conséquences sont importantes », insiste le Dr Lejoyeux. Les orthodontistes précisent également que les répercussions sur les dents commencent à être perceptibles à partir de 4 ans, même si elles peuvent encore être réversibles jusqu'à 6 ans. Et si on aidait nos enfants à abandonner pouce et tétine après qu'elles aient soufflé leurs quatre bougies ?

 

À lire aussi

Bébé : comment prendre soin de ses dents ?

Dents : le sourire s'entretient dès l'enfance !


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Elise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/11/2014

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

Les bienfaits du portage pour bébé
Grâce au portage, les tout petits retrouvent les sensations rassurantes de la grossesse et cela les …
Les étapes d'éveil de bébé jusqu'à l'âge un an
Un bébé acquière de nouvelles capacités chaque jour. Voici les principales étapes de son développeme…
L'angoisse des 8 mois
Votre bébé a tendance à se réfugier dans vos bras dès qu’une personne inconnue s’approche ? Pas de p…