Quand diversifier l'alimentation de bébé ?

La diversification alimentaire de bébé
1 avis

Depuis sa naissance, votre enfant se nourrit exclusivement de lait maternel. Quand faut-il l'initier aux autres aliments et quelles sont les clés du succès ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 16/07/2012

6 mois : le bon moment

Depuis sa naissance, bébé va de découverte en découverte. Et il puise l'énergie nécessaire dans un seul aliment : le lait maternel ou maternisé (premier âge). Celui-ci suffit amplement à couvrir ses besoins alimentaires jusqu'à l'âge de 6 mois. C’est donc l’âge recommandé par les experts pour commencer la diversification alimentaire.

 

Pas trop tôt !

Votre bébé se désintéresse du sein ou du biberon et semble curieux de goûter ce que vous avez dans votre propre assiette ? Dur dur d'attendre la date fatidique des 6 mois pour commencer son éducation gustative ! Pas de panique, il est possible de commencer un peu plus tôt. Néanmoins, jamais avant l'âge de 4 mois révolus, c'est-à-dire au début du 5ème mois.
Et pour cause, avant cet âge :

  • il n'est pas encore capable d'avaler des aliments solides ni de bien mastiquer.

  • son appareil digestif est encore trop peu développé ; il va éprouver des difficultés à digérer les aliments.

  • la diversification peut entraîner des allergies alimentaires chez les enfants, notamment ceux nés dans une famille prédisposée.

 

Et le lait ?

Même si bébé teste de nouvelles saveurs, le lait doit rester la base de son alimentation (au moins 500 ml par jour jusqu'à 2 ans)

Très progressivement, supprimez une partie d'une tétée ou d'un biberon, puis une tétée ou un biberon entier.

Une semaine ou deux plus tard, supprimez une deuxième tétée ou biberon.

Vers 8 mois, bébé devrait se contenter de 4 repas par jour : 2 repas diversifiés et deux tétées. Maintenez des apports alimentaires suffisants en augmentant les quantités lors des repas.

 

Respectez son rythme

Le passage d'une alimentation exclusivement liquide à des aliments de plus en plus solides n'est pas aisé. Laissez votre bébé découvrir à son rythme et prendre le temps de s'habituer aux nouvelles textures et goûts.

Veillez à ne faire goûter à votre bout'chou qu'un seul nouvel aliment à la fois afin qu'il puisse identifier la saveur et la mémoriser. En outre, cela vous permettra de vérifier qu'il digère bien ce nouvel aliment. (pas de gaz, de douleurs abdominales ou de diarrhée)

 

En cas de diarrhée, stoppez la diversification car l'intestin est altéré par l'inflammation et sa membrane est plus exposée aux protéines allergisantes.

 

N'ajoutez pas de sel ou de sucre à votre convenance. Laissez votre enfant intégrer la saveur naturelle de l'aliment. Mieux vaut ne pas l'habituer à une alimentation trop sucrée ou salée.

 

Par quoi commencer ?

Au début, les aliments doivent rester relativement liquides. Bébé découvre surtout de nouveaux goûts. Vers un an, les purées peuvent faire place aux aliments séparés.

Vous pouvez débuter la diversification en remplaçant l'eau du biberon par l'eau de cuisson de légumes de saison (carottes, courgettes) pour apporter un minimum de fibres et faire découvrir au bébé de nouvelles saveurs.

Ensuite, débuter par une cuillère et augmenter très progressivement repas après repas.


Commencez par les fruits et les légumes

  • Légumes bien tolérés par l'estomac de bébé : haricots verts, épinards, courgettes sans pépin ni peau, blanc de poireaux, carottes, mais aucun légume exotique.

  • Fruits : commencez par la poire, la pomme, la pêche et l’abricot.


A partir de 5 mois mais de préférence vers 7, vous pouvez introduire viandes et poissons, sources précieuses de fer pour votre enfant.Le jaune d’œuf seul peut également être introduit vers 7 mois.

On attendra les 1 an pour le blanc d’œuf, source d’allergies.

Les farines infantiles sont utiles si votre enfant ne mange pas beaucoup car elles fournissent de l'énergie sous peu de volume. Elles ne sont pas recommandées avant 6 mois et interdites avant 4 mois.

Si vous en donnez entre 4 et 6 mois, optez pour des farines 1er âge sans gluten, qui peut être source d'allergie.

Proposez régulièrement de l'eau à votre enfant lors des repas. Au fur et à mesure que les nouveaux aliments sont introduits, votre enfant a besoin de boire plus car ceux-ci contiennent moins d'eau que le lait. Optez pour une eau pure faiblement minéralisée. Les jus de fruits ne sont pas indispensables. Ils ne peuvent pas être proposés avant 6 mois et doivent rester limités, pour ne pas couper l'appétit.

Repères d’introduction des aliments chez l’enfant de 0 à 3 ans. D’après les recommandations du Programme National Nutrition Santé (PNNS)
 

A lire aussi

Votre enfant refuse de manger : comment réagir ?
Allaitement : que mettre au menu de maman ?

 

Sources

*Guide Nutrition de la santé de la naissance à trois ans, Programme National Nutrition Santé


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 16/07/2012

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

Bébé s'initie aux autres aliments avec la diversification alimentaire
Vers 4 à 6 mois, votre bébé est prêt pour de nouvelles expériences culinaires. Il est temps de titil…
Choisir un lait infantile adapté à son bébé
Au rayon des laits pour bébé, le choix ne manque pas ! Pas facile de savoir ce qui sera le meilleur …
Choisir d'allaiter ou de donner le biberon
Face aux éloges sur l’allaitement maternel, donner le biberon peut être difficile à assumer pour les…