L'alimentation pratique du bébé de 0 à 2 ans

L'alimentation et la diversification alimentaire de bébé
43 avis

Il ne faut pas commencer la diversification alimentaire (c'est à dire donner à bébé un autre aliment que le lait maternel ou lait 1er âge) avant 4 mois minimum. 6 mois étant la période idéale. L'introduction des aliments se faisant un après l'autre et très progressivement. Retrouvez nos conseils et exemples de menu!

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : B. Guillaume, diététicien diplômé
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 27/11/2015

Alimentation de bébé : les conseils mois après mois

  • De 0 à 4 mois, ne lui donnez que du lait maternel (idéal car il contient, si maman a une bonne alimentation, tout ce dont a besoin bébé) ou du lait 1er âge.

  • A partir de 4-6 mois, vous pouvez commencer la diversification alimentaire en introduisant des céréales infantiles sans gluten (type « blédine ») et des fruits et légumes sous forme de purées non salées. Vous lui donnerez toujours le sein ou du lait 2ème âge.

 

Quels fruits et quels légumes pour bébé ?

  • Haricots Verts, carottes, épinards, courgettes, pomme de terre, potiron, blettes, salade cuite, betterave rouge...

Attendez quelques mois avant de donner du chou, des petit pois, des poireaux, du céleri, de l'artichaut.

  • Pomme, poire, abricot, pêche, mangue, banane...

Attendez quelques mois avant de donner des fraises, des framboises, du kiwi, de l'ananas.

  • Entre 7 et 12 mois, vous pouvez introduire en plus des produits laitiers (si possible spécial bébé), des petites pâtes et semoule, des viandes-poissons et œufs, de l'huile et du beurre.

  • A partir de 12 mois vous pourrez proposer à bébé du lait de croissance et des pâtes « normales ».


N'oubliez surtout pas de présenter à bébé de l'eau en plus du lait chaque fois qu'il paraît avoir soif.

 

Les conseils pour développer le sens gustatif de bébé

  • Lorsque la diversification commence, ne soyez pas pressé de tout lui faire découvrir ; ne changez pas chaque jour. Laissez lui le temps d'apprécier le nouvel aliment que vous lui proposez sur quelques jours.

  • Toujours proposer le nouvel aliment au déjeuner car au dîner bébé peut-être fatigué et refusera ce dernier.

  • Ne pas insister s'il refuse un aliment mais recommencer quelques jours plus tard.

  • Evitez les mélanges au début. Cela pour apprendre à distinguer les saveurs des divers aliments.

 

Alimentation de bébé : les erreurs à éviter

  • Forcer bébé à finir son biberon. Quand il arrête c'est qu'il n'a plus faim.

  • Commencer la diversification alimentaire avant 4 mois. Bébé risque de rencontrer des problèmes allergiques, d'être en surpoids... Il ne faut pas se presser.

  • Lui donner du lait de vache avant 12 mois. Pour les même raisons que ci-dessus.

  • Donner avant 18 mois du riz et des légumes secs. Ces derniers seront servis sous forme de purée au début.

  • Donner avant 2 ans : des céréales complètes (problèmes intestinaux), des fruits oléagineux (cacahuètes, amandes, pistaches,...), des fruits secs, des bonbons... et tout aliment pouvant provoquer des fausses routes.

  • Laisser manger un jeune enfant sans surveillance.

 

Nourrir bébé : les idées reçues

  • « J'ai de trop petits seins pour allaiter »

Rassurez vous l'allaitement ne dépend pas du volume des seins.

 

  • « Notre enfant doit manger la même quantité de viande (ou de poisson ou d'œuf) que nous »

Les reins d'un enfant ne sont pas ceux d'un adulte. Une trop grande quantité de protéines (notamment de viandes ou de poissons ou d'œufs) ingérées provoque une fatigue précoce de cet organe.

C'est pour cela que jusqu'à 6 ans, il est recommandé de donner une portion de viandes ou poissons ou œufs (50 g OU 1 œuf au maximum) par jour.

 

  • « Le lait de vache peut-il remplacer le lait maternel ou les laits industriels pour nourrisson (lait 1er âge, 2e âge ou de croissance) »

Le lait de vache est très différent du lait maternel ou des laits industriels pour nourrisson, et pour cause il est adapté aux veaux et pas aux bébés. Avant 1 an (et même plus), il vaut mieux ne pas donner de lait de vache à un bébé car il ne convient aucunement à ses besoins nutritionnels.

 

Les exemples de menus pour bébé

Les quantités données sont des moyennes, à vous de les corriger en fonction de l'appétit, de la corpulence, de l'état de santé de bébé.

  • De 0 à 4 mois : le lait maternel ou 1er âge
    • 1 à 8 jours : 100 à 400 ml en 7 à 6 repas

    • 8 à 15 jours : 450 à 500 ml en 7 à 6 repas

    • 15 à 30 jours : 550 à 650 ml en 7 à 6 repas

    • 2e mois : 600 à 700 ml en 6 à 5 repas

    • 3e mois : 720 à 800 ml en 6 à 5 repas

    • 4e mois : 780 à 850 ml en 4 à 5 repas

 

  • A partir de 4 à 5 mois :
    • 1er repas : 1 biberon de lait maternel ou de lait 2e âge (ou « de suite ») + 4 à 5 cuillères à café de céréales infantiles sans gluten.

    • 2e repas : 1 biberon de lait maternel ou lait 2e âge (ou « de suite »).

    • 3e repas : introduction de légumes et/ou de fruits, 2 à 3 cuillères à café sous forme de purées ou de compotes non salées ou non sucrées. Cette purée, ou compote, sera donnée avant le biberon ou dans le biberon (cette dernière technique ne s'applique que quand il y a peu de légumes et pas dans le cas des fruits).

    • 4e repas : idem 2e repas.

    • Dernier repas : idem 1er repas.

 

  • A partir de 7 mois (bébé doit au moins consommer ½ litre de lait maternel ou de lait 2e âge par jour) :
    • 1er repas : 1 biberon de lait maternel ou lait 2e âge (ou « de suite ») + 1 à 2 cuillères à soupe de céréales

    • Déjeuner : une purée de légumes ou un petit pot de légumes + un peu de lait 2e âge (ou « de suite ») ou 2 cuillères à café de viande ou poisson ou œuf (1/2 jaune d'œuf dur). Finir le repas par des fruits crus (bien murs) ou cuits mixés et non sucrés, ou des fruits en petits pots, ou du jus de fruits frais.

    • Goûter : 1 biberon de lait maternel ou de lait 2e âge (ou « de suite »).

    • Dîner : idem que le déjeuner en enlevant la viande ou le poisson ou les œufs. En dessert, vous proposerez à bébé un produit laitier (si possible spécial nourrisson) : 3 à 4 cuillères à café de fromage blanc ou ½ yaourt ou 1 grosse pincée de gruyère râpé ou un dessert à base de fruits si du lait ou du fromage a été employé pour obtenir la purée. Pour ce qui est des matières grasses, il faut répartir sur le repas 1 à 2 cuillères à café de produits variés (beurre, huiles, crème fraîche mais attention pas de fritures). Penser à lui donner de l'eau à boire pendant le repas.

 

  • A partir de 8-9 mois ou lorsque bébé se tient seul assis (bébé doit au moins consommer ½ litre de lait maternel ou de lait 2e âge par jour) :
    • Petit déjeuner : biberon de lait maternel ou de lait 2e âge (ou « de suite ») + céréales infantiles.

    • Déjeuner : initiation aux crudités (s'il n'en veut pas ne le forçez pas). Purée de légumes + lait maternel ou lait 2e âge (ou « de suite ») 4 à 5 cuillères à café de viande ou poisson ou œuf (1 jaune d'œuf dur ou ½ œuf dur). Fruits mixés.

    • Goûter : 1 biberon de lait maternel ou de lait 2e âge (ou « de suite »). Grignotage de croûtes de pain et/ou de biscuits.

    • Dîner : biberon de lait maternel ou de lait 2e âge (ou « de suite ») + féculents + légumes éventuellement fruits en compote ou en lamelles fines ou purée de légumes au lait maternel ou lait 2e âge (ou « de suite »). Produit laitier, si possible spécial nourrisson (1 yaourt ou 60 g de fromage blanc ou quelques lamelles de fromage pasteurisé). Pour les matières grasses, faire comme à 7 mois. Penser à lui donner de l'eau à boire pendant le repas.

 

  • A partir de 13-14 mois jusqu'à 2 ans :
    • Petit déjeuner : produit laitier (si possible de croissance). Féculent + matières grasses + produits sucrés fruit (cru ou en compote ou sous forme de jus).

    • Déjeuner : initiation aux crudités viandes ou poissons (40 g) ou 1 œuf, légumes cuits en morceaux avec un peu de féculents.

    • Goûter : produits laitiers + féculents.

    • Dîner : lait de croissance (si possible) + légumes + dessert (fruit ou produit laitier).

 

À lire aussi

Alimentation de l'enfant : pensez à diversifier et varier !

Quand diversifier l'alimentation de bébé ?

Diversification alimentaire : Bébé découvre de nouvelles saveurs !

Lait pour bébé : que choisir ?

 


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : B. Guillaume, diététicien diplômé
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 27/11/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
43 avis

Voir aussi

Bébé s'initie aux autres aliments avec la diversification alimentaire
Vers 4 à 6 mois, votre bébé est prêt pour de nouvelles expériences culinaires. Il est temps de titil…
Choisir un lait infantile adapté à son bébé
Au rayon des laits pour bébé, le choix ne manque pas ! Pas facile de savoir ce qui sera le meilleur …
Choisir d'allaiter ou de donner le biberon
Face aux éloges sur l’allaitement maternel, donner le biberon peut être difficile à assumer pour les…