Mon enfant est-il hyperactif ?

Comment déterminer si votre enfant est hyperactif ?
0 avis

Enfant agité ou hyperactif ? Le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH) touche de nombreux enfants…. Mais est souvent diagnostiqué trop tard.
 

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Thomas Coucq
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/09/2012

« Une vraie pile électrique », « Il n’écoute rien », « On doit tout lui répéter 100 fois ! » La maman d’Antoine ne cesse d’entendre ce genre de remarques. Quand Antoine « fait une crise », les regards réprobateurs sont nombreux. Des regards qui l’accusent sans autre forme de procès d’être une mauvaise mère… L’éducation de cet enfant distrait et turbulent est-elle pour autant complètement à revoir ?
Pas si sûr ! Car Antoine n’est pas simplement un enfant difficile. Il souffre d’un Trouble Déficitaire de l’Attention avec Hyperactivité : le TDAH.

 

TDAH : des conséquences importantes

Ce trouble encore méconnu toucherait en France 3 à 5 % des enfants en âge scolaire. Des enfants qui au quotidien éprouvent des difficultés à se concentrer, sont distraits, impulsifs.

Quand, à l’inattention, vient aussi se greffer une hyperactivité, ils sautent et courent en tous sens et ne tiennent pas en place.
Un enfant distrait qui bouge, quoi de plus normal ?

Sauf que chez les enfants souffrant de TDAH, cela prend des proportions importantes et ne reste pas sans conséquences :

  • échec scolaire,

  • difficultés à la maison,

  • rapports conflictuels avec leurs camarades de classe,

  • etc.

 

L’hyperactivité en chiffres

  • En France, 600 à 800.000 enfants souffrent de TDAH.

  • Près de 2/3 des enfants TDAH continueront de présenter des symptômes à l’âge adulte.

  • Les garçons seraient 3 fois plus souvent touchés que les filles.

 

Des parents désemparés

« Ce qui prend habituellement 10 minutes à un autre enfant peut prendre un temps fou à un enfant hyperactif », explique Lise, la maman d’Antoine. « Ce sont des enfants qui fournissent des efforts constants pour tenter de se mettre à niveau. Mais leur inattention, leurs difficultés de concentration et leurs problèmes de comportement les empêchent de se conformer à ce qu’on attend d’eux. »

Résultat : une baisse d’estime de soi, un mal-être important… et des parents désemparés ! « J’ai tout essayé mais rien n’y faisait ! Je voyais que mon enfant était malheureux. À tel point qu’à son arrivée en CM2, il a exprimé des menaces de suicide. »

 

Un retard diagnostique important

Heureusement, une rencontre avec un médecin qui connaît bien l’hyperactivité leur vient en aide. Quelques tests neuropsychologiques et une visite chez un pédopsychiatre plus tard, le diagnostic est posé. « Ça a été un réel soulagement », explique-t-elle. « Nous savions enfin ce qui se passait ! » Une délivrance donc mais aussi la fin d’un long parcours… qui ne représente malheureusement pas une exception.

En France, la durée moyenne entre l’apparition des premiers symptômes et le diagnostic est de 6 ans ! Un réel problème car prendre en charge le TDAH au plus tôt, c’est tout simplement donner une chance de plus à un enfant.

 

Un diagnostic médical

Il est naturel qu’un enfant ait parfois la bougeotte ou soit un peu rêveur. Ce n’est pas pour autant qu’il souffre d’hyperactivité !

Certains critères médicaux précis doivent donc être présents et le trouble doit avoir un réel retentissement au quotidien pour pouvoir parler d’hyperactivité.

 

À lire aussi

TDAH : un trouble au coeur de la famille

Enfants hyperactifs : quel rôle pour l’homéopathie ?

 

Source
Merci à Christine Iltis, Présidente de l’association TDAH-PACA, et au Dr Hervé Caci, spécialiste du TDAH et pédopsychiatre au CHU Lenval de Nice.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Thomas Coucq
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/09/2012

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Quels médicaments pour traiter l'hyperactivité ?
Sujets à polémique, les médicaments contre le TDAH sont pourtant efficaces… à condition d’être bien …
L'hyperactivité touche également les adultes
Ils ne tiennent pas en place, épuisent parents et professeurs, sont en échec scolaire ou en conflit …
L'homéopathie dans le TDAH
L’homéopathie peut aider à apaiser un enfant difficile. En cas de troubles du déficit de l’attention…