Bien dormir

Comment traiter une insomnie ?
0 avis

Pour être en pleine forme, l’essentiel c’est de bien dormir . Pourtant 2/3 des français souffrent de troubles du sommeil. Il s’ensuit de l’irritabilité, de la fatigue physique et psychique, une perte de mémoire etc... Quelles sont les causes de l’insomnie ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 14/04/2014

Qu'est-ce que le sommeil ?

Le sommeil est divisé en plusieurs phases :

  • le sommeil profond,

  • le sommeil intermédiaire,

  • le sommeil paradoxal (phase où l'on rêve) qui s'alternent durant la nuit.

 

Le sommeil est un acte vital pour l'homme. Chaque personne a besoin de dormir régulièrement pour se reposer mais la durée de sommeil varie énormément d'une personne à l'autre !
En moyenne, une nuit de sommeil dure 7 à 8 heures mais cela peut varier entre 4 et 10 heures (voire plus) en fonction des saisons. Avec l'âge, la durée du sommeil a tendance à diminuer.

 

L'insomnie correspond à la diminution de la durée habituelle du sommeil ou à une altération de sa qualité.
Le patient ressent alors des difficultés à s'endormir, se réveille pendant la nuit et/ou se lève précocement le matin.
L'insomnie peut être responsable de symptômes gênants sur votre vie quotidienne : somnolence, troubles de l'attention, irritabilité, perte de mémoire... et surtout une fatigue psychique et physique. Un réveil difficile est le premier signe d'un trouble du sommeil.

 

Quelles sont les causes d'insomnie ?

De nombreuses causes peuvent entraîner une insomnie :

  • un repas trop lourd ;

  • une anxiété ;

  • un stress ;

  • un traumatisme psychique (deuil, chagrin...) ;

  • une activité physique ou intellectuelle excessive surtout en fin de journée ;

  • un décalage horaire ;

  • des troubles médicaux (troubles respiratoires, toux, problèmes thyroïdiens...)

  • la consommation de boissons « excitantes » : café, thé, boissons à base de cola, alcool... ou de tabac ;

  • la prise de médicaments : notamment ceux contenant de la caféine ou de la vitamine C... ;

  • les apnées du sommeil perturbent le sommeil des sujets, il est important de consulter son médecin pour les prendre en charge ;

  • le syndrome des jambes sans repos (envie impérieux de bouger les jambes) qui nécessite également de consulter un médecin.

 

Quand consulter ?

Pensez à consulter votre médecin si l'insomnie persiste plus d'un mois ou si un caractère dépressif s'installe.

 

Insomnie : comment y remédier ?

Si les symptômes retentissent sur votre vie, parlez-en avec votre médecin et votre pharmacien.
Dans un premier temps, il convient de déterminer et traiter la cause de l'insomnie et de respecter des règles hygiéno-diététiques pour diminuer les symptômes.

 

A ce stade, vous pouvez recourir à :
L'homéopathie : demandez conseil à votre pharmacien ou votre médecin pour choisir le traitement approprié à votre situation et définir les posologies. Il pourra alors vous conseiller parmi ces médicaments homéopathiques : Si votre sommeil est perturbé :

 

La phytothérapie : les plantes peuvent faciliter l'endormissement et améliorer la qualité du sommeil : elles sont souvent utilisées en association et se retrouvent dans de nombreux médicaments. On les utilise aussi sous forme de tisanes, de comprimés ou d'huiles essentielles. On retrouve notamment :

  • le Mélilot (Melilotus officinalis)

  • la Mélisse (Melissa officinalis)

  • la Passiflore (Passiflora compose)

  • la Valériane (Valeriana officinalis)

  • le Tilleul (Tilia cordata)

  • l'Aubépine (Crataegus loevigata)

  • le Houblon (Humulus lupulus)

  • la Ballote (Ballota foetida)

  • Eschscholtzia est utilisé pour les reveils nocturnes

  • Rhodiole à prendre le matin pour un effet anxiolytique

 

 L'allopathie : Si cela ne suffit pas, vous pourrez avoir recours de manière temporaire à des médicaments pour réguler votre « horloge biologique » :

  •  Doxylamine DONORMYL (hypnotique) disponible en pharmacie sans ordonnance

  •  Des hypnotiques (encore appelés somnifères) peuvent être prescrits par votre médecin.

On retrouve notamment :

 

Ces médicaments doivent être pris sur une courte durée (quelques semaines) et non, comme c'est le cas très souvent, toute l'année. Ils doivent permettre de retrouver un cycle régulier de sommeil.

L'utilisation au long cours de ces médicaments risque d'entrainer une dépendance et à l'arrêt, un syndrome de sevrage peut apparaître.
Ne prenez pas les médicaments contre l'insomnie d'un de vos proches car chaque traitement est spécifique et peut avoir des contre-indications.

 

Les conseils de votre pharmacien Giphar

Des règles hygiéno-diététiques permettent de diminuer ces symptômes :

  • Vérifiez l'environnement dans lequel vous dormez : température ambiante (18°C), bruit, luminosité, literie, chambre rangée, pas d'écran une heure avant le coucher...

  • Evitez l'activité physique dans la soirée qui risque de retarder l'endormissement

  • Privilégiez les activités calmes en attendant que l'envie de dormir n'arrive : lecture, ménage, bain chaud, yoga... évitez de s'endormir devant la télévision.

  • Se coucher quand vous avez envie de dormir. Si le sommeil ne vient pas après 30 minutes, ou si vous vous réveillez au cours de la nuit, levez-vous et recommencez des activités calmes jusqu'à ce que l'envie de dormir revienne.

  • Evitez les repas tardifs ou trop copieux difficiles à digérer le soir.

  • Evitez la prise de produits excitants après 17h : café, thé, boissons à base de cola, vitamine C, corticoïdes, mais aussi l'alcool.

  • Avoir un rythme de coucher et de lever régulier.

  • Ne pas faire de sieste de plus de 20 minutes.

 

De nombreux médicaments peuvent entraîner une somnolence, leur association risque d'aggraver les symptômes : demandez conseil à votre pharmacien Giphar ; regardez les pictogrammes indiqués sur les conditionnements des médicaments et lisez la notice.

 

À lire aussi

Troubles du sommeil : des nuits de tout repos

Insomnie : un cauchemar éveillé

Mode d’emploi du bien dormir


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 14/04/2014

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Ronflement : quelles causes ?
Ce n'est pas parce que le ronflement est un mal fréquent qu'il ne fait pas de mal… Ennemi juré des n…
Face à une insomnie, de nombreuses personnes se tournent vers les somnifères. S’ils peuvent être bén…
Les bonnes habitudes à prendre pour s'endormir facilement
Abandonner les mauvaises habitudes et adopter les bonnes peut suffire à améliorer la qualité de votr…