Ecothérapie : quand la nature guérit

Les bienfaits de l'écothérapie
0 avis

Mettez du vert dans votre vie. Au grand air, vous ferez le plein d’énergie et retrouverez le sourire ! Des scientifiques l’ont prouvé : la nature est capable de réduire les symptômes dépressifs et de booster la confiance en soi.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Vivio
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/06/2011

Rassemblez une centaine de personnes déprimées. Proposez-leur une promenade de 30 minutes en pleine nature ou une balade dans un centre commercial. Puis observez… C’est exactement ce qu’ont fait des chercheurs de l’Université d’Essex (Angleterre) en 2007.

Drôle d’idée? Pas tant que cela. Ces derniers ont en effet constaté une diminution du sentiment de tristesse chez 71% des randonneurs et une amélioration de leur amour-propre chez 90% d’entre eux ! Tandis que la moitié des mordus du shopping ont ressenti une baisse de leur confiance en eux et 22% se sont sentis plus déprimés encore.
Ces résultats implacables nourrissent depuis lors les thèses de centaines de psychothérapeutes de l’International Association for Ecotherapy (IAE) et d’écothérapeutes convaincus que notre équilibre mental se soigne aussi à grands coups de... nature !

 

La nature : un remède efficace

« Établir un contact avec la nature apporte un réel bienfait pour le corps et pour l’âme », assure Laurent Lacherez, thérapeute. De nombreuses études prouvent que ces activités en plein air réduisent le stress de nos vies citadines, améliorent notre condition physique, dopent notre estime de soi et nous rendent plus sociables. La nature est un remède à la portée de tous et dénué d’effets secondaires, ne nous en privons pas ! Tel est le postulat de l’écothérapie, ce mouvement venu d’outre-Atlantique qui commence à faire des émules en Europe...

 

Prozac ou bivouac ?

Les hommes ont vécu en harmonie avec leur environnement pendant des millions d’années. Mais aujourd’hui la majorité d’entre nous vit déconnectée des éléments naturels. Il faut y voir la cause de nos anxiétés, de nos burn out, estiment les écothérapeutes. Dans nos occupations quotidiennes, combien de temps par jour passe-t-on au grand air ? « Parfois moins de 15 minutes; et c’est souvent pour marcher jusqu’à la voiture », constate Linda Buzzell, écothérapeute pionnière.

Nous rêvons d’alléger nos existences mais, paradoxalement, nous nous barricadons dans un confort rassurant. « Si quelques gouttes de pluie tombent, nous ouvrons nos parapluies. Par peur de la réalité, nous nous tenons à distance de ce qui nous vulnérabilise », déplore Caroline
Brazier, auteur du livre « Acorns Among the Grass : Adventures in Eco-therapy ». Écothérapeute bouddhiste, elle propose des séjours d’une semaine dans le Cher. Kaspalita, 29 ans, étudiant en psychologie y était l’été dernier : « J’étais à un croisement de ma vie. C’est en me promenant dans les bois, en arpentant de vénérables sentiers que j’ai trouvé les réponses à mes interrogations profondes. Il m’est alors apparu comme une évidence qu’il n’y a pas plus reposant que la nature ».

 

Se réapproprier la nature, c’est simple

« Tous les moyens sont bons pour rétablir une relation avec la nature du moment que l’on s’autorise un temps d’arrêt », explique Laurent Lacherez, thérapeute. « Que ce soit par la contemplation d’un paysage, l’ajout de quelques plantes dans son appartement, l’écoute d’un CD de relaxation reproduisant les bruits de l’eau, du feu, du vent... Qui n’a pas déjà savouré un moment, au sommet d’une montagne ou sous un ciel étoilé, un état de plénitude où l’on se sent relié à quelque chose de plus grand que soi ou de totalement soi ? »

 

9 Raisons de se mettre au vert

Les espaces verts et les promenades en pleine nature :

  1. diminuent le stress,

  2. boostent la confiance en soi,

  3. améliorent les relations sociales (entre voisins, au travail, etc.),

  4. diminuent l’agressivité, la violence domestique,

  5. rendent plus humaniste et moins égocentrique,

  6. augmentent la concentration des enfants,

  7. améliorent notre concentration,

  8. procurent une sensation de bien-être, de complétude,

  9. apprennent le lâcher-prise (c’est la nature qui commande).

 

L’astuce de votre pharmac ien GIPHAR

Pas forcément labellisés «écothérapie», les week-ends à la ferme sont cependant une bonne manière d’opérer un retour à la nature ! Avec un peu de chance, il y en a une prête à vous accueillir près de chez vous.

Trouvez une ferme en quelques clics sur : www.bienvenue-a-la-ferme.fr.

 

À lire aussi

La dépression
Anxiété : quelles solutions ?
Dites non au blues hivernal !


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Vivio
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/06/2011

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

3 remèdes contre la déprime saisonnière
Avec l’arrivée de l’automne ses jours de pluie et son changement d’heure, notre moral devient soudai…
La dépression chez les personnes âgées
En France, on estime qu’entre 55 et 85 ans, près de 1 personne sur 5 est en souffrance psychologique…
Zoothérapie : les animaux, une aide aux traitements
Oui, l’animal peut intervenir dans le traitement de certaines affections ! Il agit comme médiateur e…