La dépression

Les symptômes et les causes de la dépression
2 avis

Près d’un Français sur cinq sera atteint d’une dépression au cours de sa vie. Source de grandes souffrances pour l’individu et pour son entourage, cette véritable « maladie de l’âme » peut se manifester par de nombreux symptômes.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 06/05/2013

Qu’est-ce que la dépression ?

La dépression est une maladie mentale qui se manifeste par des symptômes psychiques mais aussi physiques (dans 85% des cas).
Elle est due à des troubles biochimiques et fonctionnels du cerveau. Celui-ci contient des milliards de neurones qui communiquent entre eux grâce à de petits messagers chimiques : les neurotransmetteurs. Lors d’une dépression, des anomalies se produisent dans la transmission et la régulation de certains neurotransmetteurs (sérotonine, noradrénaline, dopamine, etc.).

 

Déprime ou dépression ?

Tout le monde a des coups de blues, des passages à vide, des moments de tristesse. C’est tout à fait normal, surtout en cas de rupture, divorce, décès d’un proche, licenciement, échec professionnel, etc.
Mais ce qui différencie fondamentalement la simple déprime de la véritable dépression, c’est la durée, l’intensité des symptômes et leur impact sur la vie personnelle, familiale, conjugale ou encore professionnelle.
À côté de la dépression « classique », il existe une série de dépressions particulières.

Il est essentiel de diagnostiquer correctement le type de dépression, car les traitements ne sont pas toujours les mêmes !

 

Les symptômes de la dépression

La dépression peut se traduire par une série de symptômes dont le nombre et l’intensité varient fortement d’une personne à l’autre.

 

Symptômes psychiques :

  • Humeur dépressive, c’est-à-dire un profond et (quasi) permanent sentiment de tristesse, souvent accompagné de pensées de mort.

  • Perte d’intérêt et de plaisir pour des activités qui, avant, épanouissaient (loisir, passion, travail, couple, etc.). Certains dépressifs éprouvent les plus grandes difficultés à poser les gestes du quotidien : se lever, s’habiller, faire les courses, cuisiner, aller travailler, etc.

  • Modification du caractère : le sujet déprimé n’est plus comme avant, mais ne s’en aperçoit pas forcément. Il peut devenir hyperémotif ou, au contraire, froid, indifférent à lui-même et à ce qui l’entoure.   

  • Dévalorisation (« Je suis nul(le), je ne vaux rien… ») et désespoir (« Je n’en peux plus, je ne m’en sortirai pas… »).

  • Le dépressif peut souffrir d’anxiété et avoir des angoisses.

  • Troubles de la mémoire et de la concentration.   


Symptômes physiques :

  • Fatigue, manque d’énergie.

  • Troubles du sommeil : difficultés à s’endormir, réveils nocturnes ou précoces, cauchemars, insomnie ou, au contraire, hypersomnie.

  • Troubles de la sexualité : baisse de libido, impuissance chez l’homme, frigidité chez la femme, etc.

  • Manque d’appétit.

  • Symptômes digestifs : diarrhée, constipation, nausées, maux de ventre, etc.

  • Symptômes cardiaques : palpitations, douleurs thoraciques, etc.

  • Symptômes neurologiques : crampes musculaires, douleurs lombaires, maux de tête, etc.

 

Si vous, ou l’un de vos proches, ressentez de façon quasi permanente plusieurs de ces symptômes depuis plus de 15 jours, consultez votre médecin traitant.

 

Causes de la dépression et personnes à risque

Les causes d’une dépression sont multiples, complexes et, bien entendu, très personnelles. Dans la majorité des cas, c’est l’association de facteurs extérieurs (événements) et individuels (personnalité, antécédents personnels ou vulnérabilité génétique) qui est à l’origine de la maladie.
Certaines catégories de personnes sont plus vulnérables que d’autres :

  • Les femmes sont 2 fois plus touchées par la dépression que les hommes.

  • Les enfants de dépressifs ont 1,5 à 3 fois plus de risques de faire une dépression à l’âge adulte que les autres.

  • Les personnes ayant déjà fait une dépression par le passé sont plus à risque d’en (re)faire une.


À lire aussi
Baby blues ou dépression du post-partum ?
Dites non au blues hivernal !

Pourquoi et comment traiter la dépression ?

Sources
*Interview du Dr Alain Gérard, psychiatre
*Guide du Patient : Comprendre et traiter la dépression. Éditions ViVio.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 06/05/2013

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
2 avis

Voir aussi

3 remèdes contre la déprime saisonnière
Avec l’arrivée de l’automne ses jours de pluie et son changement d’heure, notre moral devient soudai…
La dépression chez les personnes âgées
En France, on estime qu’entre 55 et 85 ans, près de 1 personne sur 5 est en souffrance psychologique…
Zoothérapie : les animaux, une aide aux traitements
Oui, l’animal peut intervenir dans le traitement de certaines affections ! Il agit comme médiateur e…