Binge drinking chez les jeunes : quels risques ?

Risques d'alcoolisme chez les jeunes à cause du binge drinking
0 avis

Votre ado consomme de l’alcool ? Il lui arrive de participer à des séances de binge drinking ? Gare aux effets à long terme ! Selon une étude, cette pratique à l'adolescence augmenterait le risque d'alcoolisme à l'âge adulte.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Cindy Limpens
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 24/03/2015

« Binge drinking » : boire vite jusqu’à l’ivresse

Boire un maximum de verres en très peu de temps pour atteindre rapidement l’ivresse. Voilà le concept du « binge drinking » ou « ivresse express ». Cette pratique, originaire de Grande-Bretagne, a de plus en plus de succès auprès des jeunes Français. Ceux-ci ne boivent pas plus régulièrement que par le passé mais, lorsqu’ils consomment de l'alcool, ils le font de manière plus excessive. En 2011, ils étaient 58,5% à avoir déjà connu l’ivresse à 17 ans1.

 

Ivresse express : quels dangers ?

Une récente étude de l'Inserm révèle que la pratique du « binge drinking » pendant l’adolescence augmenterait les risques d’alcoolisme à l’âge adulte. Elle modifierait le développement normal du cerveau, en rendant une zone impliquée dans le phénomène d’addiction (noyau accumbens) plus réactive.
Mais la pratique régulière du « binge drinking » engendre d’autres risques à long terme pour la santé : problèmes cardiovasculaires, de foie, effets sur les capacités de mémorisation…
Sans oublier les risques à court terme :

  • coma éthylique,

  • comportement agressif,

  • accident de la route.

  • ...

 

Alcool : comment en parler à votre ado ?

Empêcher votre enfant de boire avec ses amis est difficile. Mais vous pouvez le prévenir des dangers de l’alcool et, si possible, retarder au maximum le début de sa consommation.
Si vous ne savez pas comment aborder ce thème avec votre enfant, notez que le site « Alcool et Parents » propose des conseils pratiques et des interviews d’experts pour vous accompagner dans cette démarche.
Votre ado a développé une consommation d’alcool inquiétante ? N'hésitez pas à contacter l’Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie. Ses centres d'addictologie (CSAPA), présents sur tout le territoire, accueillent et informent toute personne dépendante ainsi que ses proches.

 

À lire aussi
Comment se manifeste l’alcoolisme ?
Alcool et médicaments : attention danger
 

Sources
*Stéphanie Alaux-Cantin & al., Alcohol intoxications during adolescence increase motivation for alcohol in adult rats and induce neuroadaptations in the nucleus accumbens, Neuropharmacology, 31 décembre 2012.
1Résultats de l’enquête ESCAPAD, juillet 2012. http://www.ofdt.fr/ofdtdev/live/produits/alcool/conso.html#aff_rech.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Cindy Limpens
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 24/03/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Les symptômes et les traitements de l'addiction au sport
Parce que l’excès nuit en tout, l’addiction au sport peut avoir de sévères répercussions sur la sant…
Mon pharmacien Giphar coach de mon sevrage tabagique
N’hésitez pas à faire appel à votre pharmacien Giphar pour stopper la cigarette. Et pas seulement po…
Un verre de vin à table, une bière après le sport, une coupe de champagne pour les grands événements…