La rhinite

Les symptômes et les traitements de la rhinite
1 avis

La rhinite est une irritation et une inflammation des muqueuses de la cavité nasale. Lorsqu’elle est aiguë, on parle de simple « rhume ». Mais la rhinite peut également être chronique. Généralement d’origine allergique, elle concerne 20 % de la population.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julie Luong
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 28/05/2013

Qu’est-ce que la rhinite ?

20.000 litres d’air traversent chaque jour notre nez, avec leur lot de microbes, de substances allergisantes et d’irritants... La muqueuse nasale a donc pour rôle de faire barrage aux éventuels agresseurs pour les empêcher de se propager vers l’organisme. Lorsqu’elle ne parvient pas à remplir correctement cette fonction, une irritation et une inflammation de la cavité nasale apparaissent. On parle alors de rhinite. Celle-ci peut prendre des formes très différentes : aiguë ou chronique, d’origine allergique ou infectieuse.

 

Les symptômes de la rhinite

La rhinite se manifeste par les symptômes suivants :

  • éternuements,

  • nez bouché,

  • écoulement nasal,

  • mal de gorge,

  • conjonctivite,

  • fièvre légère,

  • fatigue.


En cas de rhinite chronique, ces symptômes peuvent avoir d’importantes répercussions sur la qualité de vie.

 

Les causes de la rhinite

 

  • La rhinite d’origine infectieuse

La rhinite infectieuse correspond à ce qu’on appelle communément le « rhume ». Plus d’une centaine de virus sont capables de provoquer une rhinite. Plus fréquente en hiver, la rhinite dure en général une semaine, deux maximum.

 

  • La rhinite d’origine allergique

La rhinite peut aussi être d’origine allergique. Elle présente alors un caractère chronique. Elle peut être causée par divers allergènes : pollens, acariens, poils d’animaux, moisissures...
Depuis les années 60, les cas de rhinites allergiques ont fortement augmenté dans les pays industrialisés. En France, cette maladie toucherait 15 à 20 % de la population. Lorsque la rhinite est causée par les pollens, on parle plus spécifiquement de rhinite allergique saisonnière. Mais la rhinite allergique ne se manifeste pas uniquement au printemps ! Ainsi, une allergie aux acariens ou aux moisissures se manifeste souvent vers la fin de l’automne. Un soi-disant « rhume » d’hiver peut donc cacher une rhinite allergique.
Par ailleurs, il existe également des rhinites chroniques non allergiques : elles sont alors souvent provoquées par des substances toxiques comme le tabac, l’environnement professionnel (peinture, colle, etc.) ou certains médicaments.

 

Le diagnostic de la rhinite

Le diagnostic d’une rhinite se fait à partir d’un examen clinique. Des symptômes chroniques orientent généralement le diagnostic vers une rhinite d’origine allergique. Dans ce cas, la priorité sera d’identifier l’allergène en cause grâce à un test cutané (prick-test), un test sanguin et/ou un test de provocation nasale.

 

Le traitement de la rhinite

 

  • La rhinite infectieuse

La rhinite aiguë d’origine infectieuse ne nécessite aucun traitement spécifique : l’adage dit en effet qu’un rhume non traité dure 7 jours... et que si on le traite, il dure une semaine !
Pour désencombrer et aider à éliminer les microbes, vous pouvez néanmoins nettoyer la muqueuse nasale à l’aide de sérum physiologique. Celui-ci est injecté dans une narine avec une petite poire, la tête inclinée sur le côté. Le liquide passe alors dans l'autre narine et s'écoule en entraînant les impuretés. Vous trouverez du sérum physiologique en pharmacie, généralement sous forme de dose unique ou en spray.
Vous pouvez également utiliser un spray décongestionnant mais en évitant un usage prolongé (risque de dépendance). Par ailleurs, le sirop permet de soulager la toux sèche. Paracétamol et aspirine peuvent également aider à combattre les maux de tête et une légère fièvre. Il est aussi conseillé de se reposer et de bien s’hydrater (minimum 2 litres par jour).

 

  • La rhinite allergique

Le traitement de la rhinite allergique consiste en premier lieu à éviter au maximum tout contact avec l’allergène en cause.
Par ailleurs, la désensibilisation est aujourd’hui considérée comme un traitement de choix contre la rhinite allergique. Comme son nom l’indique, la désensibilisation consiste à rendre la personne allergique plus tolérante à l’allergène en lui administrant des doses de plus en plus importantes de cet allergène, par injection ou sous forme orale. Ce processus s’étale en général sur deux ans. Un traitement par antihistaminiques permet aussi de soulager les symptômes allergiques.
Des décongestionnants et corticoïdes nasaux peuvent également être utilisés.

 

Quand consulter ?

Tous les adultes en bonne santé ont en moyenne deux à trois rhumes par an... Il s’agit donc d’un phénomène normal ! En revanche, si vos rhumes ont tendance à se multiplier et à se manifester dans certaines circonstances bien particulières (lieu, météo, heure de la journée…) n’hésitez pas à consulter. Comme 20 % des Français, vous souffrez peut-être d’une rhinite allergique !

À lire aussi
La rhinite allergique
Comment soigner le rhume par l’homéopathie ?


Sources
* Zureik M. et al. Rhinitis and onset of asthma : a longitudinal population-based study, The Lancet, 2008 ; 372 :1049-1057.
*« Savoir distinguer et reconnaître rhinite chronique et sinusite chronique, allergique ou non allergique » (http://www.orlfrance.org/college/Objectifs/55.htm)
*http://www.webmd.com/allergies/tc/allergic-rhinitis-cause
*http://emedicine.medscape.com/article/134825-overview


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julie Luong
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 28/05/2013

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

Prévenir les maladies hivernales
Nez qui coule, maux de gorge, fièvre…, comme chaque hiver, les symptômes du « coup de froid » sont l…
Prévenir les maladies en se lavant les mains
Saviez-vous que bien se laver les mains à l’eau et au savon permet de vous protéger des bactéries et…
Prévenir les maladies de l'hiver
L'hiver revient avec son cortège de maux qui enflamment le nez, la gorge et les bronches. Avec l'aid…