Nez bouché : quelles solutions ?

Comment décongestionner votre nez ?
22 avis

Cela fait deux jours que vos narines se bouchent l'une après l'autre et vous empêchent de bien dormir ? Zoom sur les solutions qui s'offrent à vous !

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Élise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 27/06/2014

Pourquoi le nez se bouche-t-il ?

Lorsque de la fumée, de la poussière, des virus ou encore des allergènes comme le pollen viennent titiller les muqueuses nasales, celles-ci réagissent de deux manières :

  • Première réaction : l'éternuement pour se débarrasser de « l'agresseur ».

  • Deuxième réaction : les vaisseaux des muqueuses se dilatent et libèrent des globules blancs pour se défendre. Résultat : la muqueuse gonfle et entrave le passage de l'air dans le nez.

 

Le sérum physiologique : un nettoyage en douceur

L'idéal pour se débarrasser des sécrétions nasales qui obstruent le nez et des particules indésirables qui l'irritent : le sérum physiologique, les sprays eau de mer ou encore les sprays fluidifiants et antiseptiques, comme le ProRhinel.
Il existe également du sérum physiologique enrichi à l'eucalyptus qui possède un effet décongestionnant.
Penchez la tête sur le côté et pulvérisez dans la narine du dessus et mouchez. Répétez l’opération pour l’autre narine.
En commençant ce « traitement » dès les premiers signes de nez bouché, vous pourrez limiter la casse.

 

Le traitement de choc du nez bouché : les décongestionnants

  • Disponibles en vente libre, les décongestionnants locaux sont très efficaces. Un spray dans chaque narine débouche presque instantanément le nez.

Mais attention, ils ne peuvent être utilisés plus de 5 jours de suite. En effet, passé ce délai, ils peuvent entraîner une accoutumance : il faut alors de plus en plus de décongestionnant avec un résultat de moins en moins efficace. À noter aussi : ces sprays peuvent assécher les muqueuses du nez.

  • Il existe également des comprimés décongestionnants. Mais ceux-ci s'accompagnant d'effets secondaires (dont une augmentation de la tension artérielle et du rythme cardiaque), ils sont donc notamment contre-indiqués chez les personnes souffrant d'hypertension et/ou de problèmes cardiaques.

 

Nez bouché : et les inhalations ?

Certaines plantes comme l'eucalyptus, le pin sylvestre ou le thym sont utiles contre le nez bouché.
Déposez 3 ou 4 gouttes d'huile essentielle dans un bol d'eau frémissante et respirez en vous couvrant la tête à l'aide d'une serviette. Pour un résultat optimal, respirez longtemps et lentement les effluves de cette inhalation.
Il existe également des comprimés aux huiles essentielles à faire dissoudre dans un bol d’eau bouillante.
Vous pouvez aussi déposer quelques gouttes sur un mouchoir et de le respirer profondément.

 

Humidifiez l'air

Si l'air de votre maison (et plus particulièrement de votre chambre) est sec, humidifiez-le à l'aide d'une coupelle d'eau posée sur un radiateur ou au soleil.

 

La phytothérapie pour booster le système immunitaire

La prise de gélules d’extraits secs de plantes comme le sureau ou l’échinacée augmentent les défenses immunitaires et permettent ainsi de se débarrasser plus vite d’un rhume.
Les huiles essentielles de Ravintsara et de Tea Tree, aux propriétés antivirales, peuvent également aider.

À lire aussi
Comment soigner un rhume
La rhinite


Source
Article réalisé en collaboration avec Carine Delbrouck, médecin ORL.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Élise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 27/06/2014

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
22 avis

Voir aussi

Prévenir les maladies hivernales
Nez qui coule, maux de gorge, fièvre…, comme chaque hiver, les symptômes du « coup de froid » sont l…
Prévenir les maladies en se lavant les mains
Saviez-vous que bien se laver les mains à l’eau et au savon permet de vous protéger des bactéries et…
Prévenir les maladies de l'hiver
L'hiver revient avec son cortège de maux qui enflamment le nez, la gorge et les bronches. Avec l'aid…