Maux d'hiver : je me soigne au naturel !

Les remèdes naturels contre les virus de l'hiver
4 avis

Éternuements, gorge irritée, nez congestionné : aux petits maux, les grands remèdes... naturels ! Avec du bon sens et quelques astuces, les virus de l’hiver ne feront pas long feu.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julie Luong
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/12/2011

Le rhume : un incontournable de l’hiver

Ça commence par la gorge qui gratte, se confirme par des éternuements et se poursuit avec un nez qui coule... Le tout saupoudré d’un zeste de fatigue. C’est bien un rhume !

Pas franchement agréable, le rhume est en quelque sorte un passage obligé de l’hiver, contre lequel patience et repos restent les meilleurs remèdes. Un dicton bien connu des médecins dit en effet qu’un rhume traité dure une semaine et qu’un rhume non traité dure 7 jours !
À défaut de faire disparaître le mal, quelques inhalations d’huiles essentielles, une couverture et un bon jus de citron peuvent cependant aider à passer le cap plus sereinement.

 

Pas d’antibiotiques contre les virus !

On ne le répétera jamais assez: les antibiotiques sont inefficaces contre les maladies virales que sont le rhume, la grippe et la plupart des bronchites ! Pourquoi ?
Pour la simple et bonne raison que les antibiotiques combattent les bactéries et non les virus. Mieux vaut donc se tourner vers les remèdes naturels, a fortiori si l’inconfort est léger.

 

Étape 1 : je me protège !

Le rhume, aussi appelé rhinite, peut être causé par plus de 100 virus différents ! Il n’existe donc pour le combattre aucun vaccin ou médicament spécifique.

Tout au plus peut-on tenter de refouler l’ennemi en renforçant ses barrières immunitaires dès les premiers froids.

Optez pour le trio gagnant :

  • manger équilibré,

  • bien dormir,

  • éviter les sources de stress.

 

Pensez aussi à faire le plein de vitamine C. Elle joue un rôle important dans les mécanismes de défense de l’organisme. Selon l’AFSSA (Agence française de sécurité sanitaire des aliments), l’apport journalier recommandé pour un adulte est de 110 mg. Abusez donc des citrons, oranges, pamplemousses, poivrons rouges et brocolis ! Pour un coup de pouce supplémentaire, vous pouvez également vous procurer des compléments de vitamine C chez votre pharmacien.
 

Étape 2 : je me soigne !

Si, malgré vos efforts de prévention, le rhume a gagné : pas de panique ! Suivez nos conseils «naturels» pour réduire votre inconfort.

 

  • Du sérum physiologique pour le nez

Le sérum physiologique n’est pas réservé aux bébés et aux enfants. Chez l’adulte, il est idéal pour décongestionner et nettoyer le nez bouché. Sous forme de spray ou en unidoses, le sérum physiologique est un produit peu coûteux et naturel puisqu’il est constitué uniquement d’eau purifiée et de sel.

 

  • Cap sur les huiles essentielles

Réconfortantes, parfumées, naturelles : les huiles essentielles sont un vrai réconfort en temps de rhume ! En inhalation (quelques gouttes dans un bol d’eau chaude), l’huile essentielle de menthe poivrée permet de soulager les voies respiratoires. Vous pouvez aussi déposer
quelques gouttes d’huile essentielle de niaouli dans un mouchoir et le respirer régulièrement.

Placée dans un diffuseur, l’huile essentielle d’eucalyptus radié permet quant à elle d’assainir votre maison.
Rappelons que l’utilisation d’huiles essentielles est déconseillée chez la femme enceinte et les enfants de moins de 3 ans.

 

  • La solution homéopathique

Pris dès les premiers symptômes, certains médicaments homéopathiques peuvent vous aider à combattre les états grippaux. En outre, d’octobre à mars, vous pouvez aussi opter pour un traitement homéopathique préventif.

Pour savoir quelle solution vous convient le mieux, parlez-en avec votre pharmacien.

 

Quand faut-il consulter ?

Un rhume dure généralement de 7 à 10 jours.

Il ne nécessite pas de traitement particulier, sauf s’il persiste plus de 2 semaines et/ou s’accompagne de symptômes plus sévères : 

  • fièvre élevée,

  • maux de tête importants,

  • sécrétions nasales épaissies et d’aspect jaunâtre...

Dans ce cas, il est nécessaire de consulter un médecin pour traquer les complications comme la sinusite.

 

Le conseil de votre pharmacien GIPHAR

  • Pour une maison antivirus…

  • Aérez correctement votre habitation, en particulier la chambre à coucher, en ouvrant chaque jour la fenêtre pendant 15 minutes.

  • Le taux d’humidité dans la maison doit être compris entre 30 et 50%. Si l’air est trop sec, placez un humidificateur.

  • Pensez à vous laver les mains régulièrement, en particulier lorsque vous rentrez chez vous, afin de ne pas y disséminer les microbes qui traînent dans le métro, au bureau ou à l’école !

  • Évitez de serrer la main d’une personne enrhumée.

  • Désinfectez régulièrement les claviers, souris et poignées de porte à l’aide de gels hydro-alcooliques antibactériens.

 

À lire aussi

Immunisez-vous contre les Maux de l'Hiver
Comment soigner le rhume par l'homéopathie ?
Comment lutter contre la grippe avec l'homéopathie ?


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julie Luong
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/12/2011

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
4 avis

Voir aussi

Prévenir les maladies hivernales
Nez qui coule, maux de gorge, fièvre…, comme chaque hiver, les symptômes du « coup de froid » sont l…
Prévenir les maladies en se lavant les mains
Saviez-vous que bien se laver les mains à l’eau et au savon permet de vous protéger des bactéries et…
Prévenir les maladies de l'hiver
L'hiver revient avec son cortège de maux qui enflamment le nez, la gorge et les bronches. Avec l'aid…