Immunisez-vous contre les Maux de l'Hiver

Prévenir les maladies de l'hiver
10 avis

L'hiver revient avec son cortège de maux qui enflamment le nez, la gorge et les bronches. Avec l'aide de votre pharmacien vous pouvez envisager un programme offensif et efficace pour surfer sur les maladies hivernales.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 21/01/2016

Ne pas confondre les maladies de l'hiver

Atchoum ! Nez bouché, gorge qui brûle, yeux qui larmoient... Le rhume débute de façon banale au niveau du nez, mais cela peut aller jusqu'au mal de tête, aux douleurs au niveau des sinus et parfois à la fièvre.

Les maux de gorge sont difficiles à identifier et vous faites rarement la différence entre une inflammation de l'arrière-gorge (pharyngite), une inflammation des amygdales (angine) et une inflammation du larynx (laryngite). Chacune de ces affections nécessite des soins spécifiques.

Toux sèche, toux grasse ? Un traitement adapté à chaque type de toux existe ! Alors ne piochez pas un sirop au hasard, demandez conseil à votre pharmacien Giphar. Une toux peut en cacher une autre !

 

Maladies hivernales : bien identifier les symptômes

  • Le rhume évolue en plusieurs phases caractérisées par des démangeaisons du nez, des éternuements, une obstruction et un écoulement nasal.

  • La pharyngite aiguë se manifeste par une douleur de la partie centrale de la gorge et une gêne à la déglutition des aliments (dysphagie).

  • La laryngite aiguë se traduit par une voix rauque, un enrouement pouvant aller jusqu'à l'extinction de voix.

  • L'angine est très reconnaissable : vous souffrez d'une douleur pharyngée, d'une fièvre élevée d'apparition brutale et d'un mauvais état général. L'inflammation s'étend aux amygdales qui deviennent rouges et enflées. De la simple toux d'irritation à la toux chronique et rebelle, tous les degrés de gravité existent.

  • Un état grippal se traduit par des maux de tête, des frissons, des courbatures et une fièvre plus ou moins élevée.

 

Déboucher le nez

  • Pour débarrasser votre nez des virus, commencez par faire des lavages des fosses nasales. Les présentations en spray à base d'eau de mer sont idéales pour éliminer les mucosités gênantes.

  • Les décongestionnants en comprimés et les antiseptiques locaux, sous forme de spray nasal, dégagent le nez, stoppent l'écoulement et combattent l'infection. Les inhalations chaudes décongestionnent les sinus. Des pulvérisations d'huiles essentielles assainissent l'atmosphère et vous aident à mieux respirer.

  • Pour compléter les traitements locaux, votre pharmacien vous recommandera des antalgiques (antidouleurs) et des anti-inflammatoires par voie orale. Les traitements proposés à l'officine ne concernent que les affections récentes et bénignes et ils doivent conduire à la disparition des symptômes en trois à cinq jours.

 

Toux et mal de gorge : désinfecter, adoucir, calmer

  • Pour calmer vos maux de gorge vous disposez d'antiseptiques locaux sous forme de collutoires (sprays), de gommes, de tablettes et de pastilles à sucer. Les huiles essentielles d'eucalyptus, de pin, de cyprès ont des vertus désinfectantes et adoucissantes.

  • A chaque toux son traitement : on distingue classiquement la toux sèche sans expectoration, fatigante et gênante, qui doit être soulagée rapidement, et la toux grasse, caractérisée par des sécrétions bronchiques et qui doit être respectée. Vous avez le choix des présentations : sirop, pastille, capsule, sachet ou gélule... Les inhalations d'aérosols et les gargarismes apportent également un soulagement local.

 

Du tonus et de la vitalité

N'attendez pas les premières offensives des maladies hivernales pour vitaliser votre organisme. Jouez à fond la carte des oligo-éléments et faites un plein de vitamines.

  • L'association cuivre-or-argent combat la fatigue.

  • Le complexe manganèse-cuivre et le soufre préviennent les maladies hivernales.

  • Le magnésium intervient dans les mécanismes de défenses immunitaires.

  • La vitamine C est la vitamine reine de l'hiver.


Pour affronter les « dangers » de l'hiver, votre pharmacien Giphar pourra vous conseiller des compléments alimentaires adaptés.
Activité physique et oxygène sont également d'excellents stimulants de notre métabolisme Alors, un peu de courage même si les premiers froids vous paralysent et vous incitent à rester sous la couette.

 

À lire aussi

Grippe ou gros rhume : comment les différencier ?

Virus et froid : tous malades en hiver ?

La rhinite

Maux d'hiver : je me soigne au naturel !


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 21/01/2016

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
10 avis

Voir aussi

Prévenir les maladies hivernales
Nez qui coule, maux de gorge, fièvre…, comme chaque hiver, les symptômes du « coup de froid » sont l…
Prévenir les maladies en se lavant les mains
Saviez-vous que bien se laver les mains à l’eau et au savon permet de vous protéger des bactéries et…
Les symptômes de la rhinopharyngite
La rhinopharyngite – plus communément connue sous le nom de rhume – est une inflammation des voies a…