Comment soigner un rhume ?

Les traitements du rhume
154 avis

Quoi de plus banal qu'un rhume ? Il n'empêche, passer une semaine à dix jours le mouchoir à la main et la tête "embrumée" n'a rien de réjouissant. Un conseil : réagissez dès les premiers symptômes avec l'aide de votre pharmacien.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 05/02/2014

Rhume : des symptômes pénibles

Le rhume a beau être bénin, ses symptômes sont plutôt pénibles et durent tout de même une semaine à dix jours. En général, c'est le nez qui se manifeste en premier : il picote, les éternuements se succèdent et les yeux larmoient, puis le nez se met à couler, il rougit et les muqueuses nasales s'irritent. De claire au départ, la rhinorrhée (écoulement nasal) peut devenir jaunâtre, puis épaisse, vaguement purulente. La gorge est plus ou moins enflammée, vous toussez, vous êtes courbaturé, "mal fichu" et vous vous sentez un peu fiévreux, fatigué. Bref, tout va mal...

 

Rhume, état grippal ou grippe ?

Quand l'infection se cantonne au nez et à la gorge, c'est un rhume (ou une rhinite), dû le plus souvent à un rhinovirus. Si elle est plus généralisée, avec maux de tête, courbatures, fièvre, on parle plutôt d'état grippal. Dans ce cas, le virus grippal en cause est un adénovirus ou le virus respiratoire syncytial. La "vrai grippe" est due à un groupe de virus contre lesquels on peut se faire vacciner tous les ans

 

Quand faut-il consulter ?

  • En cas de persistances des symptômes

  • En cas de fièvre prolongée, d'altération de l'état général, de douleurs dans l'oreille, de gêne respiratoire.

 

Quel traitement pour le rhume ?

Pour soigner rapidement votre rhume, votre pharmacien sera souvent amené à vous proposer un traitement oral (comprimés, gélules, sachets...) et local dans le but de diminuer les symptômes : l'écoulement, le mal de tête, la fièvre...

Différents médicaments sont disponibles

  • des médicaments à base de vasoconstricteurs comme la pseudo-éphédrine pour décongestionner le nez (Sudafed, Dolirhume, Dolirhume Pro, Actifed Rhume, Actifed Jour&Nuit, Rhinadvil, Nurofen Rhume, Rhinureflex)

  • des antihistaminiques : Comme la chlorphéniramine ex : Humex lib..., ou la phéniramine Fervex…, pour diminuer les écoulements

  • des antalgiques  : le paracétamol ou l’ibuprofène pour la fièvre et/ou la douleur

  • de la vitamine C ou d’autres immunostimulants comme l’échinacéa ou l’extrait de pépins de pamplemousse : contre la fatigue ou en prévention du rhume en aidant vos défenses immunitaires

  • du sirop en cas de toux associée

  • Les antibiotiques sont inefficaces car le rhume est dû à un virus et non une bactérie mais ils peuvent être proposés si complication à type de surinfection.

 

On peut également ajouter à ce traitement oral :

  • un lavage des fosses nasales avec du sérum physiologique ou des solutions salines isotoniques, pour nettoyer le nez, ou hypertoniques pour améliorer la respiration.

  • des solutions nasales antiseptiques pour désinfecter et diminuer les écoulements

  • des inhalations à base d’huiles essentielles (eucalyptus, menthe poivrée, romarin…) en cas de nez bouché pour fluidifier les sécrétions et dégager le nez : 1 à 3 fois/jour sur 5 jours.

 

De nombreux médicaments symptomatiques sont disponibles mais selon votre état de santé certains médicaments seront plus appropriés alors que d’autres peuvent :

  • être déconseillés voire contre-indiqués notamment dans le glaucome à angle fermé, l’adénome de la prostate, en cas de problèmes cardiaques, de grossesse...

  • entraîner une somnolence : attention à la conduite automobile dans ce cas.

  • faire partie de la liste des substances dopantes.

 

Evitez l’automédication et demandez conseil à votre pharmacien Giphar.

Chez l’enfant, on aura plutôt recours aux antalgiques-antipyrétiques : paracétamol, ibuprofène associés à des solutions nasales antiseptiques et/ou salines.

Le mouche-bébé peut également être utile pour améliorer la respiration du jeune enfant.
Des traitements homéopathiques sont également disponibles à base notamment d’Allium cepa, Mercurius solubilis, Kalium bichromicum, Pulsatilla… et sont une alternative intéressante pour les femmes enceintes et les enfants.

 

Comment éviter d’attraper un rhume ?

  • Eviter la contagion : utiliser des mouchoirs jetables, se laver les mains après chaque mouchage, éviter de porter les mains au visage, porter un masque en cas de contact avec des sujets à risque : jeunes enfants, personnes malades…

  • Assurer une température ambiante dans la maison entre 18 et 20°, éviter les changements chaud-froid brutaux.

  • Eviter la consommation de tabac, l’exposition aux polluants.

  • Purifier l’atmosphère de la maison en aérant régulièrement ou à l’aide d’huiles essentielles, humidifier l’air.

  • Des oligoéléments, des probiotiques ou de la vitamine C peuvent également être conseillés en prévention du rhume.

 

Les conseils de votre pharmacien Giphar

Le rhume est une infection très fréquente et contagieuse qui guérit spontanément au bout de plusieurs jours mais des médicaments permettent de diminuer les symptômes.

  • Ne jamais prolonger le traitement plus de 5 jours, consulter un médecin si les symptômes persistent

  • Eviter la consommation d'alcool avec ces médicaments qui augmentent la sédation.

  • Attention à la conduite automobile avec certains médicaments

 

À lire aussi

Comment soigner le rhume par l'homéopathie ?
Virus et froid : tous malades en hiver ?
La toux


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 05/02/2014

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
154 avis

Voir aussi

Prévenir les maladies hivernales
Nez qui coule, maux de gorge, fièvre…, comme chaque hiver, les symptômes du « coup de froid » sont l…
Prévenir les maladies en se lavant les mains
Saviez-vous que bien se laver les mains à l’eau et au savon permet de vous protéger des bactéries et…
Prévenir les maladies de l'hiver
L'hiver revient avec son cortège de maux qui enflamment le nez, la gorge et les bronches. Avec l'aid…