La pneumonie

Les symptômes et les traitements de la pneumonie
0 avis

La pneumonie est une infection respiratoire aiguë affectant les poumons. Relativement peu fréquente, elle peut être particulièrement dangereuse pour les enfants et les personnes âgées. En France, la pneumonie affecterait environ 120.000 personnes chaque année.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julie Luong
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 29/04/2013

Qu’est-ce que la pneumonie ?

La pneumonie est une affection des poumons provoquée par un microbe (virus, bactérie ou champignon).
Les poumons sont constitués d’alvéoles, petits « sacs » situés à l’extrémité des bronchioles. Normalement, ces alvéoles se remplissent d’air lors de la respiration. En cas de pneumonie, les alvéoles sont remplies de pus et de liquide, ce qui rend la respiration douloureuse et limite l’absorption d’oxygène.
Lorsque l’affection touche aussi les bronches, on parle de bronchopneumonie.

 

Les causes de la pneumonie

La pneumonie peut être provoquée par de multiples agents infectieux, généralement des bactéries ou des virus.
La bactérie la plus fréquemment impliquée dans la pneumonie est la Streptococcus pneumoniae : on parle alors de pneumonie à pneumocoque.
La pneumonie peut aussi être causée par des virus comme le virus de la grippe (influenza).

 

Les facteurs de risque de la pneumonie

  • Les enfants, les personnes âgées et les personnes souffrant d’une maladie respiratoire chronique (asthme, BPCO, bronchite chronique, etc.) sont le plus à risque de contracter une pneumonie.

  • Les personnes hospitalisées, en particulier si elles sont sous respirateur artificiel, sont aussi plus susceptibles de contracter ce type d’infection pulmonaire. La pneumonie est considérée comme une infection nosocomiale (contractée à l’hôpital) relativement fréquente.

  • Enfin, le tabac est également un facteur de risque car il rend les voies respiratoires plus vulnérables aux infections.

 

Les symptômes de la pneumonie

  • Fièvre soudaine et élevée accompagnée de frissons importants.

  • Souffle court et respiration rapide.

  • Toux s’accompagnant de sécrétions jaunâtres ou verdâtres, avec parfois des traces de sang.

  • Douleur thoracique plus intense pendant la toux et les inspirations profondes.

  • Fatigue et perte d’appétit.

  • Douleurs musculaires.

  • Maux de tête.

  • Respiration sifflante.


Ces symptômes doivent inciter à consulter rapidement votre médecin. En effet, si la plupart des pneumonies de l’adulte sont bénignes, cette maladie cause aussi chaque année de nombreux décès.

 

Le diagnostic de la pneumonie

Le diagnostic se fait à partir d’un examen clinique et d’une radiographie pulmonaire. Une analyse des expectorations ou des sécrétions (recueillies par bronchoscopie) peut également être réalisée afin d’identifier l’origine de la pneumonie.

 

Le traitement de la pneumonie

Le traitement des pneumonies bactériennes repose sur la prise d’antibiotiques.
Les pneumonies virales ne nécessitent pas toujours un traitement car elles guérissent généralement naturellement.
La kinésithérapie respiratoire peut favoriser l’évacuation des sécrétions qui encombrent les bronches. L’aromathérapie et l’homéopathie peuvent également aider à soulager.

 

La prévention de la pneumonie

Il existe aujourd’hui des vaccins contre le pneumocoque, l’agent infectieux le plus souvent en cause en cas de pneumonie. Ces vaccins ne protègent pas contre tous les sous-types de pneumocoques mais limitent cependant le risque d’infection.
Le vaccin pneumococcique « conjugué 13 » est recommandé chez tous les nourrissons, avec une première injection dès l’âge de 2 mois et un rappel à l’âge de 12 mois.

 

Le conseil de votre pharmacien Giphar

Lors d’une pneumonie, le traitement ne vise pas à éliminer la toux. En effet, celle-ci permet à l’organisme d’évacuer les sécrétions qui encombrent les alvéoles pulmonaires.
En revanche, les autres symptômes comme la fièvre ou les douleurs thoraciques peuvent être soulagés par des médicaments. Demandez conseil à votre pharmacien.

À lire aussi
La pharyngite
La broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO)


Sources
Pneumonie, Aide-mémoire n° 331, Organisation Mondiale de la santé (OMS) (novembre 2010)
Guide des vaccinations, édition 2012, INPES (Institut national de prévention et d’éducation pour la santé)
Avec la collaboration du Dr Duysinx, pneumologue


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julie Luong
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 29/04/2013

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Quels sont les dangers de la pneumonie ?
Le mot « pneumonie » vous effraie ? Voyons ensemble en quoi, pour qui et à partir de quand cette mal…