Intoxication au CO : se chauffer en toute sécurité !

Les conseils pour éviter l'intoxication au monoxyde de carbone
0 avis

Chaque hiver, les intoxications au monoxyde de carbone (CO) concernent des milliers de Français et provoquent une centaine de décès. Comment se chauffer en toute sécurité ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 12/12/2011

Quand les températures plongent dehors, vous vous réfugiez bien au chaud. Votre maison prend alors des allures de confortable forteresse. Mais soyez prudents ! Quel que soit votre type de chauffage, votre installation peut libérer du monoxyde de carbone. Son inhalation dans un espace clos – une salle de bain par exemple - peut être responsable d’une intoxication potentiellement mortelle en moins d’une heure.

 

Qu’est-ce que le monoxyde de carbone ?

Le monoxyde de carbone est un gaz asphyxiant. Invisible, inodore, et non irritant, il est dangereusement indétectable. Il peut se former en cas de combustion incomplète d’une matière organique (gaz, essence, bois...) au sein de votre appareil de chauffage. Inhalé, il provoque notamment maux de tête, somnolences, vertiges, nausées et vomissements. Face à de tels symptômes, ouvrez immédiatement les fenêtres et composez le numéro d’urgence 112.

 

Comment éviter l’intoxication ?

Pour éviter les intoxications au monoxyde de carbone, quelques règles préventives sont à respecter:-* Avant chaque hiver, faites un entretien de vos appareils de chauffage et de vos cheminées par un professionnel qualifié (plombier, chauffagiste, ramoneur). Il s’agit d’une obligation par arrêté national depuis 2009. Des labels tels que « Qualibat », le plus répandu, permettent d'identifier les entreprises qualifiées.

  • Veillez à ouvrir vos fenêtres au moins 10 minutes par jour pour ventiler vos pièces, même en hiver. N’obstruez jamais les entrées et sorties d’air de vos pièces de vie (grilles d’aération de vos salles de bain par exemple).

  • Respectez les consignes d’usage de vos appareils et évitez leur surchauffe. Une vigilance particulière est recommandée lorsqu’il s’agit de petits chauffages d’appoint. Ils ne sont pas conçus pour être sollicités constamment.

Quid des détecteurs de monoxyde de carbone ?

Des appareils déjà commercialisés mais toujours en cours d’évaluation permettent de détecter le monoxyde de carbone. Ils ne vous dispensent toutefois en aucun cas de suivre les règles préventives de sécurité !

 

À lire aussi

LES DIFFERENTES INTOXICATIONS

Les bons gestes en cas d’intoxication médicamenteuse

 

Sources

Institut national de prévention et d’éducation pour la santé

Ministère de la santé

Fédération Française des Combustibles, Carburants et Chauffages


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 12/12/2011

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Les recommandations en cas de pics de pollution
Dans un avis, le Haut conseil de la Santé Publique rappelle les messages sanitaires à diffuser en ca…