Bronchite : faut-il des antibiotiques ?

Dans quels cas utiliser des antibiotiques pour soigner une bronchite ?
2 avis

Fréquente en automne comme en hiver, la bronchite aiguë guérit généralement spontanément en l’espace de 2 à 3 semaines. Mais, dans certains cas, des antibiotiques peuvent s’avérer nécessaires.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Kathleen Mentrop
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 11/03/2016

Bronchite, petit rappel

La bronchite est une inflammation des bronches, très fréquente en automne et en hiver. Elle se manifeste principalement par une toux sévère, parfois accompagnée d’un souffle court. Une fièvre modérée, de la fatigue, des maux de gorge et une obstruction nasale peuvent également compléter le tableau des symptômes. La toux dure entre 5 et 10 jours, mais peut persister durant 2 à 3 semaines. Sèche dans un premier temps, elle évolue dans la moitié des cas en une toux grasse avec un mucus de couleur jaunâtre ou verdâtre.

 

Les antibiotiques, ce n’est pas automatique…

Dans 90 % des cas, la bronchite aiguë est provoquée par un virus. Plus rarement, une bactérie est à l’origine de l’inflammation. C’est pourquoi, chez les personnes en bonne santé, le recours aux antibiotiques ne se justifie pas car ces derniers sont inefficaces contre les virus. Ils ne réduisent ni la durée ni l’évolution des symptômes ni le risque de complications. En effet, le corps se défend généralement seul contre la bronchite aiguë, qui guérit naturellement en 2 à 3 semaines. De plus, les antibiotiques entraînent parfois des effets secondaires et augmentent la résistance des bactéries à de tels médicaments.
Dans ce contexte, votre pharmacien peut prendre en charge vos symptômes et vous aider a sortir de l’épisode infectieux plus rapidement. Beaucoup de solutions existent en aromathérapie, phytothérapie et homéopathie ainsi qu'en allopathie traditionnelle.

 

Bronchite : pas d’antibiotiques… sauf dans certains cas !

Bien que les antibiotiques ne soient pas recommandés comme traitement de routine de la bronchite, le médecin peut les prescrire dans certaines situations. En effet, chez certaines personnes à risque – comme les personnes âgées ou celles souffrant d’une maladie respiratoire chronique ou d’une maladie associée (insuffisance cardiaque ou insuffisance rénale, cancer…) – les bronchites peuvent s’avérer plus dangereuses, car le risque de complications est plus important. Une attention accrue est donc de mise. Si le médecin suspecte ou craint une surinfection bactérienne chez ces personnes, il pourra prescrire un traitement antibiotique. En cas de suspicion de pneumonie, un traitement antibiotique doit être instauré sans attendre et ce, même chez l’adulte sain.

 

Bronchite: quand faut-il consulter ?

Certains cas de figure nécessitent une nouvelle consultation chez le médecin :

  • les symptômes s’aggravent (incapacité d’avaler, difficulté à respirer, respiration sifflante, douleurs thoraciques…) ;

  • la fièvre (≥ 38,5 °C) persiste plus de 3 à 5 jours ;

  • aucune amélioration des symptômes n’est constatée après 2 semaines ;

  • le mucus est extrêmement purulent ou sanglant.


À lire aussi
La bronchite
Antibiotiques : en prendre ou pas ?


Source
Article réalisé en collaboration avec le Pr Thierry Pieters, pneumologue.
 


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Kathleen Mentrop
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 11/03/2016

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
2 avis

Voir aussi

Les symptômes et les traitements de la bronchite
La bronchite touche chaque année des millions de personnes en France. Si elle est généralement bénig…