Asthme et sport, incompatibles ?

L'activité physique est recommandée aux asthmatiques
0 avis

Faire du sport tout en souffrant d’asthme est tout à fait possible, et même recommandé… À condition de respecter certaines précautions pour éviter de petits tracas.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Thomas Coucq
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 12/11/2013

Asthme et sport, liaison dangereuse ou vertueuse ? On le sait, les crises d’asthme peuvent être déclenchées (entre autres) par un effort physique. Il n’est dès lors pas rare que les personnes asthmatiques ne fassent pas de sport. À tort !

 

Asthme : le sport est recommandé

Pour les personnes asthmatiques, pratiquer régulièrement une activité physique est en fait recommandé. Pourquoi ? Tout simplement parce cela permet de maintenir des capacités respiratoires optimales et d’apprendre à mieux gérer sa respiration. Sans oublier les vertus apaisantes du sport et son impact sur le poids. Les personnes obèses ou en surpoids ont en effet un risque accru de développer un asthme plus sévère.

 

Sport et asthme : des précautions nécessaires

Quelques précautions sont toutefois de mises si vous souhaitez rechausser vos baskets.

  • se réhabituer à l’effort progressivement. Inutile de courir un marathon 3 jours après s’être remis à la course à pied !

  • s’échauffer plus progressivement et plus longtemps. Faire un tour supplémentaire de piste avant un match en commençant doucement puis en accélérant peu à peu prépare, par exemple, les bronches et limite un maximum les tracas.

  • prendre un bronchodilatateur à action rapide, la fameuse « Ventoline »  utilisée contre la crise d’asthme. Employé en prévention, dans les minutes qui précèdent l’activité physique, il permet de maintenir les bronches ouvertes durant l’effort. Bon à savoir : leur durée d’action est généralement de 4 heures.

Les sports d’endurance sont plutôt conseillés : natation, cyclisme, marche au pas rapide…

 

Du sport de haut niveau

L’asthme n’est donc absolument pas une contre-indication au sport, qui peut même être pratiqué à un haut niveau. La preuve : lors des Jeux olympiques de Barcelone en 1992, 10 % des participants souffraient d’asthme à l’effort. Philippe Dintrans, ancien capitaine du XV de France de Rugby, Mark Spitz, nageur américain neuf fois médailles d’or au J.O.… Les exemples de sportifs de haut niveau qui souffrent d’asthme ne manquent pas ! Vous n’avez décidément plus aucune excuse pour ne pas vous y (re)mettre !

À lire aussi
Asthme : dépistez-le avant la crise !
Asthme : contrôlez les polluants de l’air


Source
Interview du Dr Anne Prud'homme, chef du service de pneumologue et de maladies respiratoires à l'hôpital de Bigorre à Tarbes et à l’association Asthme et Allergies.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Thomas Coucq
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 12/11/2013

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Les causes de l'asthme
L'asthme est une inflammation chronique des bronches qui deviennent sensibles à la moindre agression…
Les médicaments en cas d'asthme
La prise en charge de l'asthme dépend de la fréquence et de la sévérité des crises. Quels sont les t…
L'utilisation du peak-flow meter
Le débitmètre de pointe permet de mesurer votre débit expiratoire de pointe ou DEP. Comment se servi…