Varicelle : comment soulager votre enfant au naturel ?

0 avis

Votre bout de chou est couvert de boutons qui le démangent ? Pas de panique ! L’aromathérapie et l’homéopathie peuvent l’aider à passer ce cap difficile…

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Sophie Leroux
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 24/10/2016

Varicelle : les bienfaits des médecines naturelles

Chez l’enfant, la varicelle est une maladie classique et dans la majorité des cas bénigne, qui guérit spontanément, sans traitement. Toutefois, c’est un moment difficile à passer pour votre petit bout… Il faut en outre à tout prix l’empêcher de se gratter pour éviter que les boutons s’infectent et que des cicatrices persistent… À ce niveau, l’aromathérapie et l’homéopathie peuvent être d’une grande aide !

 

Varicelle : l’aromathérapie pour soulager les démangeaisons

Vous cherchez à soulager votre tête blonde qui ne pense qu’à se gratter ? Attrapez votre trousse d’huiles essentielles et mélangez :

  • 2 ml d’HE de lavande aspic (vertus cicatrisantes et calmantes)

  • 1 ml d’HE de tanaisie (soulage les démangeaisons)

  • 3 ml d’HE de ravintsara (vertus antivirales et antiseptiques)

  • 1 ml d’HE de niaouli (vertus antivirales, cicatrisantes, elle restaure la peau)

  • 8 ml d’huile végétale d’amande douce

Appliquez 6 à 8 gouttes de ce mélange sur les zones qui le démangent, 3 à 4 fois par jour pendant une semaine.

Vous pouvez aussi faire préparer en pharmacie des paquets de talc avec des huiles essentielles

Il vous suffit alors de saupoudrer les zones irritées de votre bambin trois à cinq fois par jour pendant une semaine. Résultat : un effet antiseptique et apaisant !

Attention, ces huiles essentielles ne peuvent pas être utilisées chez les enfants de moins de 3 ans. La lavande aspic est en outre déconseillée avant 6 ans.

 

Les bienfaits de l’homéopathie en cas de varicelle

  • Pour accélérer la guérison et la cicatrisation, donnez 3 granules de RHUS TOXICODENDRON 5 CH trois fois par jour.

  • Contre les démangeaisons et les lésions suintantes, donnez 3 granules de Mezereum 15 CH trois fois par jour, associées à CROTON TIGLIUM 15 CH

  • Pour éviter la persistance des cicatrices, donnez 3 granules de ANTIMONIUM TARTARICUM 5 CH trois fois par jour

  • En fin de maladie, pour aider la convalescence, et notamment en cas de fatigue persistante, donnez une dose de SULFUR 9 CH

 

Le conseil de votre pharmacien Giphar

Si vous avez une personne âgée dans votre entourage, veillez à la garder temporairement à l’écart de votre bout de chou. En effet, la réactivation du virus sous forme de zona chez l'adulte est possible. Le zona, qui fait partie de la même famille de virus que la varicelle, peut provoquer de fortes douleurs.

À lire aussi
La varicelle
Varicelle : quels risques à l’âge adulte ?
Vaccin contre le zona : pour qui ?


Sources
Homéoguide, Hachette Pratique, 2009.
Soigner ses enfants avec les huiles essentielles, Leduc.s Éditions, Danièle Festy, 2009.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Sophie Leroux
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 24/10/2016

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Soulager les démangeaisons dues à la varicelle
Les démangeaisons liées à la varicelle sont pénibles et il existe un risque de cicatrices. Comment s…
Les symptômes et les traitements de la varicelle
Maladie infectieuse très contagieuse, la varicelle évolue par vagues d'épidémies. Chaque année, on d…