Les poux, quel cauchemar !

La pédiculose
0 avis

Cauchemar des collectivités d'enfants, les poux de tête migrent rapidement et avec une extraordinaire facilité, infestant en quelques jours des groupes entiers...

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 26/07/2012

Les poux à l'attaque !

Ancrés à la racine de tous les types de cheveux, les poux se gorgent de sang et contaminent l'entourage de la victime que ce soit, les camarades d'école, les parents, les nounous ou même les enseignants.
Souvent difficiles à dépister :

  • dans près de 50% des cas, leur présence n'entraîne pas de démangeaisons

  • les poux résistent à certains traitements.

 

Poux : l'infestation

Ces insectes minuscules (de la taille d'une tête d'épingle à 3mm de longueur) qui ne sautent pas et ne volent pas, se transmettent exclusivement par contact direct.
Les poux se reproduisent en pondant des œufs - lentes - qui sont plus faciles à discerner.

Appelée « pédiculose », l'infestation par les poux doit être signalée à l'école dès sa détection. C'est d'autant plus urgent, que depuis quelques années, ces parasites font preuve d'une démographie galopante. Certains attribuent leur prolifération actuelle au réchauffement climatique ou encore au brassage des populations.

De plus, après éradication, les re-contaminations ne sont pas rares et certains types de poux résistent de plus en plus aux traitements par insecticides.
Même si elle est sans gravité, la pédiculose n'en est pas moins le cauchemar d'un nombre croissant d'établissements scolaires et surtout des écoles maternelles et primaires : en effet, la classe d'âge la plus touchée est celle des enfants de 6 à 8 ans.

Si votre enfant est victime de pédiculose, votre pharmacien vous conseillera sur le traitement à suivre.

Les produits anti-poux sont nombreux sur le marché et il en arrive chaque année de nouveaux qui ont tous leur efficacité.

 

Pédiculose : quelques conseils aux mamans

  • apprenez à vos enfants à ne pas échanger leurs vêtements, bonnets, barrettes..

  • surveillez attentivement leurs cheveux notamment près des tempes, derrière les oreilles, sur le dessus du crâne et la nuque. Utilisez pour cela un peigne à poux en soulevant mèche par mèche ;

  • si l'enfant se gratte la tête, c'est qu'il a probablement des poux : dans ce cas traitez immédiatement et surveillez les chevelures des autres membres de la famille ;

  • attention, continuez à surveiller car il peut y avoir re-contamination. Dans ce cas, traitez à nouveau avec le même produit. Si, par la suite vous repérez toujours des poux vivants c'est qu'ils ont résisté. Parlez-en alors à votre pharmacien pour qu'il vous conseille un produit plus puissant ;

  • nos grand-mères utilisaient le vinaigre. C'est un bon lenticide, mais il ne tue pas les poux adultes ;

  • enfin, la coupe de cheveux reste une méthode radicale mais non obligatoire !

 

À lire aussi

Comment se prémunir des poux ?
À bout des poux !
Halte aux poux !


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 26/07/2012

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Eliminer les poux
C’est la rentrée ! Un retour à l’école qui s’accompagne aussi de celui de l’ennemi juré de tous les …
Vrai faux sur les poux
À propos des poux, les idées reçues grouillent. Sautent-ils ? Témoignent-ils d’une mauvaise hygiène …
Comment se débarasser des poux ?
Bien qu’ils soient sans danger pour nos charmantes têtes blondes, les démangeaisons que les poux occ…