À bout des poux !

Comment se débarasser des poux ?
0 avis

Bien qu’ils soient sans danger pour nos charmantes têtes blondes, les démangeaisons que les poux occasionnent et leur caractère hautement contagieux en font de vraies nuisances. Coup d’oeil sur les solutions qui s’offrent a vous pour vous en débarrasser !

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Marion Garteiser
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 14/09/2015

La découverte de poux dans l’abondante chevelure de nos petits monstres nous fait généralement frissonner de terreur. Car le pou est encore, à tort, associé au manque d’hygiène et à une maladie honteuse ! Pourtant, nul n’est à l’abri des poux, maniaque de l’hygiène ou pas. Les chiffres sont très variables selon les études mais on peut estimer qu’1 petit Français sur 15, voire 1 sur 10, a des poux ! Heureusement, des solutions existent: produits non insecticides, insecticides, traitement «mécanique»… Les options proposées sont multiples !

Mais comment s’y retrouver ? Toutes les méthodes ont-elles la même efficacité ? Le point sur les avantages et les inconvénients de chaque solution !

 

Le classique : les produits insecticides

Les insecticides, solutions anti-poux les plus connues, sont relativement irritants pour le cuir chevelu. Raison pour laquelle beaucoup de parents préfèrent les éviter.

Plus important encore, ces produits entraînent une résistance : les poux y sont de moins en moins sensibles. Pour ralentir l’apparition de poux résistants, il est donc conseillé d’en limiter l’utilisation.

 

Le plus écologique : le peigne à poux

Surfant sur la tendance écolo, le peigne à poux fait son grand retour. La technique est simple : il s’agit de passer un peigne aux dents très serrées, que vous trouverez en pharmacie, dans les cheveux humides et soigneusement enduits d’après-shampoing.

Le but ? Que les poux et les lentes, qui sont immobilisés lorsqu’ils sont mouillés, se prennent dans les dents du peigne et puissent être éliminés. Cette technique prend environ 15 à 30 minutes et est à renouveler tous les 1 à 2 jours pendant 2 semaines. Cette méthode n’est pas la plus rapide ni probablement la plus efficace, mais elle est peu chère et, bien entendu, très écologique. Rappelons que le peigne à poux est de toute façon indispensable après utilisation des shampoings anti-poux pour éliminer les lentes résiduelles.

 

Le must have : les produits non insecticides

La lutte contre les poux a subi une révolution il y a quelques années avec l’arrivée de produits absolument non toxiques, qui ne sont pas des insecticides et qui agissent sur la carapace du pou.

L’avantage, c’est qu’il n’existe pas de résistance à ce type de produits. Parmi ceux-ci, on peut citer la diméticone qui agit en empêchant le pou d’éliminer son eau par transpiration. D’autres, comme le myrsitate d’isopropyle déshydrate les poux en dissolvant leur carapace (exosquelette). Les poux ne peuvent alors plus retenir l’eau qu’ils absorbent.

 

Pou : quelques règles fondamentales

Pour que le traitement anti-poux soit couronné de succès, quelques règles doivent être respectées :

  • appliquez le produit sur l’ensemble de la chevelure lorsque les cheveux sont secs, en n’oubliant pas le pourtour des oreilles;

  • laissez poser au moins un quart d’heure. Notez que les durées de pose varient selon les types de produits;

  • éliminez le produit en effectuant 1 shampoing;

  • peignez soigneusement les cheveux pour éliminer les poux et lentes tuées.

Une seconde application 7 jours plus tard fait un sort définitif aux dernières lentes qui auraient éclos depuis la première application.

 

Le cycle du pou

Si les poux sont difficiles à éliminer de nos chevelures, c’est en partie parce qu’au début de leur vie (cycle), ils sont insensibles aux traitements.

  • Les lentes sont les œufs de poux. Minuscules (un millimètre à peu près), presque transparentes, collées aux cheveux, elles sont très difficiles à repérer dans la chevelure. Les lentes mettent 10 jours à se transformer en nymphes. Elles commencent à s’ouvrir au bout de 5 jours. Une fois le pou dehors, elles restent accrochées au cheveu mais vides.

  • Les nymphes ressemblent déjà à de petits poux adultes mais elles ne se reproduisent pas encore. Les nymphes deviennent adultes au bout de 10 jours.

  • Les poux adultes sont les poux tels qu’on les connaît : 3 millimètres de long, bruns, se déplaçant rapidement. Les poux vivent 30 jours. Le pou pond une centaine d’oeufs par mois et il s’écoule 1 mois entre deux générations.

 

Pédiculose : rester vigilant

Les solutions sont donc variées, et encore, la science évolue ! Un traitement oral, dont l’efficacité est déjà prouvée sur d’autres parasites, est en effet en phase de test sur les poux résistant aux insecticides. S’il n’existe pas de consensus parmi les dermatologues sur les meilleures méthodes à utiliser contre les poux, tous se retrouvent sur un point: il est très utile de vérifier régulièrement que la tête de vos enfants ne leur sert pas de colonie de vacances. Même s’ils ne se plaignent pas de démangeaisons. Plus le traitement est débuté tôt, moins il y a de risques que tous les amis et la famille, de la petite soeur à la grand-mère, ne soient infectés.

 

Poux : mieux vaut prévenir que guérir

Utiliser les produits anti-poux sur une tête où les bestioles n’ont pas encore débarqué est tout à fait inutile. en revanche, des mesures simples peuvent vous aider à éviter que les poux n’élisent domicile sur vos charmantes têtes blondes :

  • évitez d’échanger les affaires, surtout bonnets, écharpes et accessoires de coiffure;

  • attachez les cheveux des enfants quand ils sont longs;

  • quand un enfant a des poux, lavez tous les tissus avec lesquels sa tête a été en contact pendant les 2 derniers jours (il est très rare qu’un pou survive loin du cuir chevelu pendant plus de 48 heures); aspirez canapés, sièges de voiture, casques audio et peluches; puis vérifiez et traitez, si nécessaire, toute la famille.

 

Le conseil de votre pharmacien GIPHAR

Toujours deux applications !
Sur tous les produits anti-poux vous trouverez la recommandation : « À appliquer deux fois, à 1 semaine d’intervalle ». Pourquoi ?
Aucune solution anti-poux n’est efficace à 100% sur les lentes qui ne sont pas encore ouvertes. La première application permet de se débarrasser des poux adultes; on attend ensuite que les lentes aient éclos – sans leur laisser le temps de pondre à leur tour – pour réaliser le second traitement.

 

À lire aussi

Les poux, quel cauchemar !
Les poux, petits hôtes indésirables

 

Source
Merci au Pr Chosidow, Chef de service de dermatologie de l’hôpital Henri Mondor à Créteil pour sa collaboration à cet article.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Marion Garteiser
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 14/09/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Eliminer les poux
C’est la rentrée ! Un retour à l’école qui s’accompagne aussi de celui de l’ennemi juré de tous les …
Vrai faux sur les poux
À propos des poux, les idées reçues grouillent. Sautent-ils ? Témoignent-ils d’une mauvaise hygiène …
Les traitements anti-poux
Les poux sont les vedettes de chaque rentrée scolaire. En septembre, les enfants ne sont pas les seu…