La tendinite

Les symptômes et les traitements de la tendinite
1 avis

Très fréquente, la tendinite peut toucher différentes parties du corps : épaule, coude, genou, pied... Liée à une atteinte dégénérative du tendon, elle peut provoquer d’importantes douleurs et exige souvent une mise au repos.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julie Luong
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 15/04/2013

La tendinite

Contrairement à ce que son nom en « -ite » semble indiquer, la tendinite n’est pas une atteinte inflammatoire mais bien dégénérative du tendon. C’est pourquoi les médecins parlent aujourd’hui plus volontiers de tendinopathie. Celle-ci survient souvent à la suite de chocs répétés dits « micro-traumatiques ».Tous les tendons peuvent être concernés.

 

Localisations et causes et d'une tendinite

Les atteintes les plus fréquentes concernent les zones suivantes :

  • Le coude : on parle souvent du « tennis elbow » car la tendinite du coude est très fréquente chez les personnes qui pratiquent ce sport. L’atteinte du coude peut aussi être favorisée par des activités de bricolage ou de jardinage (taille de haie, manipulation d’un sécateur ou d’une foreuse) ou encore par l’utilisation de la souris d’ordinateur. La tendinite du coude est aussi fréquente chez les caissières et les personnes qui repassent beaucoup.  

  • Le tendon d’Achille : ces tendinites sont souvent liées à la pratique de la course à pied et/ou au port de chaussures inadaptées pour ce sport (chaussures trop plates sur sol dur).

  • L’épaule : ces tendinites touchent la « coiffe des rotateurs », autrement dit l’ensemble des tendons situés au niveau de l’épaule. Elles sont souvent liées à des mouvements répétés au niveau du haut du corps : peinture d’un plafond, lavage de fenêtre en hauteur, tennis, volley-ball...

  • Le genou : les tendinites rotuliennes sont souvent favorisées par les sports où l’on est amené à courir et surtout à sauter, comme l’athlétisme, le basket-ball, etc.

 

Les facteurs de risque d'une tendinite

  • La déshydratation favorise l’atteinte des tendons.

  • Les personnes qui présentent un excès d’acide urique (« goutte ») sont plus exposées aux tendinopathies.

  • Les foyers d’infection à bas bruit comme les caries dentaires pourraient également favoriser l’atteinte des tendons.

  • L’âge favorise également la perte d’élasticité du tendon et donc les tendinopathies.

 

Les symptômes de la tendinite

Douleurs lors de

  • la palpation du tendon,

  • l’étirement du tendon,

  • la contraction du muscle qui met le tendon sous tension.

 

Tendinite : le diagnostic

Le diagnostic se fait à partir d’un examen clinique. Si la tendinite persiste, l’échographie est recommandée.

Cet examen permet en effet de déceler un épaississement du tendon, la présence de fissures, de dépôts de calcaire (micro-calcifications), etc.

 

La prise en charge de la tendinite


Comprendre la cause
En cas de tendinopathie, il est important de rechercher la cause. Par exemple, chez une personne qui pratique la course à pied et souffre d’une atteinte au niveau du tendon d’Achille, il faut vérifier la qualité des chaussures mais aussi, éventuellement, la présence d’une jambe plus courte que l’autre, qui expliquerait la sollicitation excessive d’un tendon lors de la course. Le port d’une semelle pourra en effet permettre de prévenir les dégradations ultérieures.
Il faut aussi exclure la cause médicamenteuse car la cortisone et certaines classes d’antibiotiques peuvent provoquer des tendinopathies.

La mise au repos
Il est conseillé de mettre le tendon au repos et donc de cesser l’activité qui a provoqué la tendinopathie. Néanmoins, dans bien des cas, cette mise au repos est difficile à appliquer de manière systématique... On veillera cependant à adopter de meilleures positions, par exemple en travaillant avec le bras légèrement fléchi et non tendu lors de la manipulation du sécateur. Si la tendinite est liée à un travail de bureau, il faut veiller à manipuler sa souris d’ordinateur avec le bras relâché, à l’horizontale.

La kinésithérapie
En kinésithérapie, certaines techniques d’étirement du tendon permettent de stimuler les cellules afin de régénérer les fibres du tendon. Les ondes de choc, qui consistent à appliquer via un « pistolet » de petits coups répétés sur la zone atteinte, donnent également de bons résultats dans la régénération du tendon.

Les autres traitements
En cas de douleur importante, des médicaments antidouleur peuvent être administrés.
Lorsque la tendinite persiste, il est également possible de recourir à un prélèvement de plaquettes sanguines chez le patient, lesquelles seront directement réinjectées dans la zone lésée afin de favoriser la régénération du tendon.

Si vous souffrez d’une tendinite persistante ou récidivante, n’hésitez pas à consulter un médecin du sport qui pourra poser un diagnostic précis et vous orienter dans la prise en charge, par exemple vers la kinésithérapie. Sachez aussi que la tendinite est aujourd’hui reconnue dans certains cas comme maladie professionnelle.

À lire aussi
Comment soigner les coups et blessures avec l’homéopathie ?
Les entorses de cheville


Source
Interview du Dr Paul Bovy, médecin du sport.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julie Luong
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 15/04/2013

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

Les effets bénéfiques du froid sur le corps humain
Bien utilisé, le froid extrême a des effets bénéfiques sur le corps humain. Ces dernières années, de…
Tendinite : se soigner au naturel !
Une douleur lancinante dans le poignet, le talon ou encore l’épaule ? Vous souffrez peut-être d’une …
Les pathologies du genou
Le genou est une articulation importante et régulièrement sollicitée. Il peut donc subir différemmen…