Le mal de dos n’aura pas raison de nous !

Les causes des maux de dos
0 avis

Contractures musculaires, hernie discale, tassement vertébral…, les causes des maux de dos sont variées et reflètent la complexité de cette partie de notre anatomie. Pourquoi a-t-on mal au dos ? Quand consulter ? Comment le protéger ? Réponses !
 

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Thomas Coucq
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/11/2013

Un peu d’anatomie

Notre colonne vertébrale est composée de :

  • 7 vertèbres cervicales,

  • 12 vertèbres thoraciques,

  • 5 vertèbres lombaires,

  • du sacrum et

  • du coccyx.

 

Mal au dos ?

Plus moyen de vous pencher sans vous tordre de douleur ? Vous n’êtes pas le seul ! 80 % des Français souffrent de maux de dos ou en souffriront un jour ou l’autre. Les lombalgies – douleurs dans le bas du dos – seraient la première cause de limitation d’activité chez les moins de 45 ans. De telles douleurs ont, en effet, un impact majeur sur l’activité professionnelle et la qualité de vie. Et personne n’est épargné ! Vieux ou jeune, homme ou femme, travailleurs de force ou sédentaires… Tout le monde peut être touché.

 

Une colonne, des douleurs

Mais ces douleurs peuvent avoir des origines très variées. La colonne vertébrale est un empilement d’une trentaine d’os : les vertèbres. Autour de cet axe osseux, ligaments, muscles et disques intervertébraux – sorte d’amortisseurs qui se trouvent entre les vertèbres – s’enchevêtrent et complètent le puzzle afin de « verrouiller » la colonne, de la tenir en place, tout en conservant souplesse et mobilité. C’est ce qui nous permet de nous tenir droits, de nous pencher, de tourner la tête… Qu’une pièce de ce pilier articulé soit mise à mal, et la douleur n’est jamais loin.

 

Des maux de dos

Un faux mouvement, une mauvaise posture peuvent par exemple provoquer des problèmes de dos.

Mais la douleur peut également se développer :

  • avec l’âge et l’apparition de l’arthrose au niveau des articulations de la colonne,

  • à la suite d’un tassement des vertèbres lorsque l’ostéoporose fragilise les os(1),

  • à la suite d’une souffrance des disques intervertébraux,

  • ou parfois même à cause d’une hernie discale


Dans de plus rares cas, les maux de dos peuvent aussi être la projection d’une douleur plus distante qui n’a rien à voir avec la colonne vertébrale. Comme celle d’un ulcère d’estomac  ou d’une crise cardiaque par exemple.
Les douleurs au dos peuvent aussi être dues à une infection de la colonne, à une maladie inflammatoire rhumatismale comme la spondylarthrite, voire à des métastases osseuses d’un cancer éloigné comme celui de la prostate ou du sein…

 

(1) Ce type de fracture se manifeste notamment par une diminution de la taille.

 

La sciatique, késaco ?

En cas de hernie discale, le noyau qui se trouve normalement au centre du disque intervertébral sort et forme une saillie hors du disque. Si cette hernie comprime une des racines du nerf sciatique qui contrôle la motricité et la sensibilité des membres inférieurs, des douleurs peuvent apparaître, accompagnées parfois de diminution de la sensibilité et de faiblesse musculaire dans le pied. C’est la célèbre sciatique. En fait, ce n’est jamais le nerf lui-même qui est touché dans la fesse ou la cuisse mais bien une des racines qui sortent de la colonne et qui le composent.

 

Mal de dos : quand consulter ?

Quand est-il conseillé de consulter ? « Dès que la douleur est rebelle et ne disparaît pas avec des antalgiques et un peu de repos », répond le Dr Charley Cohen, rhumatologue, spécialisé en médecine physique. « Reste ensuite à déterminer l’origine de la douleur. On ne traite pas de la même manière des contractures musculaires ou une fracture vertébrale. » Antidouleurs, injections locales d’un mélange d’anti-inflammatoires et d’anesthésiant, kinésithérapie, chirurgie…, autant de solutions pour retrouver un dos solide et sans douleur.

 

À lire aussi

Éviter les maux de dos en pratique
J’ai mal au dos, c’est dans la tête ?

Le scalpel a bon dos

Maux de dos : les enfants aussi !

 

Source
Merci au Dr Charley Cohen, rhumatologue, ancien chef de clinique de la faculté de Médecine de Paris, et au Dr Stéphane Litrico, neurochirurgien au CHU de Nice et secrétaire de la Société française de Chirurgie Rachidienne (www.sfcr.fr).


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Thomas Coucq
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/11/2013

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Adoptez les bonnes postures pour votre dos
Pas besoin de déménager ou de faire un métier physiquement éreintant pour souffrir du dos. Adopter d…
Comment soulager le mal de dos ?
Près de 80 % des français souffrent ou souffriront de douleurs dans le bas du dos. Que ce soit une l…
Les textos responsables de lombalgie
Avez-vous déjà évalué le temps que vous passez tête baissée sur votre téléphone portable ? Une prati…