J’ai mal au dos, c’est dans la tête ?

Les conséquences du stress sur les maux de dos
0 avis

Le stress aurait un impact important sur notre dos. Mais ce qui se passe dans notre tête peut-il réellement favoriser l’apparition de douleurs ? Explications avec le Dr Charley Cohen, rhumatologue, spécialisé en médecine physique.
 

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Thomas Coucq
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/11/2013

Le stress peut-il favoriser l’apparition de maux de dos ?

Oui, le stress est clairement un facteur de risque. S’il est mal géré, il peut favoriser l’apparition de maux de dos ou encore aggraver des douleurs préexistantes.

 

Quels sont les mécanismes en jeu ?

Le stress est une réaction naturelle de l’organisme qui survient lorsqu’il doit s’adapter à un événement extérieur agressif. Il induit une tension musculaire puis des contractures douloureuses des muscles du dos. Mais ce n’est pas tout ! Le stress concourt également à abaisser le  seuil de tolérance à la douleur et à augmenter la perception de la souffrance.

 

Une dépression peut-elle également avoir un impact sur des maux de dos ?

En effet, on somatise par les endroits les plus fragiles du corps. Une dépression peut donc se matérialiser par des douleurs au niveau du dos. Mais l’inverse est également vrai ! Un patient peut être déprimé parce qu’il a mal au dos depuis de nombreuses années. Des douleurs chroniques peuvent en effet avoir un impact indirect sur l’humeur d’une personne en engendrant des perturbations dans sa vie familiale, professionnelle, affective… Elles peuvent dès lors à long terme entraîner en réaction un état dépressif secondaire, qui va à son tour entretenir ou  aggraver les maux de dos. C’est un véritable cercle vicieux !

 

Que faire lorsque le stress est responsable de nos douleurs ?

Lorsque les douleurs sont dues au stress, prendre en charge la douleur physique n’est pas toujours suffisant. Dans ce cas, il est utile de mieux gérer le stress et, au besoin, de faire appel à un psychothérapeute. Différentes approches peuvent également aider à se détendre et à  réduire les tensions musculaires : relaxation, yoga, sophrologie, taï-chi… Sans oublier l’exercice physique pour se relaxer tout en tonifiant le dos.

Un bon sommeil est également important. Lorsqu’on dort mal, on est davantage fatigué et la douleur s’accentue.

 

Le conseil de pharmacien GIPHAR

  • Tous au bain !

Lorsque les douleurs dorsales, lombaires ou cervicales sont dues à des contractures musculaires - qu'elles soient elles-mêmes dues au stress ou pas - la chaleur peut soulager et aider à détendre les muscles : une bouillotte, un peu d'air chaud soufflé avec un sèche-cheveux, des
patchs chauffants ou un bon bain chaud.

 

À lire aussi

Le mal de dos n’aura pas raison de nous !
Éviter les maux de dos en pratique
Mal de dos... Et si c'était les dents ?

 

Source
Merci au Dr Charley Cohen, rhumatologue, ancien chef de clinique de la faculté de Médecine de Paris, et au Dr Stéphane Litrico, neurochirurgien au CHU de Nice et secrétaire de la Société française de Chirurgie Rachidienne (www.sfcr.fr).


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Thomas Coucq
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/11/2013

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Adoptez les bonnes postures pour votre dos
Pas besoin de déménager ou de faire un métier physiquement éreintant pour souffrir du dos. Adopter d…
Comment soulager le mal de dos ?
Près de 80 % des français souffrent ou souffriront de douleurs dans le bas du dos. Que ce soit une l…
Les textos responsables de lombalgie
Avez-vous déjà évalué le temps que vous passez tête baissée sur votre téléphone portable ? Une prati…