Douleurs articulaires : arthrose ou arthrite ?

Arthrose vs arthrite ?
0 avis

L’arthrose et l’arthrite se traduisent par des douleurs et des gonflements au niveau des articulations. Mais là s’arrête leur ressemblance ! Pour (presque) tout le reste, ce sont deux maladies complètement différentes… 

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/03/2015

L'arthrose

  • Qu’est-ce que c’est ? 

L’arthrose est une atteinte dégénérative de certaines articulations. Elle touche le cartilage, un tissu blanc, lisse et élastique qui recouvre l’extrémité des os. Avec le temps et/ou sous l’influence de certains facteurs (pratique intensive d’un sport, profession très physique, surpoids, âge, etc.), le cartilage s'amincit, se fragilise et ne protège plus l’os correctement qui, à son tour, peut se déformer. C’est l’arthrose !

  • Qui est touché par l'arthrose ? 

Comme elle est liée à l’usure naturelle des articulations, plus on avance en âge, plus les risques d’arthrose sont importants : près de 80 % des plus de 70 ans en sont atteints. En France, 9 à 10 millions de personnes seraient concernées. 

  • Arthrose : quels symptômes ? 

L’arthrose touche particulièrement les genoux, les hanches, les doigts (entre les phalanges), le cou et la colonne vertébrale. 

  • Les douleurs sont particulièrement présentes lors des mouvements et sont soulagées par le repos. 

  • La personne a une sensation de raideur dans les articulations. 

  • L’arthrose peut également provoquer une déformation osseuse et/ou articulaire, particulièrement visible au niveau des phalanges des doigts.

  • Traitements de l'arthrose

À ce jour, il n’existe aucun traitement de fond pour guérir l’arthrose. La prise en charge consiste en des conseils éducatifs, des antidouleurs et une activité douce. 

  • La kinésithérapie est indispensable pour retarder l’évolution de la maladie et conserver, voire retrouver une certaine souplesse de mouvement. 

  • Quand tous les antidouleurs ont échoué, certaines solutions chirurgicales (la pose de prothèse de genou ou de hanche, par exemple) peuvent être envisagées pour soulager la douleur et remplacer l’articulation déficiente. 

 

L'arthrite

  • Qu’est-ce que c’est ? 

L’arthrite est la principale manifestation d’une Maladie Inflammatoire Rhumatismale (MIR). Les MIR ont une origine immunitaire. Pour des raisons encore mal comprises, le système immunitaire considère les articulations comme des « ennemies » et synthétise des anticorps dirigés contre elles : ceci provoque une inflammation dans la synoviale, le tissu qui tapisse l'intérieur des articulations. Il existe plusieurs MIR. La polyarthrite rhumatoïde est la plus fréquente, mais elle n’est pas la seule : la spondylarthrite, l’arthrite psoriasique, l’arthrite juvénile, le lupus ou encore la sclérodermie sont également des MIR. 

  • Qui est touché par l'arthrite ? 

À l'inverse de l'arthrose, les MIR peuvent survenir dès le plus jeune âge. La polyarthrite rhumatoïde toucherait entre 0,3 et 0,8 % de la population et la spondylarthrite, environ 0,3 % (contre 17 % pour l’arthrose!).  

  • Arthrite : quels symptômes ? 

L’inflammation chronique provoque des douleurs et des gonflements articulaires. Contrairement à l’arthrose où la douleur est surtout présente lors des mouvements, la douleur des maladies inflammatoires rhumatismales prédomine au repos.

Sans traitement, la polyarthrite peut également, à terme, provoquer des déformations articulaires. À noter : les MIR peuvent affecter le corps entier et altérer l’état général du patient en touchant d’autres organes comme les yeux, les poumons, la peau, etc.

  • Traitements de l'arthrite

Aucun traitement ne permet de guérir les MIR. Par contre, si une stratégie thérapeutique efficace est mise en place très tôt, on peut parvenir à contrôler la maladie, parfois jusqu’à la rémission. 

Les médicaments prescrits dépendent du type de MIR, de son évolution et de sa gravité. Dans le cas de la polyarthrite, par exemple, l’administration d’un certain type d’immunomodulateur (méthotrexate) donne généralement de bons résultats. Quant aux biothérapies, des traitements de dernière génération, elles ont révolutionné la prise en charge des MIR. Plus précises dans leur action, elles ciblent les protéines responsables de l’inflammation articulaire. 

 

À lire aussi

Arthrose : les traitements

Polyarthrite rhumatoïde : et si on bougeait ?
Arthrose : rien de tel que le sport !
Cures thermales et arthrose : quand l’eau soigne

 

Source

Merci au Pr Patrick Durez, rhumatologue.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/03/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Maigrir pour soulager l'arthrose
Le surpoids est l’un des principaux facteurs de risque de l’arthrose. Pour ménager vos articulations…
Soigner l'arthrose en cures thermales
Chaque année, près de 400.000 Français suivent une cure thermale pour traiter leurs problèmes d’arth…
Les maladies rhumatismales
Quand on dit "j'ai des rhumatismes", on ne fait pas forcément la différence entre rhumatisme inflamm…