Polyarthrite rhumatoïde : et si on bougeait ?

Polyarthrite rhumatoïde : et si on bougeait ?
0 avis

Les bienfaits des exercices physiques sont multiples pour les personnes souffrant de polyarthrite rhumatoïde, et ce quel que soit leur âge ! Explications.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Élise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/03/2015

La polyarthrite rhumatoïde se caractérise notamment par une inflammation des articulations. Une particularité qui a plutôt tendance à couper l'envie de faire du sport. Pourtant, pratiquer une activité physique régulière peut être un plus dans la prise en charge globale !

 

De nombreux bénéfices 

De manière générale, faire de l'exercice permet d'éviter que les articulations s'ankylosent. En effet, en les faisant bouger, les tendons, les ligaments et les muscles restent plus souples, moins raides. Or qui dit raideur, dit douleurs à la moindre mobilisation. Bonne nouvelle donc : faire de l'exercice limite la douleur. 

Mais ce n'est pas tout ! Éviter que les articulations ne se raidissent permet également de conserver une meilleure autonomie fonctionnelle : il est donc plus facile de cuisiner, de travailler ou encore de se laver.

 

Faites-vous encadrer !

Avant de vous lancer, prenez le temps d'en discuter avec votre médecin traitant et/ou votre rhumatologue. Ils évalueront vos capacités physiques et vous conseilleront les activités qui vous conviennent le mieux. Enfin, dès que vous avez eu le feu vert d'un médecin, l'idéal est de vous faire conseiller par un kinésithérapeute. Celui-ci vous aidera à fixer des objectifs réalistes.

 

Et quand ça fait mal ?

Si une douleur musculaire persiste plus de deux heures après la fin de votre séance, c'est le signe que vous en avez sans doute trop fait. Il est alors conseillé de réduire l'intensité des exercices et/ou la durée de vos séances de sport. En cas de doute, consultez votre médecin, votre rhumatologue ou votre pharmacien qui pourra vous conseiller de l'arnica. 

 
À lire aussi

La polyarthrite rhumatoïde

Douleurs articulaires : arthrose ou arthrite ?


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Élise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/03/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Les bienfaits de la cryothérapie corps entier et du cryosauna
En exposant tout ou partie du corps à un froid intense, la cryothérapie permet d’obtenir des résulta…
Rhuma'talk : réseau social pour les personnes atteintes de rhumatisme inflammatoire
Rhuma’Talk permet aux personnes touchées par un rhumatisme inflammatoire chronique (RIC), d’échanger…
Comment traiter les traumatismes du cou ?
Le cou peut être atteint par différents traumatismes : entorse, torticolis, arthrose... Zoom sur ces…