La presbyacousie

Les symptômes et les traitements de la presbyacousie
0 avis

De nombreuses personnes âgées entendent moins bien, surtout dans les environnements bruyants. Ils souffrent en fait de presbyacousie, une altération progressive de l’audition liée à l’âge. Un phénomène naturel mais qu’il est essentiel de prendre en charge !

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Elise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 18/11/2013

Qu'est-ce que la presbyacousie ?

La presbyacousie est une altération progressive de l'audition, liée à l'âge. En d'autres termes, c'est un vieillissement naturel du système auditif qui touche tant les hommes que les femmes. Seule différence : les hommes sont touchés plus tôt que les femmes. En pratique, la presbyacousie altère les cellules sensorielles de l'oreille, ce qui perturbe notamment la perception des bruits aigus.

 

Les symptômes : une gène dans les lieux bruyants

Si la presbyacousie commence son nid entre 30 et 40 ans, elle ne se fait ressentir que plus tard, lorsque l'altération prend de l'ampleur. Au bout d'un moment, on perçoit moins bien les sons aigus. Comme ceux-ci nous permettent de faire la différence entre différents sons, cette distinction se fait moins bien. Résultat : dans des lieux bruyants comme les brasseries bondées ou les repas de famille agités, on entend le bruit qui nous entoure mais on ne parvient pas à comprendre ce qu'il se raconte. Bien entendu, tout le monde n'éprouve pas la même gène, il existe différents stades de presbyacousie.  

 

Presbyacousie : quand consulter ?

Puisque nous sommes tous amenés à avoir une ouïe moins fine avec les années, il est utile de faire le point sur son audition chez un médecin ORL :

  • Entre 55 et 60 ans pour les hommes.

  • Entre 60 et 65 ans pour les femmes.


Votre médecin ORL vous fera passer un bilan auditif qui repose sur deux examens :

  • L'audiogramme tonal qui consiste à envoyer des sons de plus en plus faibles à l'aide d'un casque. La personne indique à chaque son envoyé si elle l'entend ou pas.

  • L'audiogramme vocal qui consiste à demander à la personne de répéter des mots envoyés via un casque. Et ce, afin de vérifier si la personne comprend bien ce qu'elle entend.

 

Entre génétique et prévention

La presbyacousie étant une maladie de vieillesse, l'âge est bien entendu le facteur de risque qui prédomine. Cependant, d'autres facteurs peuvent entrer en jeu :

  • La génétique

  • L'exposition au bruit tout au long de la vie. Mieux vaut éviter d'écouter de la musique trop fort à l'aide d'écouteurs et de se mettre près des haut-parleurs lors d’un concert ou dans une boîte de nuit. De même, pensez à porter des protections si vous travaillez dans un environnement particulièrement bruyant.

 

Traitement de la presbyacousie

Il n'existe pas de traitement médical ou chirurgical qui permet d'enrayer la presbyacousie. En revanche, les prothèses auditives sont très efficaces et sont de plus en plus perfectionnées ! Celles-ci permettent de réentendre des sons « disparus » et donc de reprendre toutes ses activités.
Les nouvelles prothèses permettent même de s'adapter au mode de vie des patients : une personne qui fait beaucoup de sport et une autre férue de théâtre n'ont en effet pas les mêmes besoins. Par ailleurs, il est désormais possible d'installer différents programmes que le patient sélectionne en fonction de ses activités : quand il est au calme, au cinéma ou à un repas de famille, par exemple.

 

Presbyacousie : à prendre en charge !

L'idée de se faire appareiller en fait fuir plus d'un… Pourtant, il est essentiel de prendre en charge précocement la presbyacousie. Et pour cause, lorsque le cerveau ne reçoit plus de sons, il n'est plus suffisamment stimulé et « s'arrête » progressivement de fonctionner pour l'audition. Résultat : l'audition se dégrade de plus en plus et le cerveau finit par ne plus comprendre les sons, même amplifiés avec une prothèse. Plus la prise en charge est précoce, plus elle sera efficace.
Entretenir l'audition n'est pas le seul intérêt des prothèses : elles permettent aussi d'éviter l'isolement des personnes atteintes de presbyacousie.

 

A lire aussi
MP3, baissez le volume
Acouphènes, quand vos oreilles bourdonnent

Source
Interview du Dr Benoît Lamblin, médecin ORL.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Elise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 18/11/2013

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Les implants cochléaires contre la surdité
Quand l’appareil auditif ne suffit pas ou plus, l’implant cochléaire peut permettre d’entendre (à no…
Les appareils auditifs contre les problèmes d'audition
En France, 1 personne sur 10 souffre de problèmes d’audition. Heureusement, les appareils auditifs f…
Otite de l’enfant : comment la prévenir ?
L’otite est une infection de l’oreille particulièrement fréquente chez l’enfant. Que pouvez-vous fai…