Les Otites

Soigner une otite
6 avis

L’otite est une affection très fréquente, entraînant deux à trois millions de consultations par an principalement chez les jeunes enfants. L'otite correspond à une inflammation aigue ou chronique de l'oreille d'origine bactérienne ou virale.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 26/01/2015

Les symptômes de l'otite

Une otite se manifeste généralement par :

  • Des symptômes locaux : douleur intense ou otalgie, baisse de l'acuité auditive...
  • +/- associés à des symptômes généraux : fièvre, maux de tête, rhinopharyngite, signes digestifs (diarrhée, vomissements...)

Chez le nourrisson, on peut suspecter une otite en cas de pleurs sans cause apparente.

 

Il existe différents types d'otites suivant la localisation de l'infection :

  • Des otites moyennes aigues : fréquentes chez les enfants de moins de 5 ans
  • Des otites externes : cause la plus fréquente d'otalgie chez l'adulte
  • Des otites séromuqueuses : fréquentes chez l'enfant.

Le diagnostic est fait par le médecin par observation du tympan avec un otoscope.

 

Le traitement de l'otite

Une fois le diagnostic confirmé par le médecin, une antibiothérapie vous sera prescrite.

Le traitement associe généralement :

  • Des gouttes pour une action locale à base d'antibiotiques, d'anesthésiants ou de corticoïdes : il est important que le médecin observe l'état du tympan car la plupart des gouttes sont contre-indiquées en cas de perforation tympanique.
  • Un antibiotique par voie générale : en première intention on aura recours aux pénicillines : Amoxicilline + Acide clavulanique ou aux céphalosporines (Cefpodoxime)
  • Un antidouleur et un antipyrétique : le paracétamol est le plus souvent utilisé.

Il est important de bien prendre votre traitement en respectant la prescription médicale : dose et durée de traitement !
Dans le cas d'otites aigües, il sera parfois nécessaire de pratiquer une paracentèse de manière à évacuer les secrétions présentes au niveau du tympan.

 

Les conseils de votre pharmacien Giphar

  • Soyez bien observant sur votre traitement : respectez les doses et les durées de traitement
  • Evitez l'utilisation de gouttes auriculaires sans avis médical : celles-ci sont le plus souvent contre-indiquées en cas de perforation tympanique.
  • Si le médecin vous a prescrit des gouttes auriculaires : pensez à réchauffer le flacon entre vos mains pour éviter une sensation désagréable de froid lors de l'instillation ; installez vous sur le côté, tête penchée et instillez les gouttes, attendez quelques minutes avant de vous relever.
  • En cas d'otites, évitez l'utilisation de produits pour l'hygiène auriculaire.
  • Utilisez des bouchons d'oreilles lors des bains et douches pour éviter que l'eau ne pénètre dans l'oreille.

Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 26/01/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
6 avis

Voir aussi

Les implants cochléaires contre la surdité
Quand l’appareil auditif ne suffit pas ou plus, l’implant cochléaire peut permettre d’entendre (à no…
Les appareils auditifs contre les problèmes d'audition
En France, 1 personne sur 10 souffre de problèmes d’audition. Heureusement, les appareils auditifs f…
Otite de l’enfant : comment la prévenir ?
L’otite est une infection de l’oreille particulièrement fréquente chez l’enfant. Que pouvez-vous fai…