Le vieillissement oculaire

Lutter contre le vieillissement oculaire
10 avis

Le vieillissement est un phénomène inéluctable car physiologiquement et génétiquement programmé. Toutefois, des facteurs environnementaux (comme l'exposition à la lumière, la consommation de tabac...) influent sur son évolution. De nombreuses études1 réalisées sur des espèces animales à durée de vie courte (insectes mais aussi rongeurs) ont montré qu'il était possible d'allonger ce temps en modifiant notre hygiène de vie et particulièrement nos apports alimentaires.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 26/01/2015

On considère aujourd'hui que les réactions biochimiques qui se produisent dans les tissus sont des facteurs de vieillissement sur lesquels il est possible d'agir, particulièrement celles qui mènent à la production de radicaux libres, à l'origine du stress oxydant.

Celui-ci est la conséquence d'un déséquilibre entre la production de radicaux libres et les anti oxydants qui les combattent.    

De nos jours, l'œil est soumis à des efforts d'accoutumance de plus en plus réguliers et fatiguants. Que ce soit devant un écran d'ordinateur, un poste de télévision ou encore une console de jeu, nos yeux sont soumis à rudes épreuves.

Or nous vivons de plus en plus vieux, il faut donc conserver des yeux en bonne santé le plus longtemps possible. C'est pourquoi la prévention du vieillissement oculaire devient aujourd'hui indispensable.    

 

Toutes les structures de l'œil sont touchées par le vieillissement et traduisent alors ce phénomène sous forme d'affections plus ou moins graves telles que :

  • La presbytie : elle touche tout le monde à partir de 45-50 ans. Il s'agit d'une perte de la fonction d'accommodation visuelle surtout liée au vieillissement du cristallin.

  • La cataracte : il s'agit d'une opacification du cristallin, sorte de lentille réglable qui focalise la lumière sur la rétine. 90% des personnes de plus de 70 ans présentent des formes plus ou moins évoluées de cataracte. Le stress oxydant est incriminé depuis très longtemps dans le développement de cette affection sénile.

  • La DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l'Âge) : c'est une dégénérescence du centre visuel de la rétine, aussi appelé macula. La DMLA est la première cause de mal voyance dans les pays développés. 12% des personnes âgées de plus de 65 ans en sont atteintes. Ce chiffre devrait tripler dans les 20 prochaines années si des mesures ne sont pas prises.

 

Les facteurs de risque du vieillissement oculaire

  • L'exposition répétée à la lumière : c'est un facteur de risque majeur, démontré dans les études épidémiologiques2, notamment sur des populations de pêcheurs, très exposés à la lumière solaire. L'exposition excessive au soleil augmente le risque de cataracte.

  • L'âge : à partir de 45 ans, l'œil est particulièrement soumis au vieillissement oculaire.

  • Le tabagisme : on sait que cette habitude provoque un stress oxydant notamment au niveau de la rétine et du cristallin. Il produit un double effet par augmentation de radicaux libres et par diminution des défenses anti oxydantes. Pour préserver son capital vue, il est donc recommandé de ne pas fumer.    

 

On peut encore citer d'autres facteurs comme :

  • L'alimentation,

  • Des carences en pigments maculaires

  • Les antécédents familiaux.

 

Que faire contre le vieillissement oculaire ?

Des études épidémiologiques et interventionnelles ont mis en évidence le rôle des vitamines anti-oxydantes (vitamines C et E) et des caroténoïdes tels que la lutéine et le bêta carotène, dans la prévention du vieillissement oculaire.

Un moyen de prévention efficace est donc la consommation de caroténoïdes, et particulièrement la lutéine.

 

  • La lutéine : Qu'est ce que c'est ?

La lutéine est un caroténoïde (c'est à dire un pigment naturel) que l'on trouve dans les légumes crus à feuilles vertes, les épinards, les brocolis, les potirons, les petits pois, les endives crues ou encore les œufs et le maïs.

Elle n'est pas synthétisée par notre organisme.
 

  • Comment fonctionne la lutéine ?

- La lutéine filtre la lumière bleue, responsable du vieillissement oculaire. Elle agit comme un écran solaire naturel, une sorte de paire de lunettes de soleil interne. Elle diminue la dispersion de la lumière bleue, atténue les lumières éblouissantes ainsi que la photophobie, et elle augmente la sensibilité au contraste.
- Par son action antioxydante, elle protège le cristallin et la macula du stress oxydatif en éliminant les radicaux libres.     Lorsqu'elle est consommée par l'homme, la lutéine est déposée dans la macula lutea, sorte de tâche jaune au niveau de la rétine. Elle constitue ainsi le pigment maculaire et protège les cellules sensibles par son action antioxydante et son activité de filtrage bleue-légère.Plusieurs études montrent que la lutéine peut réduire les risques et les effets de la dégénérescence de la macula liée à l'âge ainsi que la cataracte.

 

  • L'importance de la lutéine pour l'homme : une nécessité prouvée.

Une étude scientifique de l'université de Harvard3 a démontré qu'une consommation quotidienne de 6 mg de lutéine était recommandée pour entretenir des yeux en bonne santé à long terme.De nombreuses études ont également mis en évidence le rôle de la lutéine dans la prévention du vieillissement oculaire : l'une d'elle4 a montré que le risque de cataracte diminuait de 50% lorsqu'elle était consommée en grande quantité.    

 

En pratique, des mesures d'hygiène assez simples peuvent être prises pour retarder l'apparition (quasi inéluctable) des affections oculaires liées au vieillissement.    

On peut citer :

  • Des visites régulières chez l'ophtalmologiste à partir de 45 ans

  • Une protection solaire : port de lunettes filtrant les UV et la lumière bleue

  • L'arrêt du tabac

  • Une consommation quotidienne d'aliments riches en vitamines anti-oxydantes et caroténoïdes notamment la lutéine, présents dans les fruits et légumes.La lutéine joue un rôle essentiel dans la santé de l'œil et la lutte contre le vieillissement oculaire. Elle est présente dans de nombreux aliments.

 

Sachant qu'il est très difficile de changer ses habitudes alimentaires et qu'une grande partie de la population se nourrit mal, votre pharmacien pourra, dans certains cas, jouer un rôle de prévention en vous recommandant la prise d'antioxydant. Demandez-lui conseil.
 

Sources

Références bibliographiques :

1Sundelin et al, 2001
2Cruickshanks KJ, Klein R. Ultraviolet light exposure and lens opacities: the Beaver Dam Eye Study. American Journal of Epidemiology, 1992;82:1658-1662 Taylor HR, West SK, Rosenthal FS, Munoz B, Newland HS, Abbey H, et al. Effect of ultraviolet radiation on cataract formation. N Engl J Med 1988;319:1429-1433West SK, Duncan DD, Munoz B, Rubin GS, Fried LP, Bandeenroche K, et al. Sunlight exposure and risk of lens opacities in a population-based study: The Salisbury

3Seddon JM, Ajani UA, Sperduto RD et al. Dietary carotenoids, vitamin A, C, and E, and advanced age-related macular degeneration. Eye Disease Case-Control Study Group, JAMA 1994;272:1413-1420.
4Lyle BJ, Maresperlman JA, Klein BEK, et al. Antioxidant intake and risk of incident age-related nuclear cataracts in the Beaver Dam Eye Study. American Journal of Epidemiology, 1999
 


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 26/01/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
10 avis

Voir aussi

Préserver vos yeux du vieillissement oculaire
Pour protéger ses yeux contre les effets du vieillissement, il est important d'éviter une exposition…
Protégez votre vue avec des lunettes de soleil.
On oublie de moins en moins d'emporter de la crème solaire en vacances, et c'est une très bonne chos…
Les symptômes et les traitements de la cataracte
La cataracte est une maladie liée au vieillissement du cristallin, la partie de l’œil qui nous perme…