Les principaux troubles de la vue

Les différents problèmes de vue
0 avis

Comme nos appareils photo, les yeux sont dotés d’une faculté extraordinaire de mise au point. C’est ce qui permet de bien voir. Cependant, il se peut que la mise au point ne soit pas parfaite. Chez les myopes, par exemple. Tour d’horizon des principaux problèmes de vue.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Élise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 24/06/2013

Comment fonctionnent nos yeux ?

Pour comprendre le fonctionnement des yeux, il suffit d’imaginer un appareil photo dont la pellicule serait la rétine. Pour que l’image imprimée sur la rétine soit nette, la cornée et le cristallin font au préalable une mise au point. Exactement comme on fait avec le zoom d'un appareil photo. 

Une fois que l’image est arrivée sur la rétine, c’est le cerveau qui prend le relais. Le tout se fait très vite, sans même que l’on s’en rende compte. Si la mécanique de l’œil semble bien huilée, il arrive que la mise au point ne se passe pas bien et qu’il faille s’aider de lunettes ou de lentilles de contact

 

Les principaux troubles de la vue

  • La myopie : une personne myope voit très bien de près mais de loin, sa vision est floue. 

    • En cause ? L’œil est trop allongé. De ce fait, la mise au point de l’image d’un objet éloigné ne se fait pas sur la rétine mais en avant de celle-ci. La rétine et le cerveau perçoivent donc une image floue.

    • Comment corriger la vue ? À l’aide de verres ou de lentilles concaves, c’est-à-dire minces au centre et épais sur les côtés, qui ajustent la distance afin d’envoyer l’image sur la rétine. 

 

  • L’hypermétropie : une personne hypermétrope voit bien de loin mais sa vision de près est affectée. Chez un hypermétrope, après 45 ans, la vision de loin chute aussi.

    • En cause ? L’œil est trop court. Conséquence : la mise au point des objets situés à proximité se fait au-delà de la rétine et la vision est floue.

    • Comment corriger la vue ? À l’aide de verres ou de lentilles convexes, c’est-à-dire épais au centre et minces sur les côtés, qui permettent de ramener l’image sur la rétine.

 

  • L’astigmatisme : la vision est floue de près comme de loin. L’astigmate peut confondre les 0 et les 8, les M et les N, etc.

    • En cause ? La cornée, c’est-à-dire la lentille transparente qui se trouve devant l’œil, a une forme ovale plutôt que ronde. Résultat : les rayons lumineux ne convergent pas tous sur un même point de la rétine. L’œil fait donc une mise au point déformée et ce de près, comme de loin.

    • Comment corriger la vue ? Si l’astigmatisme est faible, il ne gêne généralement pas la vue et ne nécessite pas de prise en charge. En cas d’astigmatisme important, le port de verres qui compensent la mauvaise courbure de la cornée est conseillé. 

 

  • La presbytie : une personne presbyte éprouve des difficultés à lire de près. Nous sommes tous amenés à en souffrir un jour, avec l’âge.

    • En cause ?  Le vieillissement naturel du cristallin. Avec le temps, le cristallin s’épaissit, perd de son élasticité et avec elle, la faculté de se déformer. Petit à petit, la mise au point des objets proches se fait moins bien. 

    • Comment corriger la vue ? Il existe trois options pour corriger la vue d’une personne presbyte.

      • Les verres simples que l’on met uniquement pour lire : ils ne corrigent que la vision de près. 

      • Les verres mi-distance : ils permettent de voir net de près et dans un champ de vision plus étendu. Avec ce type de verre, il est possible de lire son livre et de voir ce qui nous entoure quand on lève la tête. 

      • Les verres progressifs, conçus pour restituer une vision nette à toutes les distances, sans avoir besoin de changer sans cesse de lunettes. Dans de tels verres, la partie supérieure du verre permet de voir de loin, la partie centrale de voir à mi-distance et la partie inférieure de voir de près. 

 

Quand faut-il consulter ?

Si vous souffrez de l’un des symptômes suivants, pensez à faire une visite de contrôle chez votre ophtalmologue.

  • Fatigue visuelle.

  • Maux de tête.

  • Vision floue de près ou de loin.

  • Dédoublement des images. 

  • Yeux rouges et/ou piquants.

  • Vous vous sentez obligé(e) de plisser les yeux pour bien voir. 

 

Notez que tous les problèmes de vue ne sont pas symptomatiques, en particulier les pathologies liées au vieillissement. Il est donc conseillé de faire un bilan de la vue au moins tous les 3 ans.

 

À lire aussi

Presbytie : une opération possible

La cataracte

 

Source

Véronique Morin, orthoptiste et responsable formation à l’Association Nationale pour l’Amélioration de la Vue (ASNAV).


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Élise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 24/06/2013

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Les symptômes et les traitements de l'uvéite
L’uvéite est une maladie inflammatoire de l’œil qui constitue l’une des principales causes de cécité…
Les différentes de la cause de cécité
La cécité peut être liée à des facteurs d’origine génétique, à un accident ou à une maladie infectie…
Préserver vos yeux du vieillissement oculaire
Pour protéger ses yeux contre les effets du vieillissement, il est important d'éviter une exposition…