Fatigue oculaire : haro sur les écrans !

Ordinateurs : attention à la fatigue des yeux
7 avis

Picotements, sensations de brûlures, paupières lourdes : la fatigue oculaire est souvent liée à de mauvaises habitudes ! En première ligne, les têtes à têtes avec l'ordinateur.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julie Luong en collaboration avec le Dr Philippe Betz, ophtalmologue
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 16/04/2012

Les yeux dans les yeux...

Air conditionné, chauffage, fumée de cigarette, poussière : notre environnement ne ménage pas nos yeux. Pire, il a tendance à les irriter et à les assécher. En particulier chez les porteurs de lentilles et les plus de 50 ans. Le corps a en effet tendance à sécréter moins de larmes à partir d’un certain âge. Mais à l’heure actuelle, les pires ennemis de nos yeux sont incontestablement les écrans.

Après une journée passée devant l’ordinateur et parfois prolongée devant la télé, la fatigue oculaire guette. Yeux qui piquent, qui brûlent, rougissent ou larmoient... Le regard n’a alors plus rien de revolver !

 

Les bons réflexes pour vos yeux

Même si les écrans ne provoquent pas de véritable maladie de l’œil ou de dégâts irréversibles, ils sont la cause d’un inconfort parfois sérieux.

Le prévenir passe d’abord par environnement de travail adapté.

  • Diminuez au maximum la luminosité de votre écran.

  • Positionnez-le correctement, à une distance de 60 à 80 cm. Le haut de l’écran doit être à hauteur de votre regard : vous ne devez jamais «lever les yeux» pour regarder ce qui s’y passe. Ne le placez jamais devant une fenêtre : la source de lumière doit être latérale

  • Battez régulièrement des paupières : un regard fixe est le plus court chemin vers la sécheresse oculaire. Or lorsqu’on est concentré ou accaparé par ce qui se passe sur l’écran, les battements de paupières ont tendance à s’espacer, ce qui empêche le film lacrymal de se renouveler correctement.

  • Faites des pauses : détournez le regard de votre écran au moins 5 minutes toutes les heures et regardez loin... par la fenêtre par exemple !

  • Si vos yeux sont très secs et/ou si vous êtes porteur de lentilles, pensez aux larmes artificielles qui soulagent rapidement les yeux secs ou irrités. Appliquer des compresses imbibées d’eau tiède peut également soulager.

  • Veillez à ce que l’air ambiant ne soit pas trop sec, si besoin placez un humidificateur dans la pièce de travail. (un simple bol d’eau sur le radiateur peut suffire).

  • Limitez l’usage de l’ordinateur portable souvent peu ergonomique.

 

Fatigue persistante

Si malgré ces mesures, votre fatigue oculaire persiste et/ou s’accompagne d’autres symptômes (maux de tête, larmoiements importants, vision trouble, nausées...) n’hésitez pas à consulter.

La fatigue oculaire peut en effet être liée à d'autres troubles de la vision : astigmatisme, strabisme, difficulté de «mise au point» (spasme d’accommodation), hypermétropie... Elle peut aussi être liée à une maladie, comme la polyarthrite rhumatoïde. Notons encore que certains médicaments comme les diurétiques ou certains antidépresseurs peuvent causer une fatigue oculaire. En cas de doute, parlez-en à votre médecin !

 

A lire aussi

Le vieillissement oculaire
Les conjonctivites


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julie Luong en collaboration avec le Dr Philippe Betz, ophtalmologue
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 16/04/2012

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
7 avis

Voir aussi

Les symptômes et les traitements de l'uvéite
L’uvéite est une maladie inflammatoire de l’œil qui constitue l’une des principales causes de cécité…
Les différentes de la cause de cécité
La cécité peut être liée à des facteurs d’origine génétique, à un accident ou à une maladie infectie…
Préserver vos yeux du vieillissement oculaire
Pour protéger ses yeux contre les effets du vieillissement, il est important d'éviter une exposition…