Vision : la DMLA en 5 questions

Comment déceler et traiter la DMLA ?
0 avis

Bien qu'elle soit la première cause de malvoyance et de cécité chez les plus de 50 ans, la Dégénérescence Maculaire Liée à l'Âge (DMLA) reste méconnue en France. Comment se manifeste cette maladie de l’œil ? Quels sont les traitements ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Élise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/05/2016

Qu'est-ce que la DMLA ?

La DMLA est une maladie qui touche la macula, une partie de la rétine située à l'arrière de l'œil. Lorsqu'elle est endommagée, la vision centrale est altérée : des taches noires apparaissent au centre du champ visuel et l'image perçue par l'œil est (partiellement) déformée.

  • Deux types de DMLA

Il existe deux formes de DMLA : si les symptômes visuels sont communs, elles évoluent par contre différemment.

  • La DMLA sèche se traduit par une altération lente et graduelle de la vision. C'est la forme la plus fréquente.

  • La DMLA humide est plus destructrice et se traduit par une altération plus rapide de la vision. Elle est heureusement plus rare.

 

DMLA : quand faut-il consulter ?

Particularité de la DMLA : elle peut évoluer pendant plusieurs mois sans que la personne qui en souffre ne s'en rende compte. L'idéal est donc de faire un dépistage régulier auprès d'un ophtalmologiste à partir de 55 ans.

Par ailleurs, il convient de consulter dès l'apparition de l'un des symptômes suivants :

  • perception d'une tache au centre de la vision,

  • déformation visuelle : les lignes ondulent,

  • lettres manquantes dans un texte,

  • difficultés à distinguer les détails,

  • baisse de la vision,

  • sensation d'une baisse générale de la luminosité,

  • brouillard ou flou visuel,

  • ternissement des couleurs.

 

Quels sont les traitements de la DMLA ?

Dans les deux formes de DMLA, il n'existe pas de traitement curatif : toute altération de la vision est irréversible.

  • Face à la DMLA sèche, une supplémentation en zinc et en antioxydants (lutéine, zéaxanthine,…) associée à une alimentation équilibrée est recommandée pour freiner son évolution. Demandez conseil à votre pharmacien !

  • Face à la DMLA humide, il existe un traitement (les anti-VEGF) sous forme d'injection dans l'œil à réaliser idéalement dès l'apparition des premiers symptômes. Celui-ci inhibe la progression de la DMLA.

 

En quoi la rééducation visuelle est-elle utile ?

Lorsque la vision centrale est atteinte, il est possible de la substituer par la vision périphérique qui, elle, reste intacte. Mais cela demande un peu d'entraînement, c'est ce qu'on appelle la rééducation visuelle. Pratiquée avec un orthoptiste, elle permet de retrouver les automatismes de la lecture et de la coordination main-œil pour le maintien des activités de la vie quotidienne.   

 

DMLA : quels sont les spécialistes qui peuvent vous aider ?

Pour que cette rééducation visuelle soit efficace, il est essentiel qu'elle s'insère dans une prise en charge globale de la DMLA, assurée par un orthoptiste et un ophtalmologiste. L'orthoptiste saura par ailleurs vous adresser aux autres professionnels compétents tel qu'un opticien, un psychomotricien ou encore un ergothérapeute. N'hésitez pas non plus à demander conseil à votre pharmacien Giphar.

 

DMLA : faites le test !

1. Cachez l'un de vos yeux avec une main en portant le cas échéant vos lunettes habituelles de lecture.

 

2. Positionnez-vous à une distance de lecture normale (35,5 cm) de la grille d’Amsler.

 

3. Centrez votre regard sur le petit point central.

 

4. Recommencez à l'étape 1 avec l'autre oeil.

 

Si en observant la grille, les lignes restent droites, il n'y a pas de soucis. Si en revanche, vous observez une déformation de la grille, que les lignes verticales ou horizontales vous paraissent courbes, il faut consulter sans attendre.
Lors des journées de la DMLA, il vous est possible de bénéficier d’un dépistage gratuit.

Plus d’infos : www.journees-macula.fr

 

Le conseil de votre pharmacien Giphar

Pensez aux aides visuelles
Parallèlement à la rééducation visuelle, il existe des aides visuelles qui permettent de pallier la perte de la vision centrale. Disponibles auprès de votre pharmacien Giphar, il s'agit, par exemple, de loupes ou de microscopes.

 

À lire aussi

DMLA : mieux voir grâce à la rééducation visuelle

Le vieillissement oculaire

 

Source
Merci à Laurence Delannoy, orthoptiste.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Élise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/05/2016

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Les solutions pour conserver de l'autonomie en cas de DMLA
Ce trouble de la vision gêne ceux qui en souffrent. Heureusement, de nombreuses solutions existent p…
Entrainer sa vision périphérique en cas de DMLA
La dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) entraîne une perte progressive de la vision centrale…
La dégénérescence maculaire liée à l’âge
La dégénérescence maculaire liée à l’âge ou DMLA est la première cause d’handicap visuel en France. …