DMLA : des aides qui facilitent votre quotidien !

Les solutions pour conserver de l'autonomie en cas de DMLA
0 avis

Ce trouble de la vision gêne ceux qui en souffrent. Heureusement, de nombreuses solutions existent pour aider les patients à conserver le plus d’autonomie possible.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Agathe Goisset
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 11/05/2017

C’est quoi, la DMLA ?

La Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge est une maladie évolutive de la rétine qui apparaît après 50 ans. Il s’agit d’un vieillissement accéléré de la macula, une zone de quelques millimètres responsable de la vision précise, utile pour reconnaître les visages, permettre la lecture, etc. Plus précisément, les lésions touchent la vision centrale, mais la vision périphérique reste intacte.

 

Après le diagnostic de DMLA, je fais quoi ?

Une fois le diagnostic établi par un médecin ophtalmologiste, celui-ci vous propose une prise en charge spécifique. Vous pouvez également vous rapprocher d’un ergothérapeute, un orthoptiste, un opticien et de votre pharmacien. Ces professionnels vous conseilleront dans le choix de solutions adaptées à vos besoins afin de préserver votre confort de vie. Ils vous aideront aussi à les utiliser pour qu’elles vous soient parfaitement bénéfiques. Il existe deux grandes catégories de solutions : les aides optiques et les aides techniques.

  • Les aides optiques :

    • les loupes, loupes électroniques lumineuses et lunettes loupes sont des aides précieuses pour la lecture ;

    • le conseil de votre pharmacien Giphar : préférez les loupes à mains légères pour vos déplacements (les courses, par exemple), les loupes sur pied pour garder les mains libres (pour la couture ou le bricolage) ou les loupes électroniques pour un grossissement supérieur (plus de 30 fois).

  • Les aides techniques :

    • elles sont adaptées à toutes les situations du quotidien. Il s’agit notamment des guides d’écriture qui permettent de conserver une écriture droite et régulière, des filtres chromatiques à positionner sur les lunettes pour éviter l’éblouissement. Ou encore de nombreux appareils électroniques spécifiques tels que des réveils, montres ou balances de cuisine parlants, des téléphones à grosses touches ou des miroirs grossissants.

 

DMLA : s’entourer

Parallèlement à l’acquisition de ces aides, n’hésitez pas à solliciter les professionnels qui vous entourent :

  • une rééducation basse vision peut être entreprise auprès d’un orthoptiste. Elle permet de s’adapter à sa nouvelle vision et d’optimiser l’usage des aides ;

  • des psychologues et des instructeurs en locomotion peuvent vous aider à retrouver du plaisir dans vos loisirs et vos déplacements ;

  • vous trouverez de nombreux conseils et contacts ainsi qu’une écoute attentive auprès des associations.

 

DMLA : adaptez votre intérieur

  • Installez des éclairages pour réduire les zones d’ombre.

  • Supprimez les obstacles pouvant entraîner des chutes (fil électrique…).

  • Ajoutez de larges étiquettes, des repères visuels colorés ou texturés sur les étagères, médicaments, dossiers…

 

Le conseil de votre pharmacien Giphar

Un test de dépistage simple
Votre pharmacien Giphar propose un test simple de votre vision centrale. Il s’agit d’une grille - la grille d’Amsler - dont il suffit de fixer de point central avec un œil.

Si les lignes vous paraissent floues, discontinues, ou que le point disparaît, il est nécessaire de consulter un ophtalmologiste.

Cette grille est mise à votre disposition sur simple demande.

 

 

 

 

À lire aussi

Vision : la DMLA en 5 questions

Le vieillissement oculaire

Les pathologies oculaires les plus courantes

 

Source
Merci à Mathilde Yot et Florence Henry, ergothérapeutes spécialisées en basse vision et membres de l’association Voir et Percevoir.

 


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Agathe Goisset
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 11/05/2017

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Comment déceler et traiter la DMLA ?
Bien qu'elle soit la première cause de malvoyance et de cécité chez les plus de 50 ans, la Dégénéres…
Entrainer sa vision périphérique en cas de DMLA
La dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) entraîne une perte progressive de la vision centrale…
La dégénérescence maculaire liée à l’âge
La dégénérescence maculaire liée à l’âge ou DMLA est la première cause d’handicap visuel en France. …