La DMLA

La dégénérescence maculaire liée à l’âge
1 avis

La dégénérescence maculaire liée à l’âge ou DMLA est la première cause d’handicap visuel en France. Le risque de développer cette maladie augmente avec l’âge pour atteindre plus d’une personne sur 4 à partir de 75 ans.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 19/05/2015

Les symptômes de la DMLA

La dégénérescence maculaire liée à l’âge ou DMLA est une maladie provoquée par un vieillissement trop rapide de la macula. La macula est la partie centrale de la rétine permettant la vision de près.

Des dépôts rétiniens, appelés drusens, se forment et créent des tâches pigmentaires au niveau de la macula. Suite à l’altération de cette zone, la vision va être floue, un halo central peut apparaître pouvant altérer la vie au quotidien avec des répercussions sur la lecture, la conduite automobile, les gestes du quotidien ; la vision latérale n’est pas altérée.

Certains facteurs favorisent la survenue de la DMLA :

La DMLA apparaît progressivement.

 

Les premiers symptômes sont souvent difficiles à mettre en avant. L’acuité visuelle baisse, le patient a besoin de plus de lumière pour lire.

Par la suite, une déformation des images (lignes ondulées au lieu d’être droites) et un halo central, appelé scotome, peuvent nettement altérer la vision en créant une tache empêchant de voir les détails.

 

Les différentes formes de DMLA

On distingue deux formes de DMLA

  • Une forme sèche ou atrophique : forme la plus fréquente, elle évolue lentement avec une diminution progressive de la vision

  • Une forme humide ou néo-vasculaire : forme moins fréquente, elle est d’évolution très rapide avec une baisse brutale de l’acuité visuelle nécessitant une prise en charge rapide par un ophtalmologiste.

 

Le diagnostic se fait grâce aux symptômes cliniques qui poussent le patient à consulter un ophtalmologiste. Néanmoins, en réalisant un fond d’œil, on peut identifier les premiers signes de la DMLA et ainsi permettre une prise en charge précoce et éviter une évolution négative.

Pour confirmer le diagnostic, on pourra avoir recours à une angiographie à la fluorescéine pour mettre en évidence des néo vaisseaux ou à une tomographie à cohérence optique.

 

DMLA : les traitements

Il n’existe pas de traitements pour la forme atrophique de la DMLA. Pour éviter la survenue ou l’aggravation d’une DMLA, votre ophtalmologiste pourra vous conseiller de prendre des compléments alimentaires riches en lutéine, omega-3 et/ou antioxydants (NUTROF, RETINAT...).En revanche, pour la forme néo-vasculaire de la DMLA, des traitements existent.

On pourra avoir recours à :

  • La photocoagulation au laser afin de détruire les néo vaisseaux

  • La photothérapie dynamique (VISUDYNE)

  • Des injections de traitements anti-VEGF, facteur responsable de la formation des néo vaisseaux (LUCENTIS, MACUGEN)

 

Les conseils de votre pharmacien Giphar

  • Pour éviter la survenue de la DMLA, ayez une bonne hygiène de vie : activité physique régulière, régime équilibré, évitez la consommation de tabac et d’alcool, portez des lunettes pour protéger vos yeux contre les rayons UV...

  • De plus, il semble qu’un régime riche en vitamines C et E, bét-carotène, zinc, antioxydants, oméga-3 et lutéine aurait des effets préventifs contre la survenue de la DMLA. On retrouve ces composés dans les poissons gras, les légumes verts...

  • A partir de 55 ans, il est recommandé de consulter régulièrement un ophtalmologiste.

  • Ayez recours à des aides pour faciliter votre vision : loupes, vidéos agrandisseurs.

 

À lire aussi

Vision : la DMLA en 5 questions

DMLA : mieux voir grâce à la rééducation visuelle

Les pathologies oculaires les plus courantes

Les principaux troubles de la vue


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 19/05/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

Les solutions pour conserver de l'autonomie en cas de DMLA
Ce trouble de la vision gêne ceux qui en souffrent. Heureusement, de nombreuses solutions existent p…
Comment déceler et traiter la DMLA ?
Bien qu'elle soit la première cause de malvoyance et de cécité chez les plus de 50 ans, la Dégénéres…
Entrainer sa vision périphérique en cas de DMLA
La dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) entraîne une perte progressive de la vision centrale…