Sclérose en plaques : les troubles de la marche

SEP : comment gérer les troubles de la marche ?
0 avis

Les troubles de la marche sont l’un des symptômes les plus fréquents de la sclérose en plaques (SEP) et l’une des principales craintes de nombreux patients. Comment les gérer ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Thomas Coucq
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 25/11/2016

Troubles de la marche en cas de SEP : un symptôme aléatoire

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie imprévisible. L’évolution des symptômes dépend entre autres de la fréquence des poussées inflammatoires, du rythme évolutif de la maladie et de la localisation des lésions neurologiques.
Certaines personnes ne présentent donc pas ou peu de troubles de la marche. D’autres, par contre, peuvent développer une faiblesse musculaire ou une fatigabilité qui limite l’endurance à la marche. Dans les cas les plus sévères, une réduction du périmètre de marche et des difficultés pour se déplacer sans aide peuvent survenir.

 

Sclérose en plaques et troubles de la marche : des causes multiples

Plusieurs mécanismes peuvent intervenir dans la survenue des troubles de la marche liés à la SEP.

  • Une faiblesse musculaire qui peut se matérialiser par une jambe lourde, des difficultés à mobiliser les deux jambes.

  • Une raideur musculaire (spasticité) peut survenir et entraver la fluidité des mouvements, ce qui peut se matérialiser par une démarche saccadée.

  • Des troubles de l’équilibre ou de la coordination qui peuvent par exemple provoquer une démarche titubante.

  • Des troubles de la proprioception (la sensibilité impliquée dans la gestion de la position du corps dans l’espace), peuvent également rendre la démarche instable.

 

SEP : peut-on prévenir les troubles de la marche ?

Le premier bon geste pour limiter la survenue de ces troubles est de bien suivre le traitement de fond prescrit par votre médecin, qui vise à limiter l’apparition de symptômes de la sclérose en plaques.

Les bénéfices de l’activité physique sont également avérés, pour vous aider à limiter l’impact des éventuelles faiblesses qui pourraient apparaître.

Si vous êtes autonome, il est donc recommandé de pratiquer 30 minutes de sport 2 à 3 fois par semaine en alternant :

  • les exercices d’endurance (step, vélo, aquagym, tapis de marche). Durant les séances, essayez d’atteindre 85% de votre fréquence cardiaque maximale ;

  • les exercices de résistance pour travailler le renforcement musculaire, par exemple sur des machines en salle de sport. Commencez en douceur et augmenter l’intensité progressivement.

 

Troubles de la marche liés à la sclérose en plaques : une prise en charge adaptée

Si vous présentez des troubles de la marche, une prise en charge multidisciplinaire peut vous aider à soulager certains symptômes et à retrouver un maximum d’autonomie et de qualité de vie.

  • La kinésithérapie peut par exemple vous aider à lutter contre les troubles de la marche, en soulageant les raideurs musculaires, en renforçant certains muscles, en travaillant l’équilibre…

  • L’utilisation d’orthèses, pour stabiliser par exemple l’articulation de la cheville, peut également être utile.

  • Certains traitements symptomatiques, comme le Fampridine, peuvent également – lorsqu'il y a réduction du périmètre de marche – améliorer la mobilité en stimulant le passage de l’influx nerveux.


À lire aussi
La sclérose en plaques
Sclérose en plaques : un combat plein d’espoir


Source
Merci au Pr Vincent Van Pesch, neurologue.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Thomas Coucq
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 25/11/2016

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Réagencer sa maison en cas de sclérose en plaques
Dans les stades les plus sévères, la sclérose en plaques (SEP) peut compliquer les petits gestes du …
Les traitements médicamenteux de la sclérose en plaques
À l’heure actuelle, les traitements de la sclérose en plaques ne permettent pas de guérir la maladie…
Traitement de la sclérose en plaques
La sclérose en plaques affecte 60 000 personnes en France avec environ 2 000 nouveaux cas par an. Qu…