Parkinson : vous connaissez ?

La maladie de Parkinson
0 avis

La Journée mondiale de la maladie de Parkinson aura lieu le 11 avril prochain. L’occasion de présenter cette maladie neurologique complexe qui toucherait 150.000 personnes en France1.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Coraline Burre
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 02/04/2012

Parkinson : qu’est-ce que c’est ?

Pour beaucoup, la maladie de Parkinson est directement associée à l’image d’un patient secoué par d’incessants tremblements. La réalité est plus complexe. Il s’agit d’une maladie neurologique évolutive. Elle commence par la disparition progressive des neurones (cellules du cerveau) qui produisent la dopamine, une substance chimique qui permet aux cellules cérébrales (les fameux neurones) de communiquer entre elles.

 

Premiers symptômes moteurs

Une fois que la dopamine se raréfie, 5 à 10 ans après le début de la maladie, les premiers symptômes apparaissent.

Il s’agit avant tout de symptômes moteurs, touchant d’abord une seule moitié du corps :

  • rigidité : augmentation de la tension musculaire dans certaines parties du corps.

  • akinésie : lenteur des mouvements et difficulté à les initier. La marche du patient est ralentie, il fait des petits pas. L’écriture devient plus petite. Certains mouvements automatiques se raréfient : clignement des yeux, déglutition, expressions du visage...

  • tremblements de la main et/ou du pied quand ceux-ci sont au repos.

Généralement, au moins 2 de ces 3 symptômes sont présents chez les patients lors de cette première phase de la maladie. L’âge moyen de leur apparition est de 55 ans.

 

Parkinson, une maladie évolutive

D’année en année, les symptômes s’accentuent et deviennent bilatéraux (présents de chaque côté du corps). Et une multitude d’autres symptômes, dont certains non moteurs, s’ajoutent.

Ceux-ci varient d’un patient à l’autre, chaque maladie de Parkinson étant unique.

On peut, par exemple, citer :

  • des troubles de la parole (voix plus basse, monotone, tremblante),

  • des troubles du sommeil (réveil nocturne, difficulté d’endormissement, etc.),

  • des troubles intellectuels (trouble de la mémoire, difficulté à la réflexion, etc.),

  • la dépression, ...

 

Quels traitements pour les parkinsoniens ?

La maladie de Parkinson ne se guérit malheureusement pas encore.

Mais des traitements permettent par contre une diminution très nette des symptômes. Ceux-ci pallient le manque de dopamine dans le cerveau.

 

Journée mondiale de la maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson vous interpelle ? Les associations de patients vous donnent rendez-vous pour la journée mondiale consacrée à la maladie le 11 avril, à la Maison de la Chimie à Paris, mais également dans 34 autres lieux en France.

Au programme : conférences sur l’évolution des traitements, témoignages de patients, etc. Plus d’info ici.

 

A lire aussi

Quelques recommandations d’hygiène et de diététique liées à la maladie de Parkinson

 

Sources

Fabien Albouy, porte-parole de l’Association France Parkinson.

Communiqué de presse de l’association France Parkinson, le 9 mars 2012.

1 Estimation de la CNAMTS (Caisse Nationale d’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés), diffusée par l’association France Parkinson.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Coraline Burre
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 02/04/2012

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Hygiène de vie en cas de maladie de Parkinson
La maladie de Parkinson est une maladie neurologique chronique dégénérative. Elle toucherait 150 000…
Les symptômes et les traitements de la maladie de Parkinson
La maladie de Parkinson est l'une des affections neurodégénératives les plus fréquentes.Caractérisée…
Neuroleptiques : les effets extrapyramidaux
La prise de neuroleptiques peut avoir comme effet secondaire d'induire des symptômes extrapyramidaux…