Parkinson : des électrodes dans le cerveau

Des électrodes dans le cerveau pour diminuer les symptômes de la maladie de Parkinson
0 avis

Aujourd’hui, la pose d’électrodes au plus profond du cerveau permet d’atténuer, de manière parfois très impressionnante, les symptômes de la maladie de Parkinson. Quand l’électronique vient à la rescousse du cerveau !

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Thomas Coucq
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 09/04/2015

En France, 150.000 personnes souffrent de la maladie de Parkinson. Tremblements au repos, difficultés à initier le mouvement, marche très altérée, raideurs..., si les médicaments permettent dans un premier temps d’atténuer les symptômes de cette maladie neurodégénérative, il est fréquent qu’ils deviennent au fil des ans moins efficaces. Au point qu’ils ne permettent parfois plus de « museler » la maladie. À la clé : une perte d’autonomie importante face à laquelle patients et médecins se sentent  impuissants. 

 

Parkinson : les symptômes

  • des difficultés à initier le mouvement,

  • une lenteur des mouvements,

  • des tremblements au repos,

  • d’autres symptômes peuvent également apparaître : troubles cognitifs (difficultés à planifier ou à effectuer des tâches intellectuelles complexes), troubles de l’élocution, pertes d’équilibre, dépression, etc.

 

Des tremblements au Parkinson

Depuis les années 80, la neurochirurgie offre toutefois à certains de ces patients, à un stade avancé de la maladie, un nouvel espoir... Le principe ? Stimuler électriquement le cerveau... Étonnant mais vrai : deux petites électrodes placées sur des zones très précises au plus profond du cerveau permettent, en diffusant un courant électrique à haute fréquence, d’atténuer voire même de faire disparaître, en quelques secondes, les symptômes de cette maladie neurologique. 

 

Neurochirurgie : des bienfaits indéniables

Les résultats ? Les électrodes ne guérissent pas la maladie de Parkinson et ne l’empêchent pas d’évoluer, mais les symptômes sont en moyenne réduits de moitié ainsi que les doses de médicaments. En moyenne ! Car si chez certains patients, heureusement rares, les bénéfices sont malheureusement peu marqués, chez d’autres les résultats peuvent être très impressionnants ! Jusqu’à donner à des patients profondément handicapés et qui ont perdu la capacité de marcher, de manger seuls, de s’habiller… une parfaite et nouvelle autonomie.

 

La preuve en image ?

Dans une vidéo qui circule sur le web - « Man with parkinsons show the effects of using a neurostimulator » - un homme atteint de la maladie de Parkinson chez qui un tel neurostimulateur a été posé éteint le dispositif électrique qui alimente les deux électrodes posées au fond de son cerveau. La démonstration est impressionnante. 

 

Neurostimulation : ON/OFF

Ce type de stimulateur cérébral fonctionne à la manière d’un simple appareil électrique. Car si les électrodes sont placées lors d’une intervention neurochirurgicale délicate à l’intérieur du cerveau, le boîtier de commande incluant le système de pile est lui placé sous la ou les clavicules. 

Dès lors, avec un système de télécommande proche de celui d’un téléviseur, les patients peuvent allumer ou éteindre le système de neurostimulation. Et c’est très impressionnant : les symptômes disparaissent en quelques secondes quand le stimulateur est ON et réapparaissent aussi vite quand il est OFF !

 

Pose d’électrodes : témoignage

Margot, 64 ans - Cette intervention m’a permis de revivre !

« La maladie de Parkinson avait rendu mon quotidien très pénible. La pose d’électrodes semblait pour moi l’opération de la dernière chance. L’intervention réalisée en 2010 a été un franc succès ! Je ne suis pas guérie mais j’ai depuis retrouvé une vie plus ou moins normale. J’ai même repris la peinture et prépare une nouvelle exposition. Une renaissance ! » 

 
À lire aussi

La stimulation cérébrale électrique : une technique d’avenir

La maladie de parkinson : un tremblant handicap !

Parkinson : vous connaissez ?


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Thomas Coucq
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 09/04/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Hygiène de vie en cas de maladie de Parkinson
La maladie de Parkinson est une maladie neurologique chronique dégénérative. Elle toucherait 150 000…
Les symptômes et les traitements de la maladie de Parkinson
La maladie de Parkinson est l'une des affections neurodégénératives les plus fréquentes.Caractérisée…
Neuroleptiques : les effets extrapyramidaux
La prise de neuroleptiques peut avoir comme effet secondaire d'induire des symptômes extrapyramidaux…