Vaccin contre la méningite : pour qui ?

0 avis

La vaccination contre le méningocoque C est recommandée à tous les nourrissons ainsi qu’à toute personne non vaccinée jusqu’à 24 ans.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julie Luong
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 15/01/2016

Méningocoques : des maladies graves

Les méningocoques sont des germes (ou bactéries) qui peuvent être présents dans la gorge, sans pour autant causer de maladie. Environ 10 % de la population en sera porteuse au cours de sa vie. Ils se transmettent par la toux, les postillons et la salive.
Dans certains cas, ces bactéries peuvent entraîner une méningite (infection du liquide et des membranes qui enveloppent le cerveau et la moelle épinière) ou une septicémie (infection généralisée du sang et de différents organes). En France, les méningocoques sont responsables chaque année de 500 à 800 cas de maladies qui peuvent être graves, voire mortelles.

 

Plusieurs méningocoques

Il existe plusieurs types de méningocoques, répartis en différents groupes.

  • Le groupe B représente 68 % des cas, suivi du C qui représente 18 % des cas.

  • Les groupes W et Y représentent respectivement 7 et 6 % des cas.

 

Méningocoque C : à 12 mois

Depuis 2010, le vaccin contre le méningocoque C est recommandé pour tous les nourrissons à l'âge de 12 mois. Il peut être réalisé le même jour que le vaccin contre la rougeole-oreillons-rubéole. Une seule injection suffit pour être protégé. Il n’y a pas de contre-indication, en dehors de cas très rares d’allergies connues aux composants du vaccin. L’Assurance Maladie rembourse ce vaccin à 65%.

 

Un vaccin recommandé jusqu’à 24 ans

La vaccination contre le méningocoque C est également recommandée pour tous les enfants, adolescents et les jeunes adultes non encore vaccinés jusqu’à 24 ans. Les jeunes sont en effet particulièrement exposés à la malade. Ce rattrapage vaccinal permet aussi d’assurer collectivement la protection des personnes non vaccinées comme les nourrissons de moins d’un an.

 

Les autres vaccins contre les méningocoques : pour qui ?

Aucun vaccin ne protège contre tous les méningocoques à la fois. Mais il existe des vaccins efficaces contre les autres types de méningocoques. Ils ne sont conseillés que dans des cas très particuliers : absence de rate, voyage dans un pays exposé...
La vaccination contre les quatre groupes A, C, Y, W est par exemple obligatoire pour les personnes se rendant en pèlerinage à La Mecque.
En France, le vaccin contre le méningocoque B est recommandé dans des cas rares pour les personnes à risque élevé en raison de leur profession ou de leur état de santé (chercheurs en laboratoire travaillant spécifiquement sur le méningocoque, personnes confrontées à une situation épidémique dans une collectivité, personnes n’ayant plus de rate,…).

À lire aussi
La méningite

Vaccins : obligatoires ou recommandés ?

Les vaccins âge par âge

Sources
Merci au Dr Yves Van Laethem, infectiologue.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julie Luong
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 15/01/2016

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Les symptômes et les traitements de la méningite
Potentiellement mortelle, la méningite doit être prise en charge très rapidement. Apprenez à reconna…