La méningite

Les symptômes et les traitements de la méningite
3 avis

Potentiellement mortelle, la méningite doit être prise en charge très rapidement. Apprenez à reconnaître ses symptômes !

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Elise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 06/01/2014

Qu'est-ce qu'une méningite ?

Une méningite est une inflammation des méninges, le tissu qui entoure le cerveau et la moëlle épinière. Il existe trois types de méningites :

  • Les méningites virales : dues à un virus, elles sont bénignes et les plus fréquentes.

  • Les méningites bactériennes : elles sont dues à différentes bactéries, le méningocoque, le pneumocoque ou l'Haemophilus. Elles sont plus rares, en moyenne 2 cas pour 100.000 habitants par an. Ce sont les méningites dont on entend le plus parler, car elles sont les plus graves.

  • Les méningites liées à des cancers ou à des maladies inflammatoires. Ces méningites sont extrêmement rares.

 

Les symptômes de la méningite

Une méningite s'accompagne de ce qu'on appelle un syndrome méningé avec de la fièvre.

  • Chez l'adulte et les enfants en âge de parler, celui-ci se caractérise par :

    • Des maux de tête violents

    • Une raideur de la nuque

    • Une hypersensibilité à la lumière (photophobie)

    • Des nausées et vomissements

    • Une altération de l'état général

Dans les cas les plus graves, des troubles de la conscience, de l'agitation, un coma ou des crises d'épilepsie peuvent s'ajouter à ces symptômes.

 

  • Chez les bébés, la méningite est plus difficile à déceler mais certains symptômes doivent alerter :

    • Une forte fièvre, une raideur du cou voire du corps entier

    • Des pleurs continus

    • Une modification du teint

    • Un manque d'appétit ou des vomissements

    • Une altération de l'état général


Chez les adultes comme chez les bébés, la méningite peut s'accompagner de petites taches violacées (méningococcémie) au niveau des orteils et des pieds.
Si vous observez l'un des symptômes précités, un seul réflexe : appeler le SAMU centre 15 sans tarder.

 

Méningite : le diagnostic

Face à un syndrome méningé fébrile, les services d'urgence procèderont à une ponction lombaire qui permettra de préciser s'il s'agit d'une méningite virale ou d'une méningite bactérienne. Cet examen qui consiste à insérer une petite aiguille dans le bas du dos est sans risque, peu douloureux et permet de préciser le diagnostic dans l'heure.

 

Le traitement de la méningite

  • S'il s'agit d'une méningite virale, aucun traitement n'est requis. Celle-ci est en effet bénigne et guérit spontanément, généralement au bout de deux semaines.  

  • S'il s'agit d'une méningite bactérienne, un traitement antibiotique est prescrit.

 

Méningite : les conséquences

Face au syndrome méningé, il est impératif d'agir vite. Et pour cause, une méningite bactérienne qui n'est pas prise en charge rapidement peut entraîner la mort ou des séquelles neurologiques graves. Le seul réflexe est d’appeler le 15 qui vous orientera le plus efficacement pour éviter toute perte de temps.

 

Méningite : la prévention

  • La vaccination. De manière générale, il est conseillé de respecter le calendrier vaccinal prévoyant des vaccins contre les bactéries responsables des méningites bactériennes.

  • L'antibiothérapie préventive. Si vous avez été en contact rapproché avec une personne atteinte d'une méningite, votre médecin peut prescrire des antibiotiques. Mais cela uniquement si :

    • vous avez été en contact à moins d'un mètre et en face à face avec la personne malade.

    • Et si ce contact a eu lieu dans les 10 jours précédent son hospitalisation.

La transmission s’opère de personne à personne, par des gouttelettes de sécrétions respiratoires ou pharyngées.
Faire la bise, partager un verre ou même serrer la main d'une personne atteinte d'une méningite ne vous expose pas à la méningite. La plupart des personnes en contact avec une personne malade ne contractent d'ailleurs pas la maladie.

 

Le conseil de votre Pharmacien Giphar

Les antibiotiques donnés à titre préventif et efficaces contre les bactéries responsables de méningite colorent les sécrétions en rouge-orange. Y compris, les larmes.

Si vous portez des lentilles de contact, mieux vaut donc opter pour vos lunettes le temps du traitement.

À lire aussi
Le calendrier vaccinal 2013 remanié
Migraine : pas un mal de tête ordinaire !


Source
Interview du Dr Gérald Kierzek, médecin urgentiste, Hôtel-Dieu Paris.
Auteur de 101 conseils pour ne pas atterrir aux urgences, Éditions Robert Laffont (mars 2014)


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Elise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 06/01/2014

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
3 avis

Voir aussi

La vaccination contre le méningocoque C est recommandée à tous les nourrissons ainsi qu’à toute pers…