Comment réagir face à la maladie d’Alzheimer ?

Le bon comportement face à une personne souffrant d'Alzheimer
1 avis

La maladie d’Alzheimer est à l’origine de pertes de mémoire, de modifications du comportement... Comment bien réagir face à une personne souffrant de ce type de démence ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Thomas Coucq en collaboration avec Judith Mollard, psychologue chez France Alzheimer
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 11/06/2012

Anne, 73 ans, souffre de la maladie d’Alzheimer. 6 ans se sont écoulés depuis que le diagnostic a été posé. Ne pouvant plus vivre seule, elle a emménagé chez sa fille, Charline. « Maman a beaucoup changé à mesure que la maladie progressait», explique-t-elle. « Il y a les problèmes de mémoire, bien sûr, mais au fil du temps son comportement s’est également modifié. Elle est parfois désorientée, se répète souvent, peut se montrer agressive ou au contraire totalement désintéressée... » Des comportements qui ne sont pas toujours évidents à gérer et peuvent rendre la cohabitation difficile.

 

Alzheimer : des solutions concrètes

Voici quelques pistes pour bien réagir face à une personne souffrant de la maladie d’Alzheimer :

  • Évitez de mettre la personne en difficulté, en lui demandant par exemple de se souvenir d’un événement récent qu’elle n’aura pas ou mal mémorisé. Cela ne fait que la confronter à ses troubles de la mémoire, contre lesquels elle ne peut rien faire. Résultat : elle se replie sur elle-même ou se montre agressive.

  • Poser la même question plusieurs fois d’affilée sans se rappeler l’avoir déjà posée est fréquent en cas d'Alzheimer. Ces questions à répétition sont souvent la conséquence d’une anxiété sous-jacente. Détournez l’attention de la personne, essayez de la distraire en lui proposant par exemple de faire une petite promenade.

  • Face aux difficultés de concentration, essayez de ne pas exposer la personne à plusieurs sources d’informations simultanées. Évitez par exemple les conversations en groupe ou de servir le repas alors que la télévision est allumée.

  • Les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer voient leurs capacités cognitives diminuer ; mais ne deviennent pas insensibles pour autant ! Au contraire ! Leur humeur est d’ailleurs souvent influencée par ce qu’elles perçoivent. Essayez de favoriser les atmosphères calmes et rassurantes.

  • Votre attitude compte aussi ! Lorsque vous vous adressez à une personne souffrant de la maladie d’Alzheimer, placez-vous bien en face d’elle et regardez-la dans les yeux. Vous pouvez également établir un contact physique, en lui prenant les mains par exemple, pour la rassurer.

 

Bien s’informer sur la maladie d'Alzheimer

Un des premiers « bons gestes » face à la maladie d’Alzheimer reste de s’informer. « Beaucoup d’idées reçues circulent encore », explique Judith Mollard, psychologue chez France Alzheimer. « C’est pour cette raison que nous proposons une formation gratuite aux accompagnants. » À défaut de pouvoir guérir la maladie d’Alzheimer, il est important d’assurer aux personnes qui en souffrent et à leurs proches une bonne qualité de vie. Et cela passe notamment par une bonne connaissance de la maladie ou encore des comportements à adopter.

Plus d’infos : www.francealzheimer.org ou 0811/112.112.

 

À lire aussi

Maladie d’Alzheimer : des signes évocateurs
Alzheimer : travailler plus pour oublier moins ?


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Thomas Coucq en collaboration avec Judith Mollard, psychologue chez France Alzheimer
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 11/06/2012

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

Les robots humanoïdes pour aider des patients
Les robots humanoïdes intéressent de près le monde médical, notamment pour leur rôle de médiateurs d…
Les bienfaits des jardins thérapeutiques pour les malades d'Alzheimer
Stimuler, apaiser, apporter du bien-être…, un peu de verdure ne manque pas d’attraits dans la prise …
Comment déceler les premiers signes d'Alzheimer ?
Comment distinguer un simple oubli de véritables troubles de la mémoire liés à la maladie d’Alzheime…