Alzheimer : travailler plus pour oublier moins ?

La stimulation intelectuelle pour réduire le risque d'Alzheimer
0 avis

Selon une analyse de l'Inserm, travailler plus longtemps réduirait les risques de développer la maladie d'Alzheimer. L'activité professionnelle protégerait nos capacités intellectuelles.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 19/08/2013

« Mais si, voyons… tu te rappelles quand-même… » Ces mots vous disent quelque chose ? Lorsque nous ne nous souvenons plus du tout de l’anecdote qu’un ami nous décrit pourtant avec précision, nous sommes nombreux à nous demander avec angoisse si nous ne serions pas en phase précoce de la maladie d’Alzheimer… Bonne nouvelle, le travail pourrait être la solution pour en réduire les risques. C’est en tout cas ce que suggère une étude réalisée récemment par l’Inserm et le Centre international sur la Longévité (CIL). Prendre sa retraite plus tard diminuerait le risque de développer une démence.

 

Retraite à 65 ans : baisse de 15 % du risque d’Alzheimer

L’idée est simple… Les chercheurs se sont demandé si la stimulation intellectuelle et l’exercice mental pourraient avoir un effet protecteur contre la maladie d’Alzheimer. Et quoi de mieux comme stimulation intellectuelle que le travail ! Voilà pourquoi les chercheurs de l’Inserm ont voulu vérifier si l’âge de la retraite influait sur le risque de démence. Pour ce faire, ils ont épluché les dossiers de près de 500.000 travailleurs indépendants à la retraite depuis 12 ans en moyenne et ils ont analysé lesquels avaient développé une démence.
Résultat : chaque année supplémentaire de travail semble réduire le risque de développer une démence de 3,2 % ! Une personne qui prend sa retraite à 65 ans aurait donc 15 % de risques en moins de développer Alzheimer qu’une personne ayant arrêté de travailler à 60 ans. Une découverte qui relance le débat sur l’âge de la retraite !
Pas de panique toutefois, d’autres occupations que le travail constituent une activité intellectuelle stimulante ! Il ne vous reste plus qu’à planifier une retraite bien active…

À lire aussi
Comment réagir face à la maladie d’Alzheimer ?
Maladie d’Alzheimer : où en est la recherche ?


Source
Communication à l’occasion de la 25e conférence internationale de l’Association d’Alzheimer (AAIC) à Boston du 13 au 18 juillet 2013.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 19/08/2013

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Les robots humanoïdes pour aider des patients
Les robots humanoïdes intéressent de près le monde médical, notamment pour leur rôle de médiateurs d…
Les bienfaits des jardins thérapeutiques pour les malades d'Alzheimer
Stimuler, apaiser, apporter du bien-être…, un peu de verdure ne manque pas d’attraits dans la prise …
Comment déceler les premiers signes d'Alzheimer ?
Comment distinguer un simple oubli de véritables troubles de la mémoire liés à la maladie d’Alzheime…