Le vaccin contre le zona : pour qui ?

Dans quels cas se faire vacciner contre le zona ?
2 avis

Le zona est une maladie de la peau qui touche le plus souvent les personnes âgées. Apparenté à la varicelle, il peut être extrêmement douloureux. Heureusement, un vaccin existe. À qui est-il recommandé ? Et quelle efficacité en attendre ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Maïlys Charlier
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 24/03/2016

Le zona, c’est quoi ?

Le zona (aussi appelé herpès zoster) touche majoritairement les personnes à l’âge adulte et en particulier les personnes âgées. En France, il y aurait 300.000 cas de zona. Il est dû à la réactivation du virus à l’origine de la varicelle, qui persiste à l'état latent dans les ganglions nerveux pendant la vie entière.
Le zona se manifeste d’abord par des démangeaisons suivie d’éruptions vésiculeuses, qui apparaissent sous forme de plaques sur une partie du corps ou du visage. Ces plaques sont associées à des douleurs importantes, de type brûlures, picotements…  
Plus virulent chez les personnes âgées, le zona provoque souvent chez elles des douleurs « post-zostériennes », c’est-à-dire des douleurs qui perdurent après la cicatrisation des lésions cutanées. Elles peuvent persister plusieurs mois voire années après l’apparition du zona.

 

Zona : un vaccin recommandé aux personnes âgées

Il n’existe qu’un seul vaccin pour se prémunir du zona : le Zostavax. Ce vaccin vivant, composé d’une souche virale atténuée du virus varicelle-zona, réactive le système immunitaire afin d’empêcher l’apparition du zona.
C’est pourquoi depuis octobre 2013, le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) recommande la vaccination contre le zona chez les adultes âgés de 65 à 74 ans. Les personnes de 65 ans et plus bénéficient d’ailleurs d’un remboursement partiel du Zostavax.

Ce vaccin est néanmoins déconseillé aux personnes immuno-déprimées (personnes atteintes du SIDA, de maladies chroniques, d’hépatites, etc). Heureusement, il existe un traitement contre le zona : le Zovirax et le Zelitrex, deux antiviraux. Ceux-ci raccourcissent l’évolution du zona, mais ils sont moins efficaces sur la prévention des douleurs post-zostériennes.

 

Vaccin contre le zona : quelle efficacité ?

Si son efficacité n’est pas totale, le Zostavax réduit les risques de récidives et de douleurs post-zostériennes, dont l’incidence est diminuée d’environ 50 % chez les personnes vaccinées.

L’efficacité du vaccin dépend de l’âge du patient : après 69 ans, elle est malheureusement nettement amoindrie. C’est pourquoi il est recommandé de se faire vacciner à 65 ans. Toutefois, pas avant cet âge car la durée d’efficacité du vaccin est limitée. Il est primordial d’être protégé aux environs de 70 ans car c’est le moment où le zona est le plus virulent.

 

Zostavax : effets secondaires réduits

Comme pour toute vaccination, il est possible de développer des effets secondaires après l’injection. Une petite réaction fébrile peut se faire ressentir dans les premières heures. D’autres effets indésirables peuvent se manifester plus tard : réactions cutanées, douleurs articulaires et musculaires, douleurs aux extrémités et maux de tête. La plupart de ces effets secondaires ne durent pas plus de 48 heures. Toutefois, certaines réactions cutanées peuvent perdurer pendant une dizaine de jours.

À lire aussi
Le zona
En savoir plus sur le zona

Sources
Interview du Dr Jean-Philippe Leroy, expert en vaccinologie au CHU de Rouen
*Medscape, Dr Isabelle Catala, « Zona : la vaccination des 65-74 ans recommandée », 19 décembre 2013
*Vaccination des adultes contre le zona. Place du vaccin Zostavax®. Haut conseil de la santé publique.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Maïlys Charlier
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 24/03/2016

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
2 avis

Voir aussi

Les douleurs post-zostériennes
Après la guérison du zona, certaines personnes peuvent souffrir de douleurs chroniques dans les zone…
Comment soigner le zona ?
Plus de 10% de la population déclarera un zona au cours de sa vie !  Certains facteurs peuvent augme…