Les verrues

Traiter une verrue
13 avis

Les verrues sont fréquentes. Nous sommes nombreux à avoir vu un jour trôner une petite excroissance sous notre pied après quelques séances de natation. Pourquoi apparaissent-elles et comment s’en débarrasser ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck en collaboration avec le Dr Poot, dermatologue
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 24/03/2015

Verrues : un virus en cause

Les verrues sont des infections cutanées liées à la présence, à la surface de la peau, d’un virus appelé « Human papillomavirus » ou HPV.  
Le virus infecte les cellules de la peau et provoque leur multiplication excessive. Anormalement nombreuses, elles forment un amas : c’est la verrue !
Bien connues pour leur affection pour la plante des pieds, les verrues peuvent en réalité apparaître sur n’importe quelle partie de notre corps. Sur les mains, la lèvre, le cou... Elles prennent alors là un aspect plus volumineux.

 

Comment attrape-t-on une verrue ?

Les verrues peuvent être transmises

  • par contact direct : vous touchez la verrue d'une autre personne ou vous infectez une autre partie de votre corps avec votre propre verrue (d'un orteil à l'autre par exemple),
  • par contact indirect : vous touchez une surface infectée par une verrue (le sol par exemple).

 

Comment éviter d'en attraper?

C'est bien connu, la piscine est un « nid à verrues ». Et pour cause, il s'agit d'un milieu humide. Le risque de transmission y est plus élevé car le virus persiste dans l'eau. Sur une surface sèche par contre, celui-ci finira par « mourir ».
À la piscine, on peut donc facilement attraper une verrue sous le pied en marchant sur le sol mouillé, qui aurait été infecté. Ou encore - heureusement plus rarement - sur une autre partie du corps en se baignant dans la piscine, dont l'eau véhicule le virus.
Les verrues sont aussi favorisées par les effractions cutanées (plaies, crevasses...), qui facilitent l’intrusion du virus.

Veillez donc à :

  • bien sécher la baignoire entre chaque utilisation, si les verrues circulent dans la famille ;
  • éviter d’aller à la piscine avec une plaie ;
  • soigner vos verrues avant de retourner à la piscine, pour ne pas contaminer les autres !

 

Verrues : quels traitements ?

Il est important de traiter vos verrues au plus vite pour éviter la contamination d'autres personnes, mais aussi la propagation à d'autres parties de votre propre corps (multiplication des verrues), qui rendent le traitement plus laborieux.
Pour vous en débarrasser, le dermatologue dispose de nombreuses armes. Il optera pour l'un ou l'autre traitement en fonction de la localisation et du type de verrue.

 

  • La plupart des produits visent à « décaper » la peau, pour supprimer les cellules contaminées :

 

  • la cryothérapie ou traitement par le froid : l'application d'azote liquide ou de neige carbonique, extrêmement froid, provoque une brûlure puis une bulle, qui permet d'éliminer la peau contaminée. L'inconvénient de cette méthode est qu'elle est relativement douloureuse. Plusieurs visites à intervalle de 15 jours seront nécessaires ;
  • les produits à base d'acides puissants, à appliquer par le dermatologue, au même rythme.

 

  • D'autres méthodes :

 

  • l’injection sous pression (sans aiguille) dans la verrue de bléomycine, un produit qui vise à stopper la multiplication du virus. (antimitotique) ;
  • la crème antimitotique à appliquer par le patient tous les soirs après avoir gratté ou  limé la verrue ;
  • la prise de médicaments pour améliorer les défenses immunitaires ;
  • l’ablation chirurgicale : une option peu efficace car il est difficile d'enlever toutes les cellules infectées. Il suffit qu'une seule particule virale subsiste et la verrue récidive.

 

Le conseil de votre pharmacien Giphar

Sachez qu'il existe plusieurs produits en vente libre qui peuvent être utiles, bien que moins puissants :

  • le crayon d’azote liquide ;  
  • les préparations à base d’acide salicylique ou lactique : un vernis à appliquer tous les jours sous pansement fermé, jusqu’à élimination de la verrue ;
  • en phytohérapie :
    • la chélidoine : la tige de cette plante contient un suc acide, à appliquer sur la verrue,  
    • le vernis au thuya (conifère), à appliquer sur les verrues plusieurs fois par jour ;
  • en homéopathie : les gouttes au thuya
  • utilisez un gel Hydroalcoolique à la sortie du bain sur les pieds et les mains.

Demandez conseil à votre pharmacien.

 

À lire aussi

Piscines : comment éviter d’attraper des verrues cet été ?

Verrues


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck en collaboration avec le Dr Poot, dermatologue
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 24/03/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
13 avis

Voir aussi

Les conseils pour des pieds en pleine santé
Chaussures mal adaptées, champignons, virus : nos pieds peuvent être la cible de multiples agression…
Comment éviter les verrues à la piscine ?
Ah, les vacances et les après-midis au bord de la piscine..., un vrai bonheur ! Oui mais… qui dit pi…