Les mycoses

Les symptômes et les traitements des mycoses
0 avis

Contagieuses et gênantes, les mycoses sont très fréquentes ! Elles représentent ainsi 10 % des maladies de peau. Heureusement, les mycoses se traitent généralement très bien. Encore faut-il pouvoir les identifier...

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julie Luong
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 29/07/2013

Les mycoses

Les mycoses sont des infections causées par des champignons, qui colonisent généralement la peau ou les muqueuses. Inesthétiques, elles provoquent parfois des démangeaisons et un inconfort important.
Elles sont causées principalement par trois types de champignon ou levure : le dermatophyte, le Candida albicans et le Pityriasis versicolor.

 

  • Les dermatophytoses

Les dermatophytes peuvent être transmis soit d’humain à humain, soit d’animal à humain. Ces champignons ont besoin de kératine pour se développer. C’est pourquoi on les retrouve souvent sur le cuir chevelu, sur les ongles ou encore entre les orteils.
Lorsqu'ils atteignent le cuir chevelu ou la barbe, on parle de « teigne ».
Lorsqu’ils touchent les pieds, on parle de « pied d'athlète » (ou intertrigo).
Lorsqu’ils touchent les ongles, on parle d'« onychomycoses ».

 

  • Les candidoses

Les Candida albicans sont des levures (type de champignons) qui se développent généralement en milieu humide, principalement au niveau des muqueuses buccales ou génitales. Lorsque la cavité buccale est atteinte, on parle de « muguet ». Celui-ci est fréquent chez les petits enfants.

 

  • Le Pityriasis versicolor

Aussi appelé « champignon des sables », le Pityriasis versicolor a tendance à proliférer en été.

 

Les causes des mycoses

  • La promiscuité

Les mycoses sont contagieuses. Leur apparition est donc favorisée par la proximité avec d’autres personnes porteuses du champignon.
Ainsi, les mycoses génitales se transmettent souvent (mais pas toujours) lors d’un rapport sexuel. Elles sont aussi favorisées par la fatigue et certaines variations hormonales. La pratique du sport et la fréquentation des vestiaires, piscines et saunas favorisent également leur développement.

 

  • Les milieux humides

Les champignons aiment les milieux humides : une transpiration excessive, un mauvais séchage (notamment entre les orteils) après la douche, le port de vêtements ou de chaussures synthétiques peuvent ainsi favoriser l’apparition de ces champignons indésirables.

 

  • Le type de peau

Avoir la peau grasse favorise l’apparition du Pityriasis versicolor.

 

Mycoses : les symptômes

  • Les dermatophytoses

La  dermatophytose se présente sous forme de lésions cutanées, souvent circulaires, rougeâtres, à bord nets, pouvant entraîner des démangeaisons.
Elle provoque souvent une perte des poils ou des cheveux sur la zone concernée. Lorsqu’elle atteint le pied, elle se manifeste sous forme de lésions squameuses et inconfortables. Si le champignon attaque l’ongle, celui-ci prend une coloration jaune ou brune. Une tache blanche peut également apparaître. L’ongle a tendance à s’épaissir et peut même se décoller.

 

  • Les candidoses

Les candisoses vaginales – les plus fréquentes – provoquent des démangeaisons parfois fortes, des pertes blanches épaisses à l’aspect « lait caillé », des brûlures locales et des douleurs pendant les rapports sexuels.

 

  • Le Pityriasis versicolor

Ce champignon provoque l'apparition de petites taches brunes ou décolorées sur la poitrine, les épaules, le cou ou le dos.

 

Mycoses : le diagnostic

Un examen clinique chez le médecin, le dermatologue ou le gynécologue (en cas de mycose vaginale) suffit généralement à poser le diagnostic et à identifier le champignon en cause. En cas de doute, des analyses complémentaires peuvent parfois être pratiquées.

 

Les traitements des mycoses

Les mycoses se traitent généralement très facilement par un traitement local ou oral.

 

  • Pour les dermatophytoses

Le traitement repose sur des antifongiques en poudre, gel douche ou crème, et parfois sur un traitement par voie orale.

 

  • Pour les candidoses

Le traitement repose sur des antifongiques à application locale.

 

  • Pour le Pityriasis versicolor

Le traitement repose sur l’utilisation d’un gel douche antifongique. Les taches dépigmentées ne disparaîtront cependant que lors de la prochaine exposition au soleil.

 

Le conseil de votre pharmacien Giphar

Pour éviter les mycoses

  • Adoptez le port de sandalettes dans les piscines et saunas.

  • Séchez-vous soigneusement après votre douche.

  • Évitez les baskets qui ne laissent pas respirer les pieds.

  • Choisissez des sous-vêtements en fibres naturelles, changez-les quotidiennement et essuyez-vous toujours d’avant en arrière lorsque vous allez aux toilettes.


À lire aussi
Mycose des ongles : dites adieu aux champignons !
Les mycoses génitales


Source
Interview du Dr Dominique Tennstedt, dermatologue


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julie Luong
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 29/07/2013

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Soigner les mycoses des pieds avec les médecines douces
La mycose du pied, aussi appelée « pied d’athlète », est une infection provoquée par des champignons…
Les conseils pour des pieds en pleine santé
Chaussures mal adaptées, champignons, virus : nos pieds peuvent être la cible de multiples agression…
Les symptômes et traitements d'une mycose vaginale
Les ¾ des femmes souffriront au moins d'une mycose vaginale dans leur vie. Cette pathologie bénigne …