Les 4 grands risques du soleil

Eviter les méfaits du soleil
2 avis

Bon pour la mine, le moral, faire le plein de vitamine D… Les bienfaits du soleil sont nombreux. Mais ils ne doivent pas pour autant nous en faire oublier les dangers. Petit rappel !

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Marion Garteiser
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 26/04/2016

Risque n°1 : le mélanome

Chaque année en France, plus de 1.000 personnes meurent des suites d’un mélanome. Mais le soleil est aussi la cause directe d’autres cancers de la peau comme les carcinomes dont la forme « basocellulaire » est la plus fréquente. Si le soleil est le coupable désigné, c’est parce que l’exposition aux rayons ultraviolets qu’il émet endommage l’ADN des cellules de notre peau.

Le conseil de votre pharmacien Giphar :

  • Limitez au maximum l’exposition de vos enfants. Le lien entre exposition excessive au soleil avant 15 ans et risque de mélanome à l’âge adulte a été clairement démontré.

  • Pas de bain de soleil sans une crème solaire adaptée à votre type de peau.

  • Exposez-vous le moins possible, et pas sans protection totale - casquette, lunettes, T-shirt - entre 12 et 16 h.

  • Ne vous fiez pas à la température mais aux indices UV fournis par la météo. Ils reflètent mieux le risque de coups de soleil que la température. À partir d’un index de 5, une peau sensible brûle en moins d’une demi-heure.

 

Risque n°2 : la photosensibilisation

L’équation phare des vacances ? Médicaments + soleil = danger.
Et pour cause, certaines substances augmentent la sensibilité de la peau aux UV, c’est la photosensibilisation.

Résultat : votre corps se couvre d’un coup de soleil « géant », disproportionné par rapport à l’exposition, ou d’un eczéma sur les zones livrées au soleil. Ces substances photosensibilisantes peuvent être contenues dans certains médicaments (antibiotiques par exemple) ou dans des produits que l’on met sur sa peau (parfums, cosmétiques, crèmes anti-inflammatoires).

 

Le conseil de votre pharmacien Giphar

  • Vérifiez toutes les notices de vos médicaments et évitez produits de beauté et parfums quand vous vous exposez.

  • Consultez la liste des médicaments photosensibilisants dans la rubrique risque des médicaments.

Demandez conseil à votre pharmacien.

 

Risque n°3 : Le coup de chaleur

Le coup de chaleur se caractérise par une hausse de la température interne du corps. L’organisme ne parvient plus à régler son « thermostat ». Le coup de chaleur peut entraîner de la fièvre, des maux de tête violents, une augmentation du rythme cardiaque, une somnolence et des nausées. Les coups de chaleur sont favorisés par la déshydratation et par une forte humidité de l’air ambiant.

 

Le conseil de votre pharmacien Giphar

  • Évitez les efforts physiques en pleine canicule, et mettez-vous au frais dès que vous souffrez de chaleur.

  • Buvez régulièrement sans attendre d’avoir soif. Évitez l’alcool, les boissons sucrées et le café.

  • Le coup de chaleur est une véritable urgence médicale : appelez le 112

 

Risque n°4 : l’allergie au soleil

La lucite estivale ou allergie au soleil se caractérise par de petits boutons apparaissant en plaques très urticantes sur les membres, le torse et/ou les épaules.

L’allergie au soleil épargne le visage. Elle touche majoritairement les femmes et se manifeste souvent au printemps, lorsque le corps n’a pas été exposé au soleil depuis un long moment.

 

Le conseil de votre pharmacien Giphar

  • Si vous êtes sujet à la lucite, exposez-vous très progressivement et jamais sans vous badigeonner de crème à indice de protection élevé. Il existe des crèmes spécifiques pour prévenir la lucite.

  • Certains compléments alimentaires peuvent avoir un effet préventif (caroténoïdes, vitamine PP, etc.). De même, l’homéopathie peut être intéressante tant de manière préventive que curative.

  • En cas d’allergie importante, des médicaments antihistaminiques peuvent soulager les symptômes.

 

À lire aussi

Quand le soleil démange

Le soleil : ami ou ennemi ?

Enfants et soleil : les mauvais coups

Savez-vous tout sur la protection solaire ?

 

Source

Merci au Pr Beani, Professeur en dermatologie au CHU de Grenoble, et à Pierre Cesarini, Directeur de l’association Sécurité Solaire.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Marion Garteiser
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 26/04/2016

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
2 avis

Voir aussi

Quand aller chez le dermatologue pour faire examiner vos grains de beauté ?
Les grains de beauté parsèment votre corps de façon plus ou moins conséquente. Si la plupart du temp…
Contrôler ses grains de beauté
Sur l'épaule droite, dans le cou, sous l'orteil gauche,… Parsemant notre peau depuis l'enfance, nos …
Prévention du cancer de la peau
Les cancers cutanés sont en constante augmentation. Le succès du "teint hâlé" n'y est pas étranger…