Pleins feux sur les pellicules !

Les causes et les traitements des pellicules
0 avis

Fraîchement tombées sur nos épaules, elles mettent en péril notre style… Qui donc ? Les pellicules !

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Elise Dubuisson en collaboration avec le Dr Assouly, dermatologue
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 30/04/2012

Les pellicules : des cellules mortes

Les pellicules sont la conséquence d’un phénomène naturel auquel personne n'échappe : le renouvellement des cellules du cuir chevelu. Ces cellules ne sont pas éternelles. Elles se renouvellent en permanence au sein des couches profondes de l'épiderme tout en remontant vers la surface de la peau. Dès qu'une nouvelle cellule arrive à maturation, elle pousse celle qui se trouve juste au-dessus d'elle et cette dernière tombe.

Quand tout se passe normalement, ce cycle s'étale sur 28 jours. Ce qui laisse largement le temps aux vieilles cellules de se désolidariser les unes des autres et de tomber discrètement. En revanche, chez certains, ce cycle se déroule en 5 à 14 jours et les cellules mortes tombent collées les unes aux autres. C'est alors qu'on parle de pellicules. Regroupées, ces cellules mortes sont plus visibles et beaucoup plus gênantes esthétiquement.

 

Un champignon vivant sur le cuir chevelu

Si parfois une simple irritation locale ou un shampooing inadapté peuvent favoriser l’apparition des pellicules, le principal responsable de cette accélération du renouvellement des cellules du cuir chevelu est un champignon qui vit en permanence sur notre cuir chevelu. Appelé malassezia, il est inoffensif lorsqu'il est présent en quantité raisonnable. Par contre, lorsqu'il prolifère de manière non contrôlée, il peut induire une inflammation (dermite séborrhéique) du cuir chevelu (et parfois de certaines zones du visage) qui accélère ce fameux cycle.

Reste à savoir pourquoi ce champignon se développe plus sur certains cuirs chevelus que sur d'autres... Selon les dermatologues, cela dépend du sébum que le cuir chevelu produit et dont malassezia se nourrit : plus on produit de sébum, plus il se sent bien et se multiplie.

 

Pas qu’un champignon...

D'autres facteurs favorisent également l'apparition des pellicules ou de la dermite séborrhéique :

  • le stress

  • la dépression

  • certaines maladies (certaines immunodépressions ou la maladie de Parkinson, par exemple, qui augmentent la sécrétion de sébum)

  • le manque de soleil

  • certains médicaments (les neuroleptiques, notamment)

 

Comment s'en débarrasser ?

Si chez vous, les pellicules sont associées à ce phénomène inflammatoire (rougeur, sensation de chaleur, gonflement) ou à une chute des cheveux, consultez un dermatologue.

Celui-ci déterminera précisément leur cause et vous prescrira un traitement personnalisé (médicaments, shampooing et/ou soins à appliquer sur le cuir chevelu). En revanche, si cette gêne est ponctuelle, un shampooing antipelliculaire adapté à votre type de cheveux devrait suffire. Pour éviter les récidives, pensez à l'utiliser régulièrement.

 

À lire aussi

Le soin du cheveu


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Elise Dubuisson en collaboration avec le Dr Assouly, dermatologue
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 30/04/2012

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Les symptômes et les traitements de la dermatite séborrhéique
Vous avez sur le visage ou le corps des plaques rouges qui pèlent ? Vous souffrez peut-être de derma…