Couperose : gare aux complications oculaires !

Les symptômes et les traitements de la rosacée oculaire
0 avis

La rosacée (couperose) est parfois associée à des symptômes oculaires. Ceux-ci doivent faire l’objet d’une prise en charge sur le long terme car ils peuvent entraîner une altération de la vision.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julie Luong
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 08/07/2016

Une atteinte fréquente dans la couperose

La rosacée (ou couperose) se traduit par l'apparition de rougeurs sur le visage.
Dans près de 50% des cas, elle est associée à des symptômes oculaires, appelés “rosacée oculaire”. Ses causes restent largement méconnues. Elle peut apparaître en même temps que les rougeurs de la peau, avant ou – le plus souvent – après celles-ci. Les deux yeux sont souvent touchés mais ils peuvent aussi être atteints en alternance.

 

Les causes de la rosacée oculaire

La rosacée oculaire est liée à un dysfonctionnement des glandes de Meibomius, des glandes sébacées situées dans l’épiderme des paupières. Ces glandes sécrètent du meibum, un corps gras qui se mêle aux larmes. Dans la rosacée oculaire, elles s’obstruent, entraînant une inflammation des yeux et des paupières et une sécheresse oculaire.

 

Rosacée oculaire : quels symptômes ?

Les signes les plus fréquents de rosacée oculaire sont :

  • une sécheresse des yeux,

  • une conjonctivite,

  • la sensation d'avoir un corps étranger dans l'œil,

  • des démangeaisons chroniques et des rougeurs,

  • une inflammation de la paupière (blépharite),

  • une sensibilité accrue à la lumière,

  • des troubles de la vision.

 

Symptômes oculaires : quand consulter ?

La rosacée oculaire est une complication de la couperose qui peut entraîner à terme une perte de la vision. Il est donc essentiel, dès l'apparition des symptômes oculaires, de consulter un ophtalmologue.

 

Le traitement de la rosacée oculaire

La rosacée oculaire est une pathologie chronique : la prise en charge doit donc être instaurée sur le long terme.
Elle repose sur plusieurs éléments :

  • le massage des paupières

Le massage des paupières doit s’effectuer chaque soir après avoir appliqué un coton imbibé d’eau tiède pendant dix minutes sur les yeux fermés. Il constitue la clef du traitement car il permet d’éliminer la substance trop épaisse accumulée au niveau des glandes de Meibomius.

  • Des antibiotiques par voie générale

Les cyclines constituent le traitement de référence. Ces antibiotiques sont donnés à faible dose, non pour leur rôle antibiotique mais pour leur fonction régulatrice et anti-inflammatoire sur la sécrétion des glandes de Meibomius.

  • Des cures locales avec collyre et/ou pommade antibiotique

qui diminuent l’inflammation en limitant le développement des bactéries au niveau des paupières et de la conjonctive.

  • Des larmes artificielles

qui permettent de lutter contre la sécheresse oculaire.

À lire aussi
Couperose : comment se débarrasser de ces rougeurs aux joues

Source
Merci au Pr Duchesne, ophtalmologue


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julie Luong
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 08/07/2016

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Comment se débarrasser de ces rougeurs aux joues ?
Marre de ces rougeurs qui apparaissent sur vos joues à la moindre occasion ? La couperose peut être …